Quartararo pourrait citer "10 ou 12" candidats au titre

Maverick Viñales se méfie de Jack Miller, qu'il voit comme un sérieux prétendant au titre en 2021, mais il croit également en ses chances si la régularité est au rendez-vous chez Yamaha. Un avis partagé par Fabio Quartararo, qui voit jusqu'à dix ou 12 candidats !

Quartararo pourrait citer "10 ou 12" candidats au titre

La saison 2021 sera-t-elle aussi ouverte que la précédente ? C'est en tout cas ce à quoi s'attendent de nombreux acteurs du championnat après une campagne 2020 très haut placée dans les statistiques du MotoGP avec ses neuf vainqueurs et 15 pilotes différents vus sur le podium en l'espace de 14 courses seulement.

Ceux qui tentent des pronostics en ce début d'année partent tous azimuts ! Ainsi, dans la continuité du premier titre de Joan Mir, les pilotes Suzuki sont favoris selon Franco Morbidelli, alors qu'il constitue lui-même une sérieuse menace aux yeux de Jack Miller... qui est l'un des pilotes que Maverick Viñales craint le plus.

Lorsqu'il lui est demandé de nommer un rival pour la campagne 2021, c'est en effet le nouveau pilote du team Ducati factory qui est désigné par l'Espagnol. "Je pense que ce sera Miller, parce qu'il a été très bon la saison dernière. Je pense qu'il comprend bien les points forts de la Ducati", déclare-t-il, sans exclure pourtant les autres pilotes, à commencer par ceux qui disposeront également de la M1 : "Je pense que les quatre Yamaha peuvent être devant. On va essayer de replacer Yamaha au sommet."

Lire aussi :

Viñales espère en effet faire lui aussi partie des prétendants au titre en 2021. Dans cette optique, il pourra compter sur une Yamaha ayant subi de nombreuses retouches pour corriger les faiblesses identifiées l'an passé, mais c'est avant tout une machine capable de se battre pour les premières places sur toute la durée de la saison qui lui donnerait satisfaction.

"Mes attentes sont les mêmes depuis que je suis chez Yamaha. Nous avons pour objectif de décrocher le titre mais ce n'est pas facile, parce que nous avons de nombreux concurrents. Habituellement, on débute très bien la saison mais on ne reste pas à ce niveau. Nos concurrents progressent et pas nous", déplore l'Espagnol. "On va essayer de faire de notre mieux à chaque course cette saison, et pas sur quelques courses seulement, parce que parfois on est imbattable mais après on arrive sur des pistes où on ne peut pas jouer le top 5. On va chercher plus de constance. Je pense que tout le monde a énormément travaillé chez Yamaha cet hiver."

Son nouveau coéquipier, Fabio Quartararo, partage les mêmes ambitions, mais témoigne aussi de son incertitude quant à la hiérarchie qui se dégagera de cette nouvelle saison. Ainsi, lorsqu'il lui est demandé qui il craint le plus à l'aube du championnat 2021, la réponse du Français est radicale : "Tout le monde !"

La régularité comme élément clé

Il faut dire que la saison 2020 s'est révélée particulièrement ouverte, et Quartararo en sait quelque chose, ayant vu le titre lui échapper alors que personne n'a gagné plus souvent que lui au cours de ces 14 Grands Prix. Aujourd'hui, il estime qu'il y a de fortes chances que ce niveau de concurrence perdure, alors que les machines n'auront pas pu évoluer en profondeur pendant l'hiver.

"Franchement, si on regarde Miguel [Oliveira], il était très fort en fin d'année… Jack, Franco, Maverick, Mir, Rins… Il y a tellement de monde ! Je me souviens que l'année dernière, à Brno, les six constructeurs étaient dans le top 10, et il était contenu en trois dixièmes. Si on arrive à avoir un rythme un peu meilleur et [à bien] se qualifier, on peut se battre pour le championnat en étant régulier", pointe-t-il.

Lire aussi :

"Pour le moment, c'est donc très difficile de savoir qui sont les prétendants, mais il est clair qu'ils seront nombreux. Tout le monde semble avoir de grandes chances. Pecco [Bagnaia] aussi, s'il gagne en régularité, il peut vraiment faire partie des candidats parce qu'il y a de nombreuses courses sur lesquelles il a été très, très rapide. C'est très difficile de savoir qui choisir mais je pourrais facilement vous citer dix ou 12 prétendants."

"Je pense que tout le monde a des chances de gagner le championnat, on peut voir beaucoup de surprises", estime Fabio Quartararo auprès du site officiel du MotoGP. Et lui-même s'inclut logiquement parmi les prétendants au titre. "Mes attentes, c'est de gagner. Bien sûr, ça n'est pas facile. Mon objectif est clairement de gagner le titre, mais il ne faut pas penser au championnat dès le début. La première chose, c'est de gagner des courses, obtenir des victoires et des podiums, en ensuite viendra le moment de penser au championnat. Mais si je dois citer un objectif global c'est d'être Champion du monde."

partages
commentaires

Voir aussi :

Le partage de données "un point clé" dans la négociation Tech3-KTM

Article précédent

Le partage de données "un point clé" dans la négociation Tech3-KTM

Article suivant

GP d'Australie : échange de dates envisagé entre F1 et MotoGP

GP d'Australie : échange de dates envisagé entre F1 et MotoGP
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021