Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"

Pol Espargaró veut se battre pour les victoires et le titre en intégrant le team Honda officiel, un "rêve" pour lui. Le pilote espagnol est impatient de se confronter à Marc Márquez et de découvrir la RC213V, qu'il pense adaptée à son style de pilotage.

Pol Espargaró : "Je ne rejoins pas Honda pour jouer le top 6"

Leader du team officiel KTM depuis la première saison complète de la marque en MotoGP, en 2017, Pol Espargaró a décidé de quitter le constructeur de Mattighofen pour le team d'usine de Honda cette année, signant son contrat avant même le début d'une saison 2020 très difficile pour la marque japonaise, sa première sans succès depuis la création du HRC sous sa forme actuelle, en 1982. Devenu un prétendant régulier aux premières places, avec cinq podiums au cours de l'année 2020, Espargaró espère faire bien mieux cette année et aider à replacer Honda au plus haut, même s'il court encore après son premier succès en MotoGP.

"Le principal objectif de la saison ne peut être que le podium et d'essayer de gagner des courses, ou même le titre", annonce le pilote catalan. "Nous devons décrocher de meilleurs résultats que l'an dernier, j'ai eu une bonne année, mais elle peut être meilleure, et je vais faire de mon mieux. La première année ne sera pas facile mais je ne rejoins pas le team Repsol Honda pour jouer le top 6 au championnat, je viens ici pour atteindre l'objectif le plus élevé de ma carrière, qui est de devenir Champion du monde de MotoGP. Évidemment, gagner des courses et atteindre cet objectif sera possible ici, chez Repsol Honda."

"Je vais essayer d'avoir une attitude proactive, avec un gros travail de gros efforts, de la passion, de l'amour pour ce championnat et, évidemment, pour les résultats", ajoute Espargaró. "L'équipe n'attend pas que nous soyons satisfaits d'un top 10, et ce n'est pas ce que j'attends. Je vais faire tout mon possible pour réussir ce que cette équipe a réussi ces dernières années."

Lire aussi :

Cette réussite est en grande partie due à Marc Márquez, vainqueur de six titres eu cours de ses sept premières saisons en MotoGP, avant un coup d'arrêt brutal en raison de sa blessure en ouverture de la saison 2020. La date du retour à la compétition du #93 reste inconnue après la lourde intervention chirurgicale qu'il a subie fin 2020 mais Espargaro est impatient de se confronter à lui, même si les pilotes qui l'ont précédé dans l'équipe, comme Dani Pedrosa et Jorge Lorenzo, ont rarement su se hisser à son niveau.

"Je pense que partager l'équipe avec Marc est l'une des raisons qui m'ont poussé à rejoindre Repsol Honda Team. Je me suis battu avec Marc pendant de nombreuses années dans les plus petites catégories et j'ai pris beaucoup de plaisir, j'ai mûri avec lui, en me battant avec lui course après course, et cela définit le pilote que je suis aujourd'hui. Quand on se bat face à l'un des meilleurs pilotes au monde, on a tendance à progresser plus vite. La meilleure façon de progresser est de se confronter à quelqu'un qui est à ton niveau, ou encore meilleur que toi. Donc c'est pour ça que j'ai changé d'équipe, je voulais voir mon niveau face à Marc, c'est sûr que c'est l'un des meilleurs sur la grille."

La Honda a souvent la réputation d'être taillée pour le style de Marc Márquez et c'est en s'inspirant du leader de la marque que Takaaki Nakagami a progressé en 2020. Pol Espargaró ne s'inquiète pas, pensant même que la RC213V lui conviendra également : "J'ai souvent vu des photos et des vidéos de cette moto et je vois que c'est une moto physiquement assez petite. Ces motos plus petites permettent de les manier comme on l'entend, elles ont tendance à bouger un peu plus mais c'est le genre de machine que j'aime piloter. Il faut s'impliquer sur la moto, on est celui qui dit à la moto quoi faire. Parfois, c'est sûr qu'il faut un peu forcer la moto pour faire des choses qu'elle ne veut pas, mais c'est mon style de pilotage. J'aime freiner tard, et j'ai vu que tous les pilotes Repsol Honda arrivaient à freiner très tard et avec beaucoup d'agressivité ; cela me favorise vraiment grâce à mon style de pilotage."

Espargaró sera "super nerveux" en découvrant la Honda

Pol Espargaró a déjà pu poser aux côtés de sa Honda mais ce n'est qu'au début du mois de mars, lors des tests ajoutés à Losail, qu'il pourra découvrir sa nouvelle moto en piste, et il sait déjà que ce moment qu'il attend depuis le début de sa carrière sera particulièrement émouvant.

"Je peux déjà dire que je serai nerveux, super nerveux, je tremblerai et je ne pense pas que j'arriverai à dormir la nuit précédente !" reconnaît Espargaró. "C'est un chapitre de ma vie que j'ai toujours essayé d'imaginer. J'attends vraiment avec impatience le moment où je monterai sur la moto pour la première fois, je pense que c'est un moment que je n'oublierai jamais et je veux vraiment en profiter."

"Quand vous imaginez vraiment porter ces couleurs ou piloter une telle moto et que vous le faites enfin, c'est incroyable", ajoute-t-il. "Vous atteignez vos rêves, et je vis mon rêve. Oui, à 100%."

Je pense que j'arrive chez Repsol Honda Team au meilleur moment de ma carrière. Quand tu es où tu le veux, au bon moment, tu réalises un rêve, et sans le moindre doute, je réalise un rêve en ce moment.

Pol Espargaró

Malgré les difficultés rencontrées par Honda en 2020, année durant laquelle KTM a décroché ses premiers succès, Pol Espargaró n'a exprimé aucun doute sur sa décision et il est fier d'intégrer une équipe qui a dominé l'essentiel de la dernière décennie et qui l'a longtemps fait rêver. Le Champion 2013 du MotoGP estime qu'il entame cette nouvelle phase de sa carrière au bon moment après trois saisons dans une équipe satellite, Tech3, et quatre dans un autre team factory, celui de KTM.

"C'est incroyable de porter ces couleurs. J'ai vu les meilleurs pilotes au monde gagner des titres et des courses avec ces couleurs, pendant de nombreuses années. Ces couleurs sont associées à la gloire pour moi. Cela signifie qu'on a tout ce qu'il faut. Elles disent que tu es là où tous les pilotes veulent réussir et veulent finir. Quand je roulais en 125cc, en Moto2 et même en MotoGP, l'équipe était sur le podium presque à chaque course. C'est particulier de voir ces couleurs associées à ton numéro. C'est très particulier."

Lire aussi :

"Dès le début, je savais clairement où je voulais aller, où je devais être, où je voulais me voir pour m'évaluer et voir ce dont j'étais capable. La meilleure façon de le faire est d'être dans la meilleure équipe au monde, avec la meilleure moto au monde et aux côtés du meilleur pilote au monde. Je pense que j'arrive chez Repsol Honda Team au meilleur moment de ma carrière. Quand tu es où tu le veux, au bon moment, tu réalises un rêve, et sans le moindre doute, je réalise un rêve en ce moment."

partages
commentaires

Voir aussi :

Poncharal accueille Petrucci : "Un pilote heureux est un pilote rapide"

Article précédent

Poncharal accueille Petrucci : "Un pilote heureux est un pilote rapide"

Article suivant

L'ingénieur de Márquez ne voit pas l'option Dovizioso d'un bon œil

L'ingénieur de Márquez ne voit pas l'option Dovizioso d'un bon œil
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021