Le programme du Grand Prix de Malaisie

La tournée outre-mer se conclura cette semaine avec le Grand Prix de Malaisie, sans doute l'une des épreuves les plus éprouvantes de la saison.

Le programme du Grand Prix de Malaisie

Après Shah Alam (circuit sur lequel un certain Valentino Rossi a fait ses débuts mondiaux en 1996) et Johor Bahru, c'est à Sepang que se dispute le Grand Prix de Malaisie depuis 1999. Ce circuit moderne est l'un des plus longs du calendrier. Il impose 15 virages, dont une majorité à droite, et deux longues lignes droites qui s'enchaînent et dont la plus longue atteint les 920 m.

De vastes travaux ont eu lieu il y a trois ans, avec la pose d'un nouveau bitume, des modifications apportées à la courbure de la piste en plusieurs endroits ainsi qu'à des vibreurs et des voies de dégagement, le tout dans une volonté d'améliorer l'évacuation des eaux de pluie. Une prudence bienvenue alors que le paddock sait devoir être prêt à affronter une météo tropicale et des averses torrentielles.

Lire aussi :

Si les conditions sont réunies, les nombreuses opportunités de dépassement offertes par le tracé ont de quoi promettre de belles bagarres. Le palmarès le plus riche sur le Grand Prix de Malaisie, en catégorie reine, est celui de Valentino Rossi qui, en 18 participations (celle de 2011 n'est pas prise en compte, annulée suite au décès de Marco Simoncelli), y compte quatre pole positions et six victoires sur un total de 12 podiums. Mais depuis de nombreuses années déjà, les pilotes Honda y ont pris le pouvoir, seulement vaincus par Andrea Dovizioso, qui y a lancé sa spirale positive face à Marc Márquez il y a trois ans.

Attention à bien régler vos montres, car la France aura un décalage de sept heures avec la Malaisie, dernière contrée visitée par la tournée outre-mer. La course MotoGP débutera donc à 8h heure française.

Le palmarès du GP de Malaisie depuis dix ans :

Chaleur et pluie au rendez-vous

Une chose est certaine, les pilotes MotoGP n'auront pas à craindre de retrouver le froid qui les a accompagnés tout au long du week-end de Phillip Island ! En Malaisie, les prévisions annoncent des températures de 24°C le matin à 31°C l'après-midi, et il faut s'attendre à voir le bitume dépasser régulièrement les 50°C. Le cocktail est complété par un taux d'humidité redoutable, qui mettra les physiques à rude épreuve. Quant à la couleur du ciel, elle est très incertaine car des orages sont annoncés tout au long du week-end, aussi violents que difficiles à prévoir avec certitude.

partages
commentaires
Changer la date du GP d'Australie ? "On en parle tous les ans"
Article précédent

Changer la date du GP d'Australie ? "On en parle tous les ans"

Article suivant

Lorenzo salue le "grand adversaire" qu'a été Rossi pour lui

Lorenzo salue le "grand adversaire" qu'a été Rossi pour lui
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021