MotoGP
25 mars
Prochain événement dans
27 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
35 jours
16 avr.
Prochain événement dans
49 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
62 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
90 jours
03 juin
Prochain événement dans
97 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
111 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
132 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
181 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
195 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
202 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
216 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
237 jours
28 oct.
Prochain événement dans
244 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
258 jours

Après une 3e chute, Pol Espargaró déplore une saison irrégulière

Une nouvelle chute en course a fait perdre de gros points à Pol Espargaró, qui peine à se projeter sur la suite du championnat compte tenu des hauts et bas incessants que connaissent ses performances.

partages
commentaires
Après une 3e chute, Pol Espargaró déplore une saison irrégulière

Pol Espargaró affirme ne jamais avoir été aussi irrégulier qu'il l'est cette saison en MotoGP, alors qu'il a enregistré dimanche un troisième abandon sur chute lors du Grand Prix de Catalogne. Estimant avoir eu le potentiel de gagner cet été, le pilote KTM n'a pu transformer ses qualifications en première ligne à Jerez qu'en sixième et septième places, et a vu deux chutes, subies l'une avec Johann Zarco et l'autre avec Miguel Oliveira à Brno et au Red Bull Ring, gâcher son mois d'août. Les deux podiums qu'il a obtenus au Grand Prix de Styrie puis à celui d'Émilie-Romagne encadrent une dixième place à la première manche de Misano.

Résigné, Espargaró peine à établir la moindre prévision pour la suite de ce championnat, alors que cette nouvelle chute l'a fait rétrograder à la 12e position, à deux points de Miguel Oliveira et un point de Brad Binder, les premiers pilotes KTM classés, mais surtout à 51 points du vainqueur de la course de Barcelone et leader du classement général, Fabio Quartararo.

"Vus les hauts et les bas que connaît ce championnat, il est difficile de prédire quoi que ce soit. D'une troisième place le week-end précédent à une chute ici… Et puis Dovizioso est tombé également et il a donc perdu la tête du classement. Ce championnat est imprévisible, alors qui sait ? Peut-être qu'au Mans nos résultats seront incroyables, que les autres feront des erreurs et que l'on récupérera les points que l'on a perdus ici, à Barcelone", suggère-t-il.

"Il est clair que mon résultat ici n'aide pas du tout, c'est certain à 100%, mais c'est dur parce qu'on sait que perdre des points est super douloureux pour le championnat et pourtant on continue à en perdre", regrette le pilote espagnol. "C'est difficile, je n'ai jamais été aussi irrégulier dans un championnat. Je crois que je n'ai jamais de ma vie eu autant de zéros en aussi peu de courses, donc c'est sûr que je me sens mal parce qu'on passe du haut au bas, puis on est à nouveau en haut et encore en bas… J'ai l'impression que quelqu'un nous secoue !"

Lire aussi :

Danilo Petrucci a décrit la chute de Pol Espargaró comme ayant été provoquée par un freinage forcé du pilote KTM alors que tous deux se battaient pour la septième place. L'Espagnol, lui, a assuré qu'il n'aurait de toute façon pas pu obtenir de résultat véritablement probant, s'étant trouvé en difficulté à l'heure de la course. Il mettait en cause à la fois l'état de la piste après l'épreuve Moto2, un problème récurrent depuis des années, mais aussi les températures plus fraîches que celles des jours précédents.

Compte tenu des conditions météo qui ont accompagné ce Grand Prix, la grande majorité des choix de pneus pour la course s'est portée sur les gommes tendres, à l'exception d'une poignée de pilotes plus à l'aise avec le medium à l'avant, en l'occurrence Álex Márquez sur la Honda et les quatre membres du groupe KTM. "On a ce problème qu'avait Honda l'année dernière, quand ils utilisaient tout le temps des composés plus durs. Nous-mêmes à présent, par rapport aux autres constructeurs et particulièrement Yamaha et Ducati, nous allons tout le temps vers les gommes les plus dures à l'avant", note Pol Espargaró.

Seulement, même avec ce choix contraint, le pilote KTM s'est senti en difficulté dans la fraîcheur de dimanche après-midi. "Je n'aurais pas pu faire grand-chose, même si je n'étais pas tombé, mon résultat final aurait peut-être été de terminer devant Petrux, dans le groupe de la septième place, autour de Taka ou quelque chose comme ça. Il nous manquait quelque chose sur la moto pour faire cette course", juge-t-il.

"Avec ces températures basses, je manquais beaucoup de confiance dans l'avant que j'ai eue l'après-midi pendant le week-end. [Dimanche] le soleil n'a pas brillé et nous sommes ceux qui l'ont le plus payé. Les températures étaient plus basses et, alors qu'on avait besoin d'utiliser le pneu avant medium, on n'a pas pu retrouver ces bonnes sensations."

Voir aussi :

Bagnaia pilote officiel Ducati : un rêve, puis un pari et enfin une réalité

Article précédent

Bagnaia pilote officiel Ducati : un rêve, puis un pari et enfin une réalité

Article suivant

Rossi et Yamaha : 8 mois de tractations pour un contrat d'un an

Rossi et Yamaha : 8 mois de tractations pour un contrat d'un an
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Catégorie Course
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Pol Espargaró
Équipes Red Bull KTM Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020