Les couleurs de la Yamaha de Quartararo et Viñales dévoilées

La Yamaha M1 version 2021 a été dévoilée par la marque japonaise. L'équipe accueille Fabio Quartararo cette année, le Français succédant à Valentino Rossi.

1/56

Photo de: Yamaha MotoGP

2/56

Photo de: Yamaha MotoGP

3/56

Photo de: Yamaha MotoGP

4/56

Photo de: Yamaha MotoGP

5/56

Photo de: Yamaha MotoGP

6/56

Photo de: Yamaha MotoGP

7/56

Photo de: Yamaha MotoGP

8/56

Photo de: Yamaha MotoGP

9/56

Photo de: Yamaha MotoGP

10/56

Photo de: Yamaha MotoGP

11/56

Photo de: Yamaha MotoGP

12/56

Photo de: Yamaha MotoGP

13/56

Photo de: Yamaha MotoGP

14/56

Photo de: Yamaha MotoGP

15/56

Photo de: Yamaha MotoGP

16/56

Photo de: Yamaha MotoGP

17/56

Photo de: Yamaha MotoGP

18/56

Photo de: Yamaha MotoGP

19/56

Photo de: Yamaha MotoGP

20/56

Photo de: Yamaha MotoGP

21/56

Photo de: Yamaha MotoGP

22/56

Photo de: Yamaha MotoGP

23/56

Photo de: Yamaha MotoGP

24/56

Photo de: Yamaha MotoGP

25/56

Photo de: Yamaha MotoGP

26/56

Photo de: Yamaha MotoGP

27/56

Photo de: Yamaha MotoGP

28/56

Photo de: Yamaha MotoGP

29/56

Photo de: Yamaha MotoGP

30/56

Photo de: Yamaha MotoGP

31/56

Photo de: Yamaha MotoGP

32/56

Photo de: Yamaha MotoGP

33/56

Photo de: Yamaha MotoGP

34/56

Photo de: Yamaha MotoGP

35/56

Photo de: Yamaha MotoGP

36/56

Photo de: Yamaha MotoGP

37/56

Photo de: Yamaha MotoGP

38/56

Photo de: Yamaha MotoGP

39/56

Photo de: Yamaha MotoGP

40/56

Photo de: Yamaha MotoGP

41/56

Photo de: Yamaha MotoGP

42/56

Photo de: Yamaha MotoGP

43/56

Photo de: Yamaha MotoGP

44/56

Photo de: Yamaha MotoGP

45/56

Photo de: Yamaha MotoGP

46/56

Photo de: Yamaha MotoGP

47/56

Photo de: Yamaha MotoGP

48/56

Photo de: Yamaha MotoGP

49/56

Photo de: Yamaha MotoGP

50/56

Photo de: Yamaha MotoGP

51/56

Photo de: Yamaha MotoGP

52/56

Photo de: Yamaha MotoGP

53/56

Photo de: Yamaha MotoGP

54/56

Photo de: Yamaha MotoGP

55/56

Photo de: Yamaha MotoGP

56/56

Photo de: Yamaha MotoGP

Charger le lecteur audio

Les équipes continuent leurs présentations pour la saison 2021 et c'était ce lundi au tour de Yamaha de tenir une cérémonie en ligne pour dévoiler la nouvelle YZR-M1. Les couleurs utilisées depuis 2019, avec une moto à la base noire et des touches de bleu, restent inchangées, la livrée faisant une grande place à Monster, toujours sponsor-titre même si la boisson énergisante va également devenir partenaire de Suzuki cette année.

Cette Yamaha sera confiée cette année à Maverick Viñales et Fabio Quartararo, nouveau venu dans le team officiel pour succéder à la légende Valentino Rossi, qui était présent dans l'équipe durant un total de 15 saisons, dont les huit dernières. Pour la première fois depuis la saison 2012, Yamaha fera rouler donc des pilotes tous deux âgés de moins de 30 ans.

Arrivé en MotoGP en 2019 avec le team Petronas, Quartararo a décroché ses premiers succès dans la catégorie reine l'an dernier, du jamais vu pour un Français depuis Régis Laconi en 1999, et il a occupé la première place du championnat durant la première moitié de la saison avant une fin de saison difficile, comme pour Viñales dans le team officiel, avec lequel le pilote espagnol va disputer sa cinquième saison. "Fabio nous rejoint et c'est un pilote jeune, très excitant, qui formera un bon duo avec Maverick", a déclaré Lin Jarvis, patron de Yamaha Motor Racing, au cours de la présentation. "Nous avons ces supers stars, jeunes et rapides, qui ont le potentiel pour gagner. C'est un peu un changement de génération mais je m'attends à ce que ça fonctionne bien."

Pour atteindre ses objectifs, Yamaha espère trouver la constance qui lui a fait défaut en 2020. "La régularité doit être le mot clé de cette saison, parce que c'est quelque chose qui nous a manqué l'année dernière", a déclaré Massimo Meregalli, le patron de l'équipe, durant la présentation. Des propos appuyés par Lin Jarvis : "Il faut que nous ne laissions rien au hasard, nous devons regarder tous les détails car le MotoGP est un championnat tellement compétitif que les écarts entre le premier et le 15e sont parfois de moins d'une seconde. Donc chaque détail compte. Et je pense que si nous adoptons cette approche, nous pouvons progresser partout et cela peut nous placer dans une position de force."

Yamaha reste en effet sur une campagne 2020 paradoxale, riche de sept succès, soit la moitié des courses disputées, mais terminée sans aucun titre et marquée par la polémique des soupapes non-conformes. Sur ces sept victoires, une seule est revenue à l'équipe officielle, grâce à Viñales au GP d'Émilie Romagne, et les six autres ont été conquises par le team Petronas, trois pour Quartararo et trois autres pour Franco Morbidelli, au guidon d'une machine version 2019 cependant dotée de certaines nouveautés.

Lire aussi :

La réussite de Morbidelli, deuxième du championnat avec cette Yamaha d'ancienne génération a fait naître des doutes sur les choix techniques pris par le constructeur avec sa dernière moto, les pilotes s'interrogeant sur la meilleure machine et sur la façon dont leurs remarques sont prises en compte. Les changements permis cette année restent limités par les mesures prises pour limiter les coûts durant la crise sanitaire, avec un moteur et une aérodynamique qui doivent rester inchangés avant la première course, pour revenir ensuite au règlement habituel qui permet une évolution aéro durant la saison.

L'arrivée de Quartararo n'est pas le seul changement de pilote dans l'équipe officielle, Jorge Lorenzo abandonnant le rôle de pilote d'essais, repris par Cal Crutchlow. Le Britannique devrait rouler nettement plus que son prédécesseur, en piste durant seulement quatre journées l'an passé et toujours avec la machine de la saison 2019 en raison des contraintes crées par la pandémie de COVID-19, Yamaha ne souhaitant pas que certains de ses membres fassent le déplacement entre le Japon et l'Europe.

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Voir aussi :

LIVE - Présentation de l'équipe officielle Yamaha MotoGP
Article précédent

LIVE - Présentation de l'équipe officielle Yamaha MotoGP

Article suivant

Yamaha s'engage jusqu'en 2026 mais doit choisir son team satellite

Yamaha s'engage jusqu'en 2026 mais doit choisir son team satellite
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021