MotoGP
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Événement terminé
16 oct.
Événement terminé
23 oct.
Événement terminé
06 nov.
Événement terminé
13 nov.
Événement terminé
20 nov.
Événement terminé

Un virage "dangereux" de Portimão inquiète les pilotes

partages
commentaires
Un virage "dangereux" de Portimão inquiète les pilotes
Par :

Plusieurs pilotes du MotoGP expriment leur inquiétude quant à la configuration du dernier virage de Portimão, très rapide et avec un dégagement limité.

La saison 2020 du MotoGP se terminera au Portugal, sur le circuit de l’Algarve, inédit au calendrier et intégré tardivement, quand la Dorna a dû remodeler la saison en raison de la pandémie de coronavirus. Lors d'une découverte de la piste de Portimão mercredi au cours de tests, les pilotes ont été impressionnés par le dénivelé important, assez inhabituel dans la catégorie et source de virages en aveugle, qui obligent à entamer un changement de direction avant même de voir la courbe. Le dernier virage du tracé, une très longue courbe sur la droite, les intrigue également, avec quelques inquiétudes liées à la sécurité en raison des vitesses atteintes et de la proximité des murs.

Lire aussi :

"Le seul endroit que je juge un peu dangereux est le dernier virage", a déclaré Aleix Espargaró, l’un des seuls pilotes à avoir roulé avec une machine de Grand Prix mercredi. "Le dernier virage est très rapide. En fait, on passe quatre ou cinq rapports. C’est très rapide. Les tribunes sont très proches sur le côté gauche. C’est limite. Le reste de la piste est très fun. La piste est limite pour le MotoGP. C’est limite, limite, limite. En voyant les photos et les vidéos, tout le monde commente les montées et les descentes. Le reste de la piste est acceptable. Il y a assez de place en cas de chute. Tout est à la limite, mais acceptable. Mais pour moi, le dernier virage est dangereux, il est le moins sûr. Le reste de la piste, avec les montées et les descentes, ainsi que certains virages, est à la limite [mais] à part le dernier virage, je pense que c’est assez sûr."

Brad Binder, qui roulait avec un modèle dérivé d'une machine de série, juge le circuit de Portimão "fantastique" mais affiche la même inquiétude que le pilote Aprilia : "La partie que je trouve peut-être un peu à la limite est le dernier virage. Il y a des murs des deux côtés à la sortie. Ce n’était pas très impressionnant [avec la moto dérivée de la série] mais avec une moto de GP, qui a plus de puissance, ce sera peut-être une autre histoire."

Lire aussi:

Ce virage n'inquiète pas particulièrement Jack Miller mais le pilote du team Pramac souhaite que le sujet soit évoqué durant une réunion de la Commission Sécurité. "C’est un peu [à la limite] mais j’ai vu pire, c'est par exemple pire à Barcelone. Mais c’est sûr que c’est mieux si nous pouvons améliorer la situation partout."

Bradley Smith, en piste avec une MotoGP mercredi, salue le "caractère" du circuit de Portimão et le Britannique reconnait qu’il n’a "pas fait attention" à tous les détails sur la sécurité. Il pointe cependant le manque de dégagements sur l’ensemble du tracé, et pas seulement au dernier virage. "Il y a quelques endroits où j'aimerais bien avoir un dégagement, parce qu'il y a directement de l’herbe. Il y a plusieurs endroits où si on roule vite et qu'on est proche de la ligne blanche, et que quelque chose se passe mal [ça peut être dangereux]. Je n’ai pas vraiment vérifié."

Takaaki Nakagami s’inquiète surtout des changements d’élévation parfois très brusques, sources de wheelies, voire de décollage. "Certains endroits sont très compliqués. Quand on est tout en haut et qu'on redescend, j'ai vu des photos du Superbike où ils ont les deux roues décollées du sol…"

Avec Léna Buffa

EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas

Article précédent

EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas

Article suivant

Zarco rassuré par Dall'Igna sur les motifs de son contrat Pramac

Zarco rassuré par Dall'Igna sur les motifs de son contrat Pramac
Charger les commentaires