MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Warm-up dans
07 Heures
:
52 Minutes
:
41 Secondes
09 oct.
Prochain événement dans
19 jours
16 oct.
Prochain événement dans
26 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
33 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
47 jours
13 nov.
Prochain événement dans
54 jours
20 nov.
Prochain événement dans
61 jours

Quartararo : Il sera "difficile" de battre Ducati et KTM

partages
commentaires
Quartararo : Il sera "difficile" de battre Ducati et KTM
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

En difficulté lors des premiers essais libres du Grand Prix d'Autriche, Fabio Quartararo a renversé la vapeur lors des qualifications et partira en première ligne sur la grille.

À l'instar de son futur équipier Maverick Viñales, Fabio Quartararo a rattrapé un difficile début de week-end sur le Red Bull Ring et a brillé en qualifications pour aller chercher la troisième place derrière l'Espagnol et Jack Miller. Il s'élancera de la première ligne de la grille alors qu'il n'avait pas réussi à signer de chronos encourageants lors des séances d'essais disputées sur le sec, et qu'il a failli passer par le stade de la Q1.

"Oui, franchement, je ne me suis pas trop bien senti vendredi, mes sensations n'étaient pas trop bonnes", explique le Français. "Même dans le time attack : normalement on arrive toujours à faire un tour rapide, mais hier je n'y suis même pas arrivé. On a abordé les EL4 avec d'assez gros changements sur la moto et ça a plutôt bien fonctionné. J'ai travaillé en pneus usés, j'ai fait deux runs et mes sensations n'étaient pas mauvaises."

"Quand j'ai vu les chronos en Q1, je ne m'attendais pas à ça et je me suis dit que ça allait être assez serré en Q2. L'objectif était d'être sur une des deux premières lignes, parce que ça n'était pas facile après une journée de vendredi difficile. Au final, je suis très content d'être en première ligne. Je pense que c'est une des premières fois que je suis content d'être P3 !"

Lire aussi :

"Mais je me sens super bien et notre rythme n'est pas trop mauvais alors j'ai hâte d'être à la course. Je suis très heureux de cette troisième position car en EL1 et EL3, quand je voulais faire un tour de qualif, j’étais très lent. Même ce matin, je suis allé en Q2 avec un faible écart sur Zarco. Je suis heureux de voir que notre rythme était meilleur, on aura de bonnes données à comparer et l’on pourra voir où progresser en termes de rythme."

Le leader du championnat ne veut toutefois pas viser la victoire demain, et préfère se fixer des objectifs raisonnables, jugeant que la Yamaha ne sera pas la meilleure moto : "Je ne dirais pas une victoire, c’est très difficile avec les Ducati et les KTM, je me réconforterai en étant le premier Yamaha et en étant sur le podium", plaisante-t-il. "On verra, Maverick est P1 et je suis troisième, l’écart est très petit et c'est ce qui importera demain. On a un bon rythme face aux autres Yamaha, et demain matin nous essaierons de trouver davantage de performance, et l’on verra si on peut se battre pour une bonne position."

Le système d'ajustement de hauteur est désormais à disposition de tous les pilotes Yamaha (Franco Morbidelli l'a reçu cette semaine), mais il s'agit d'un dispositif encore perfectible, et Quartararo ne sait pas encore à quel point il donne un avantage. Il détaille un peu plus l'utilisation de ce système : "Franchement, c'est dur. Je l'utilise, mais je ne sais pas trop si ça fonctionne très bien ou pas. C'est très difficile de l'utiliser correctement. Ça peut peut-être aider mais aussi peut-être être pire."

"On a reçu ce device au test du Qatar, mais je n'ai été autorisé à l'utiliser que pendant les essais de départ", souligne-t-il. "Aujourd'hui j'ai essayé de l'utiliser, ça n'a pas été facile mais à Jerez et Brno je ne l'avais pas utilisé. C'est une des premières fois que je l'utilise et il faut qu'on regarde si j'en tire un bénéfice ou pas. En course, ce sera difficile de gérer ça en tout cas." 

"Je me suis senti pas trop mal en sortie de virage, alors je me suis dit qu'on pouvait essayer. Ça a semblé plutôt bien, je l'ai utilisé aussi dans mon tour de qualif. On sent que la moto s'abaisse, comme au départ. Ça pourrait être mieux, mais ça pourrait aussi être pire, car parfois quand la moto secoue un peu, elle part encore plus en wheelie quand on l'abaisse. Ça n'est donc pas facile à utiliser, mais je crois qu'on a besoin d'un peu plus d'expérience pour savoir exactement comment ça fonctionne."

Cette semaine, les pilotes du MotoGP admettaient leurs craintes face à la sécurité du Red Bull Ring, notamment dans le cas où la pluie ferait son apparition. Quartararo ne s'en inquiète pas et juge que le tracé autrichien est amusant pour les pilotes. S'il l'apprécie à titre personnel, il préfère néanmoins les tracés comportant davantage de virages rapides.

"C'est un tracé que j'aime beaucoup. J'ai beaucoup plus de mal que l'année dernière. Dans les deux derniers virages à gauche, surtout le deuxième, on peut emmener beaucoup de vitesse, alors ça n'est pas ma meilleure piste, mais franchement je m'amuse bien, il y a pas mal de freinages, des virages rapides… Ça n'est pas aussi difficile que Phillip Island ou le Mugello, qui sont beaucoup plus funs et avec beaucoup plus de vitesse en virage, mais c'est une piste que j'aime bien." 

Maverick Viñales assure avoir un régime moteur intact

Article précédent

Maverick Viñales assure avoir un régime moteur intact

Article suivant

GP d'Autriche MotoGP - Programme et guide d'avant-course

GP d'Autriche MotoGP - Programme et guide d'avant-course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Catégorie Q2
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes Petronas SRT
Auteur Emmanuel Touzot