Quartararo et Zarco en piste au Mugello pour des tests cruciaux

Yamaha et Honda profitent de leurs concessions en organisant un test au Mugello cette semaine, auquel Fabio Quartararo et Johann Zarco prennent part.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Marc Fleury

Malgré des performances prometteuses pour Fabio Quartararo, les marques japonaises étaient encore distancées au GP de France. Les nouveautés que Yamaha et Honda avaient évaluées lors du test de Jerez n'ont été que très partiellement montées sur les machines dans la Sarthe, faute de résultats très concrets pour le moment, mais les deux constructeurs vont tirer profit des concessions et faire rouler leurs titulaires ce mardi et ce mercredi au Mugello.

Pour Yamaha, il s'agira d'un test important puisque hormis celui de Jerez, Quartararo et Álex Rins n'ont pas roulé en dehors des Grands Prix depuis le début de la saison, en raison de mauvaises conditions dans les séances organisées par la marque. Au Mans, Rins a fait part d'un "test important" pour la firme nippone, tandis que Quartararo a exprimé son espoir de "reconfirmer" l'efficacité des changements de réglages effectués lors du warm-up.

L'un des objectifs sera également de réévaluer les importantes évolutions vues à Jerez sur un terrain de jeu opposé, les longues lignes droites toscanes ayant peu de points communs avec le tracé tortueux de l'Andalousie. "On pourra faire des comparaisons sur une piste totalement différente", a souligné Quartararo, avec un accent sur les nouveautés aérodynamiques, qui pourraient aider à corriger les problèmes de la Yamaha en courbe... même si le Français n'a pas la certitude qu'ils viennent de cette partie de la moto.

"C’est compliqué à voir parce que, sincèrement, on a tout essayé. Depuis Portimão, je pense que j’ai fait plus de changements qu’en quatre ans : on a essayé la moto plus basse, plus longue, plus courte, châssis différent, bras oscillant… Et le problème, c’est toujours le même. On a plus de puissance, oui, mais tous les points positifs qu’on avait avant, on les a un peu perdus, donc il faut les retrouver au plus vite."

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing, Johann Zarco, LCR Honda

Fabio Quartararo et Johann Zarco vont rouler au Mugello cette semaine

Photo de: Marc Fleury

"Il faut vite trouver la solution parce que, comme je l’ai dit, on a changé tellement de choses que c’est compliqué à dire", a-t-il précisé. "Bon, avec l'aéro, on va l'améliorer. Donc on aura des tests au Mugello, mardi et mercredi, deux jours, donc je pense que ça peut être des tests très positifs."

Quartararo pourrait également tester à nouveau le bras oscillant vu à Jerez, ce qui était au programme au Mans mais n'a pas pu être fait au cours du week-end : "Finalement, on n'a pas pu l'essayer parce que, voilà, ça tient pas... On a des petits problèmes techniques et on ne veut pas prendre ces risques. Je pourrai faire quelques tours au Mugello, le mardi ou mercredi, pour voir ce que ça donne, mais on ne peut pas beaucoup l'utiliser."

Honda espère y voir plus clair

Du côté de Honda, l'idée devrait plutôt être d'explorer des solutions inédites. Une moto très différente a déjà été essayée par les titulaires à Barcelone, utilisée en course par le pilote d'essais Stefan Bradl à Jerez, et évaluée par les pilotes LCR le lendemain lors du test. Elle n'a donné satisfaction à personne et devrait donc être écartée, mais la marque pense avoir trouvé une voie plus intéressante.

Luca Marini et Joan Mir seront en piste pendant une journée, avec l'espoir de faire enfin des progrès. "On a beaucoup de travail au Mugello, pour se concentrer sur la nouvelle moto", a souligné Marini. "Je suis certain que les nouveautés vont nous permettre d'être plus à l'avant. Pas beaucoup, mais un peu."

L'Italien va tester "un bon compromis entre beaucoup de pièces" et affiche son optimiste quant à la capacité de Honda à progresser : "On a de bonnes attentes pour ce test. Cela ne va pas changer du jour au lendemain mais pour moi, il peut y avoir de bons progrès, et en prenant cette direction, on pourra faire d'autres progrès pour la fin de la saison."

Johann Zarco, LCR Honda

Johann Zarco

Photo de: Marc Fleury

Chez Honda, les titulaires ont déjà pu prendre part à plusieurs tests depuis le début de la saison mais pas encore les représentants de l'équipe LCR. Cela va changer au Mugello et Johann Zarco sera associé aux essais ce mercredi. "Je vais faire un test cette semaine, ce sera mon premier test en plus, au Mugello, donc ce sera intéressant", s'est félicité le natif de Cannes pendant le week-end. "Jerez a été utile parce que tout ce que l'on fait de nouveau qui ne fonctionne pas, ce sont quand même des informations."

Zarco a reconnu avoir du mal à identifier la principale source des problèmes de Honda et ce test pourrait contribuer à clarifier la situation : "Je ne veux pas le dire parce que si c'était aussi facile que ça, on n'aurait pas ce problème. Il y a une combinaison de choses qui font que Honda ne peut pas mettre le doigt dessus." 

Zarco attendra en tout cas le dernier moment pour connaître son programme de test : "Moi, mon job de pilote, c'est vraiment être concentré, de me donner à fond sur la moto et de pouvoir toujours bien cerner si 'OK, la moto elle demande ça, comment moi je peux répondre ? Est-ce que moi, je donne la bonne énergie sur la moto ?' Du coup, on me donnera le programme peut-être mardi soir ou même mercredi matin."

Avec Fabien Gaillard

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le choix approche pour Ducati : "Nous ne devons pas trop attendre"
Article suivant Viñales a sauvé des points "très importants" au Mans

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France