Réactions
MotoGP GP d'Espagne

Quartararo dominé par Bagnaia : "Je n'ai rien à me reprocher"

Fabio Quartararo n'a même pas été en mesure de tenter un dépassement sur Pecco Bagnaia au Grand Prix d'Espagne, mais se satisfait de sa deuxième place derrière l'Italien.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo n'a rien pu faire face à Pecco Bagnaia à Jerez. Resté deuxième au départ, le natif de Nice a été le seul à suivre le rythme infernal imposé par le pilote Ducati. Passant toute la course à moins d'une seconde de son dauphin au championnat 2021, il n'a finalement jamais pu l'attaquer et a dû se contenter de la deuxième place. Il veut se satisfaire des 20 points pris, puisqu'ils lui permettent de conforter son avance en tête du championnat.

"Malheureusement pas trop de combat, je suis resté derrière toute la course", a commenté Quartararo au micro de Canal+. "Sincèrement, j'ai tout donné dès le début. Dans les cinq premiers tours, j'ai tout donné mais la pression du pneu a dû monter énormément avec la chaleur, et je n'arrivais pas à freiner, à faire mieux."

"Ça va, je peux être content de cette deuxième place. Physiquement c'était assez dur, j'avais la chaleur de la Ducati [en étant] derrière, j'avais les mains qui brûlaient mais ça va. Je pense qu'une deuxième place dans des conditions comme celles-ci, on peut être satisfaits."

Pendant l'essentiel de la course, l'écart a fluctué entre cinq et huit dixièmes et même si Quartararo s'est légèrement rapproché dans les derniers tours, un dépassement n'était pas envisageable, d'autant plus de telles manœuvres ne sont possibles que dans quelques courses sur le circuit de Jerez.

"On est arrivés collés, donc on ne va pas dire qu'il était intouchable. Mais c'était difficile de dépasser. Je pense que c'est un des circuits où on a le plus de difficultés à faire des dépassements. L'année dernière, dans le virage 12 j'allais un petit peu plus vite que tout le monde. Cette année malheureusement non."

Francesco Bagnaia, Ducati Team

"J'ai essayé dans les premiers tours mais c'était impossible donc je n'ai rien à me reprocher : j'ai donné mon maximum du début jusqu'à la fin. Et quand on voit le rythme qu'on avait dans toute la course et la distance qu'on a mis au troisième, je pense que tous les deux on était sur un autre rythme aujourd'hui."

Fabio Quartararo n'a pas véritablement cherché à assurer la deuxième place puisqu'il assure qu'il ne s'est laissé aucune marge tout au long de l'épreuve : "C'est très difficile parce que sincèrement, je suis 100% à la limite. Je n'ai même pas un petit peu de marge sur les freinages, sur la vitesse de passage [en courbe]. Je peux tomber à pratiquement tous les virages. Mais je sais que pour me battre pour la victoire et de très bons résultats, il faut faire ça."

"Il va vraiment falloir continuer comme ça. Je pense qu'on est dans une bonne situation mais il faut rester concentré parce que des courses très difficiles vont venir."

La première de ces courses sera au Mans, dans deux semaines, pour une épreuve à domicile que le Champion du monde aborde avec ambition : "Je pense que a va être incroyable d'arriver au Grand Prix de France en tant que leader du championnat. On a réussi à faire une première place [au Portugal], un podium ici, donc on va essayer de donner notre maximum sur un circuit qui est, je pense, très bon pour nous. Maintenant on va rester concentrés. On a une journée de test demain, donc on va essayer de donner notre maximum."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Course - Bagnaia impérial, Quartararo capitalise
Article suivant Championnat - Quartararo conserve la tête

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France