Le règlement revoit les modalités de remplacement en MotoGP

La Commission Grand Prix a retouché le règlement sportif du MotoGP, notamment sur les remplacements de pilotes, et annoncé l'absence de wild-cards en Moto2 pour la saison prochaine.

Le règlement revoit les modalités de remplacement en MotoGP
Xavier Simeon, Avintia Racing
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Franco Morbidelli, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Jorge Lorenzo, Ducati Team en tête au départ
Xavier Simeon, Avintia Racing

La dernière réunion en date de la Commission Grand Prix, en marge du Grand Prix de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini, le week-end dernier, a apporté plusieurs modifications au règlement sportif, avec effet immédiat.

L'un des thèmes abordés a été celui des pilotes de substitution, et ce à la suite du remplacement de Tito Rabat à partir de l'épreuve de Misano. Pour faire face à l'absence de l'Espagnol, en effet, l'équipe Avintia a confié sa GP17 à Xavier Siméon, son coéquipier habituel, tandis que la GP16 du Belge est revenue à un pilote habituellement non engagé en MotoGP, une solution qui a été préférée à l'option qui aurait vu le nouveau pilote remplacer véritablement Rabat en pilotant sa machine et en intégrant son staff technique.

Lire aussi :

"Des inquiétudes ont été exprimées quant au fait que des équipes MotoGP puissent manipuler le règlement actuel pour échanger les motos au sein d’une même équipe ou avec une autre équipe, ce qui pourrait peut-être aider un pilote en passe de dépasser son allocation de moteurs", indique le compte-rendu de la Commission Grand Prix. "Compte tenu du fait qu'il existe beaucoup de scénarios possibles, le règlement sera modifié de sorte qu'un pilote de remplacement ne puisse pas être un pilote actuellement sous contrat dans le championnat, à moins d'être approuvé par la Commission Grand Prix."

Pas de wild-cards en Moto2 en 2019

Par ailleurs, il a été décidé de réduire d'un tour les courses annoncées sur le mouillé, compte tenu du fait qu'en cas de procédure de départ d'une courses déclarée "wet", "les équipes peuvent éventuellement rencontrer des difficultés pour remplir le réservoir au volume maximal".

Autre petite retouche, celle de la procédure d'annonce des pénalités impliquant un changement de position d'un pilote pendant une course, dont le panneautage durera non plus cinq tours mais trois, sachant qu'elles sont par ailleurs transmises au pilote via le tableau de bord et qu'il existe de fortes probabilités pour que les positions changent de toute façon en l'espace de cinq tours.

Enfin, il a été décidé qu'il n'y aurait pas de wild-cards en catégorie Moto2 en 2019, un choix qui s'appuie sur le manque de disponibilités du nouveau moteur qui sera utilisé dans ce championnat la saison prochaine et du fait qu'il pas de machines de cette spécification dans d'autres championnat. Cela devrait être une situation temporaire, revue pour 2020.

partages
commentaires
Moto2 ou Superbike en 2019 : Redding veut "un package qui peut gagner"

Article précédent

Moto2 ou Superbike en 2019 : Redding veut "un package qui peut gagner"

Article suivant

Impuissant face à Crutchlow, Rins voulait surtout finir la course

Impuissant face à Crutchlow, Rins voulait surtout finir la course
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021