Quartararo a "franchi une étape" à Jerez

Le jeune pilote français, rookie en MotoGP, a atteint son objectif en accomplissant certains progrès lors du test de Jerez, qu'il a bouclé à la 12e place, dans la même seconde que le leader.

Quartararo a "franchi une étape" à Jerez

Fabio Quartararo réalisait cette semaine son deuxième test en MotoGP, deux nouvelles journées de piste qui sont venues compléter celles de la semaine dernière, à Valence. Complètement novice au guidon de la M1 sur le circuit Ricardo Tormo, le Niçois a cette fois pu mettre à profit sa courte expérience et réaliser de premiers progrès qui l'ont mis sur une bonne dynamique avant de ranger son casque pour les deux mois de trêve hivernale.

Lire aussi :

S'il avait identifié le freinage et l'approche du virage comme le domaine dans lequel il devait le plus progresser après son premier test, Quartararo se félicite à présent d'avoir avancé, bien qu'il lui reste encore, en toute logique, beaucoup à apprendre.

"Sur cette dernière journée de test, on a amélioré mon feeling et mes chronos", commente-t-il. "On a fait un pas en avant et on a réussi à tester certaines choses avec l'électronique, que l'on n'avait pratiquement pas touché jusqu'à présent. Le plus gros gain se situe au premier contact avec l'accélérateur, puis à l'accélération et aussi en entrée de virage."

Après le premier jour en Andalousie, il convenait que sa performance était encore assez inégale. "Il y a certains virages où je perds en entrée, d'autres en sortie. Il faut que l'on vérifie les données pour savoir où l'on perd", expliquait-il, tout de même conforté par une amélioration générale de sa performance dès cette première journée à Jerez. "Il est clair que nous avons franchi une étape depuis Valence, et c'est important. Ici, c'est une nouvelle piste [pour moi] avec la MotoGP, et je pense que c'est l'une des plus difficiles, car elle est très étriquée."

"Je suis content car l'un de nos principaux objectifs était de progresser sur le freinage en entrée de virage, et c'est ce que nous avons fait. Il faut que je freine encore plus fort en milieu et fin de freinage", poursuivait-il. "À Valence, je freinais fort d'un coup puis je relâchais petit à petit la pression. Maintenant, je freine fort, mais je garde une forte pression jusqu'au point de corde. C'était la chose principale qui m'a coûté le plus de temps à Valence en entrée, mais ici nous avons progressé."

Lire aussi :

"Nous sommes avec les disques de frein en carbone", rappelle le pilote issu du Moto2. "Les freins en carbone sont totalement différents de ceux que j'utilisais. Mais il faut s'y faire, car on arrive beaucoup plus vite qu'en Moto2, alors que le point de freinage est plus ou moins le même. C'est donc là qu'il faut que je m'adapte par rapport au Moto2."

Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

"Je me suis senti rapide"

Seizième du classement mercredi soir, à 1"4 du leader, Quartararo a terminé la séance à la huitième place, distancé de huit dixièmes. Bien que les chronos n'aient qu'une valeur relative sur une telle séance, le jeune pilote s'est fait plaisir en passant sous la barre des 1'39 et il a par la même occasion atteint l'objectif qu'il s’était fixé.

"Aujourd'hui, j'ai pu sentir que les chronos tombaient et je me suis senti rapide. C'était vraiment agréable. On savait que plus on pourrait faire de tours avec la Yamaha, plus on progresserait. Mon objectif aujourd'hui [jeudi] était de boucler un tour en 1'38 et je l'ai fait trois fois", se félicite-t-il.

"On travaille sur notre rythme, petit à petit, et on réduit peu à peu l'écart sur les pilotes les plus rapides. Je suis vraiment content de la manière dont ces quelques jours se sont déroulés ici, à Jerez, et de cette première phase de la pré-saison 2019, alors merci à toute l'équipe pour le travail abattu."

Avec Willy Zinck

partages
commentaires
Un meilleur temps à prendre avec des pincettes selon Nakagami

Article précédent

Un meilleur temps à prendre avec des pincettes selon Nakagami

Article suivant

Dovizioso : "Notre base et bonne, mais on veut quelque chose de plus"

Dovizioso : "Notre base et bonne, mais on veut quelque chose de plus"
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021