Réactions
MotoGP GP de Malaisie

Quartararo : "En partant 12e, il n'y a pas de stratégie"

Fabio Quartararo prendra le départ du Grand Prix de Malaisie depuis la quatrième ligne demain. Un résultat bien en-deçà de ce qu'il espérait et qui le contraint à ne pas réfléchir pour espérer remonter.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Fabio Quartararo a affronté au Grand Prix de Malaisie "les qualifications les plus importantes de la saison" selon ses dires de la veille, leur résultat étant déterminant pour la course de demain, qui pourrait voir Pecco Bagnaia être sacré Champion du monde.

Le scénario est pourtant loin de s'être déroulé comme prévu, après un week-end qui avait pourtant bien commencé. Conscient de la nécessité de retrouver du plaisir au guidon de sa M1 après plusieurs GP frustrants, le Français y était plus ou moins parvenu hier et avait conclu la première journée d'essais dans le top 10, avant de confirmer ce matin en EL3.

Qualifié d'office en Q2 grâce à sa septième place aux temps combinés, il pouvait aborder les EL4 sereinement afin de se préparer au mieux. Il a toutefois commis une erreur et est parti à la faute de façon "bizarre" au moment de toucher les gaz. Il semblait avoir mal à la main mais n'a pas pu effectuer de contrôle avant les qualifications, et le verdict n'est tombé qu'après. Il souffre en effet d'une petite fracture au majeur de la main gauche ainsi que d'une contusion, mais le Français ne semble pas particulièrement s'en inquiéter pour demain.

"Je pense qu'en course j'aurai d'autres choses à penser que mon doigt donc ça ne devrait pas être un problème, mais je prendrai quelque chose [des antidouleurs]", a-t-il déclaré.

 

Il faut dire qu'avec sa 12e position sur la grille, la course s'annonce particulièrement difficile. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas sa blessure qui est à l'origine de son résultat en qualifications.

"Honnêtement en qualifications ça n'a pas été un problème. Peut-être que je n'étais pas assez concentré, je ne sais pas. Je ne comprends encore pas le premier run et lors du second je n'ai pas compris pourquoi on n'avait pas bien calculé pour faire deux tours. Le second run a été meilleur, pas au niveau du feeling mais du chrono", a-t-il ajouté.

Demain, il pourra compter sur les difficultés de Pecco Bagnaia et d'Aleix Espargaró pour ne pas perdre trop de terrain puisque les deux hommes s'élanceront des neuvième et dixième positions. Une contre-performance ainsi généralisée aux trois prétendants au titre, mais qui ne s'explique pas du côté de Quartararo par une quelconque pression selon lui.

"Pour être honnête je ne ressens pas vraiment la pression, mais la façon dont se déroulent ces dernières courses est très bizarre. Je ne sais pas si on travaille de la bonne façon mais il nous manque beaucoup de choses. Peut-être qu'on devrait faire quelque chose de différent."

Quoi qu'il en soit, la course de demain reste déterminante pour le championnat, et avec la mauvaise qualification de Bagnaia, Quartararo a encore des cartes à jouer. Pas question pour autant de calculer, et le Français ne compte pas tergiverser.

"Je pense qu'en partant 12e, il n'y a pas de stratégie. Je vais essayer d'être aussi rapide que possible et de voir comment ça se passe, mais je pense qu'il n'y a pas de stratégie particulière."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Quartararo s'est fracturé un doigt dans sa chute
Article suivant Jorge Martín ne se savait pas capable d'un si bon chrono

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France