Rossi : "On n'est jamais aussi prêt qu'on le voudrait"

partages
commentaires
Rossi :
Par :
26 févr. 2019 à 07:44

Malgré un classement plus qu'honorable, le Docteur estime ne pas être suffisamment compétitif en rythme de course à l'approche de la première manche du championnat.

Après une deuxième journée passée en fond de classement et une inquiétude qui semblait poindre chez lui, Valentino Rossi a refait surface en signant le quatrième chrono lundi. Cinquième au global, l'Italien ne pouvait finalement qu'être satisfait de sa position à l'issue des essais de Losail, alors que son time attack, tout comme son rythme de course, ont été performants.

Néanmoins, à la question de savoir si lui et Yamaha sont prêts pour la première course, le numéro 46 préfère rester prudent, et espère simplement pouvoir réitérer ce niveau de compétitivité dans deux semaines. "On n'est jamais aussi prêt qu'on le voudrait", prévient ainsi le septuple Champion du monde auprès du site officiel du MotoGP, trop expérimenté pour se laisser enthousiasmer par des résultats d'essais.

Lire aussi :

"Ça a été une journée nettement meilleure, heureusement", se félicite-t-il. "Hier nous avons travaillé dur, nous avons essayé beaucoup de choses, peut-être trop, mais à la fin j'ai perdu le feeling. Je n'avais pas suffisamment de sensations pour attaquer et ça a été une journée très difficile. Aujourd'hui nous avons fait un pas en arrière et nous avons davantage utilisé ce qui m'avait plu en Malaisie, et je me suis mieux senti avec la moto, en particulier lors de la dernière heure et demie."

"Lors du time attack, je n'étais pas mal. Je suis cinquième à l'issue de ces trois jours, ce n'est pas trop mal. Mon rythme de course a été plutôt bon, même si je pense qu'on a besoin de plus pour essayer de se battre. En tout cas, aujourd'hui nous avons beaucoup réduit l'écart car nous avons réuni toutes les pièces. Je pense que ce soir nous sommes prêts, à voir si c'est suffisant pour [la semaine prochaine]", souligne le pilote italien, qui sera de retour à Losail dans à peine plus d'une semaine pour le premier Grand Prix.

Les voyants sont tout de même au vert après ces trois dernières journées de tests, le pilote Yamaha ayant eu de bonnes sensations sur sa M1, un souci mécanique mis à part, qui lui a fait perdre du temps de roulage. "J'ai eu un problème sur la moto donc j'ai dû m'arrêter pendant une heure", relate-t-il, bloqué au stand en début de soirée. "Mais ensuite durant la dernière heure et demie j'étais bien. Mon rythme n'est pas si mauvais et la fin des essais est positive, je pense que nous pouvons être assez forts."

Lire aussi :

Quatre Yamaha dans le top 6

Avec les quatre Yamaha dans le top 6, difficile de ne pas être optimiste dans le clan de la marque aux trois diapasons. Néanmoins, Rossi estime que les M1 présentent encore une carence en ce qui concerne le rythme de course par rapport à leurs adversaires.

"Je pense que nous avons beaucoup de Yamaha devant du fait du time attack, ce qui est bien, car nous sommes forts avec des pneus neufs, tout comme Franco [Morbidelli] et Quartararo", reprend-il. "Mais pour moi, nous avons encore un désavantage au niveau du rythme de course, en particulier si l'on compare avec Márquez, Dovi et Rins. Mais par exemple Maverick [Viñales] est très fort donc c'est positif pour Yamaha. Le test au final n'est pas si mal, et maintenant nous devons voir la semaine prochaine."

Avec Léna Buffa

Article suivant
Márquez à l'heure pour le début de la saison

Article précédent

Márquez à l'heure pour le début de la saison

Article suivant

Victime d'une lourde chute, Lorenzo veut changer l'heure de la course

Victime d'une lourde chute, Lorenzo veut changer l'heure de la course
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Essais du Qatar
Catégorie Lundi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Valentino Rossi Boutique
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu