Saison MotoGP 2021 : calendrier et règlement

Ça y est, le compte à rebours est bel et bien lancé avant le Grand Prix du Qatar qui, dès cette semaine, donnera le coup d'envoi de la nouvelle saison MotoGP ! Pour vous y préparer, voici tout ce qu'il faut savoir sur le championnat 2021, qui devrait peu à peu retrouver une certaine normalité après les chamboulements de 2020.

Saison MotoGP 2021 : calendrier et règlement

Le calendrier MotoGP 2021

Bien que le COVID-19 n'ait pas disparu et continue de chambouler nos vies, c'est avec l'espoir de connaître une saison plus classique que la précédente que le MotoGP aborde cette semaine la première manche de son championnat. Chacun voudra que les bouleversements de la campagne 2020 constituent un épisode unique dans l'ère moderne des Grands Prix, avec une saison retardée de quatre mois et condensée en 19 semaines, rythmées par 14 courses toutes organisées en Europe et parfois deux fois de suite sur une même piste.

2021 voudra donc marquer un retour à une certaine normalité. Ce fut en partie le cas dès les essais de pré-saison, puisque le MotoGP a repris ses déplacements hors d'Europe pour se rendre au Qatar, même si le rendez-vous traditionnel des tests de Sepang a dû être annulé. Concernant le championnat en lui-même, il devrait compter un nombre de manches plus classique puisque le calendrier actuel prévoit une vingtaine de rendez-vous.

Lors d'une première modification, opérée au mois de janvier, deux de ces Grands Prix ont été repoussés sine die (Argentine et Amériques) avec une volonté annoncée de les reprogrammer dans le dernier trimestre 2021, selon ce que permettra la pandémie de COVID-19. Les 19 autres disposent bel et bien d'une date, et cela donne un format relativement traditionnel à ce championnat, puisque le coup d'envoi sera donné cette semaine au Qatar, comme ce fut le cas chaque année entre 2007 et 2019. S'ensuivra un deuxième round sur place, puis le MotoGP fera son entrée en Europe pour cinq mois. Une tournée en Asie et Océanie est prévue en octobre, avant la finale à Valence.

Il convient toutefois de prendre ce programme avec des pincettes, s'agissant toujours d'une version provisoire bien que ce soit la deuxième mouture du calendrier. La crise sanitaire continuera de dicter sa loi et les instances savent qu'elles devront être prêtes à s'adapter et à proposer des solutions de secours. D'ailleurs, d'après les textes officiels, le championnat comptera cette année un maximum de 20 Grands Prix : cela signifie potentiellement que les deux épreuves américaines ne pourront être reprogrammées, ou bien qu'au moins une des autres manches figurant sur l'agenda ne pourra finalement avoir lieu.

D'ores et déjà ajouté au programme pour le mois d'avril afin de compenser les premiers reports, Portimão figurait initialement sur la liste des circuits de réserve. La nouvelle piste de Mandalika, en Indonésie, reste encore réserviste à ce jour, avec ce même objectif de répondre à d'éventuels autres changements, que chacun pressent possibles.

Si l'on ignore donc pour le moment le nombre de pays dans lesquels pourra se rendre le championnat, il ne sera a priori plus question de n'en visiter que six comme en 2020. La saison 2021 doit marquer le retour des Grands Prix annulés en 2020, à l'exception de Brno, qui disparait du calendrier, à défaut d'avoir procédé au resurfaçage de la piste requis par les instances. Les Grands Prix moto s'y rendaient depuis 1987.

Après quatre nouveaux Grands Prix apparus en 2020 (Andalousie, Styrie, Émilie-Romagne et Teruel), 2021 voit la création du Grand Prix de Doha. La saison dernière avait également été marquée par le retour des Grands Prix d'Europe et du Portugal, et c'est désormais celui de Finlande qui devrait réintégrer le calendrier après une dernière édition qui remonte à 1982. Organisée à l'époque à Imatra, c'est cette fois sur le nouveau circuit du KymiRing que doit se tenir cette course, qui reste toutefois sujette à l'homologation de la piste.

Le calendrier MotoGP provisoire pour 2021

Date Grand Prix Circuit
26-28 mars Qatar Qatar* Losail
2-4 avril Qatar Doha* Losail
16-18 avril Portugal Portugal Portimão
30 avril-2 mai Spain Espagne Jerez
14-16 mai France France Le Mans
28-30 mai Italy Italie Mugello
4-6 juin Spain Catalogne Barcelone
18-20 juin Germany Allemagne Sachsenring
25-27 juin Netherlands Pays-Bas Assen
9-11 juillet Finland Finlande** KymiRing
13-15 août Austria Autriche Red Bull Ring
27-29 août United Kingdom Grande-Bretagne Silverstone
10-12 septembre Spain Aragón Aragón
17-19 septembre San Marino Saint-Marin Misano
1-3 octobre Japan Japon Motegi
8-10 octobre Thailand Thaïlande Buriram
22-24 octobre Australia Australie Phillip Island
29-31 octobre Malaysia Malaisie Sepang
12-14 novembre Spain Valence Valence
À déterminer Argentina Argentine Termas de Río Hondo
À déterminer United States Amériques Austin

* Course nocturne
** Soumis à l'homologation de la FIM

Les essais MotoGP en 2021

Les essais d'intersaison ont été fortement impactés par la crise sanitaire qui perdure. Si les traditionnels tests de Valence, en novembre, avaient déjà été supprimés pour 2020 avant l'explosion de la pandémie de COVID-19, une séance aurait dû se tenir à Jerez, mais a été supprimée, si bien qu'aucun roulage n'a pu avoir lieu avant le début de la trêve.

La reprise aurait ensuite dû se faire à Sepang, au mois de février, mais cette séance a elle aussi fait les frais de la situation mondiale. En remplacement, les tests prévus à Losail ont été rallongés, portés à cinq jours pour la quasi-totalité des pilotes, six pour les essayeurs, les rookies et ceux dont le constructeur bénéficie encore de concessions réglementaires. Dans les faits, une de ces journées a été perdue, la faute à une tempête de sable qui a frappé le circuit qatari.

Une fois la saison lancée, les essais seront à nouveau fortement réduits. Un test officiel est pour l'heure prévu les 21 et 22 septembre à Misano, comme un ultime rendez-vous avant que le paddock ne quitte l'Europe pour l'Asie.

Rappelons que la trêve hivernale débute le 1er décembre et dure jusqu'au 31 janvier, empêchant tout test des MotoGP en piste.

Le programme des Grands Prix

À l'exception des deux manches d'ouverture de la saison organisées à Losail, où depuis 2008 il a été choisi de courir en nocturne, les Grands Prix MotoGP doivent se dérouler de jour. Si certaines variations peuvent être mises en place en fonction du fuseau horaire ou de la tenue ou non d'une épreuve MotoE (qui avance de 20 minutes le warm-up des autres catégories), voici le format type d'un week-end pour la catégorie MotoGP :

  • Vendredi

9h55-10h40 : EL1 MotoGP
14h10-14h55 : EL2 MotoGP

  • Samedi

9h55-10h40 : EL3 MotoGP
13h30-14h00 : EL4 MotoGP
14h10-14h25 : Q1 MotoGP
14h35-14h50 : Q2 MotoGP

  • Dimanche

9h40-10h00 : Warm-up MotoGP
14h00 : Course MotoGP

La longueur des courses MotoGP

Circuit Nombre de tours Distance
Qatar Losail (5,380 km) 22 (16 minimum) 118,360 km
Portugal Portimão (4,592 km) 25 (18 minimum) 114,800 km
Spain Jerez (4,423 km) 25 (18 minimum) 110,575 km
France Le Mans (4,185 km) 27 (20 minimum) 112,995 km
Italy Mugello (5,245 km) 23 (17 minimum) 120,635 km
Spain Barcelone (4,627 km) 24 (18 minimum) 111,048 km
Germany Sachsenring (3,671 km) 30 (22 minimum) 110,130 km
Netherlands Assen (4,542 km) 26 (19 minimum) 118,092 km
Finland KymiRing À confirmer  
Austria Red Bull Ring (4,318 km) 28 (21 minimum) 120,904 km
United Kingdom Silverstone (5,900 km) 20 (15 minimum) 118,000 km
Spain Aragón (5,078 km) 23 (17 minimum) 116,794 km
Italy Misano (4,226 km) 27 (20 minimum) 114,102 km
Japan Motegi (4,801 km) 24 (18 minimum) 115,224 km
Thailand Buriram (4,554 km) 26 (19 minimum) 118,404 km
Australia Phillip Island (4,448 km) 27 (20 minimum) 120,096 km
Malaysia Sepang (5,543 km) 20 (15 minimum) 110,860 km
Spain Valence (4,005 km) 27 (20 minimum) 108,135 km

L'allocation moteur en MotoGP

Le nombre de moteurs autorisés varie selon le constructeur pour lequel court un pilote :

  • Sept par pilote pour une saison complète allant jusqu'à 20 Grands Prix (essais et courses), en dehors des tests qui ne sont pas réalisés dans le cadre des Grands Prix.
  • Neuf pour les pilotes des constructeurs bénéficiant des concessions du règlement technique, là aussi pour une saison allant jusqu'à 20 Grands Prix et en dehors des tests réalisés hors Grands Prix.
  • Trois moteurs pour chaque inscription en tant que wild-card.

À noter que, dans le cas du remplacement d'un pilote, l'allocation de moteurs reste celle du pilote d'origine.

Les nouvelles règles

Dès le début de la crise sanitaire, le MotoGP a pris des mesures majeures afin d'assurer la pérennité économique du championnat. Ainsi, les motos homologuées pour 2020 ont dû rester inchangées durant la saison passée et le restent également pour le premier Grand Prix du championnat 2021. Pour la suite, les règles habituelles vont reprendre, c'est-à-dire que les constructeurs ne bénéficiant pas des concessions réglementaires devront toujours s'en tenir à cette version de leur moteur pour le reste de la saison et n'auront droit qu'à une évolution aéro.

Aprilia, seule marque toujours concernée par les concessions, pourra introduire des nouveautés une fois le premier Grand Prix passé. KTM se trouve dans une situation intermédiaire après avoir perdu l'an dernier les concessions grâce à ses podiums et victoires : la marque devra s'en tenir cette saison aux règles suivies par Honda, Yamaha, Ducati et Suzuki, cependant une dérogation exceptionnelle lui a été accordée pour modifier son moteur pendant l'intersaison et l'adapter à la durée de vie étendue qui devra être la sienne cette année.

Lire aussi :

La saison 2021 marquera le retour possible des wild-cards. Supprimées en 2020 pour faire face à la crise, ces inscriptions supplémentaires de pilotes sur les Grands Prix est à nouveau autorisée. Grâce aux concessions, Aprilia peut en inscrire six sur l'ensemble du championnat, tandis que les autres marques sont limitées à trois.

L'allocation de pneus 2021

Pneus slicks :

Vingt-deux pneus sont mis à disposition de chaque pilote par Grand Prix : dix pour l’avant et 12 pour l’arrière.

Avant :

À l'avant, cinq pneus maximum par spécification.

  • Soft (bande blanche)
  • Medium (pas de bande)
  • Hard (bande jaune)

Arrière :

À l'arrière, au maximum six pneus soft, cinq pneus medium et quatre pneus hard. Les pilotes passés par la Q1 et qualifiés pour la Q2 ont un pneu avant de plus, au choix parmi les trois spécifications, et un pneu arrière soft de plus.

  • Soft (bande blanche)
  • Medium (pas de bande)
  • Hard (bande jaune)

Pneus pluie :

L’allocation standard est de 13 pneus pluie : six pneus avant et sept arrière des deux spécifications. Dans le cas où quatre des cinq séances du vendredi et du samedi sont déclarées mouillées par la direction de course, un train supplémentaire (un pneu pluie avant et un arrière) est attribué à chaque pilote. Si la Q1 et la Q2 sont toutes deux mouillées, les pneus supplémentaires seront une gomme avant et une gomme arrière de la spécification préférée par le pilote. Si une des deux séances de qualifications est sèche et l'autre mouillée, aucun pneu supplémentaire n'est attribué.

Avant :

  • Soft (bande bleue)
  • Medium (pas de bande)

Arrière :

  • Soft (bande bleue)
  • Medium (pas de bande)

partages
commentaires
Marini : Difficile de copier le style "étrange" de Miller sur la Ducati

Article précédent

Marini : Difficile de copier le style "étrange" de Miller sur la Ducati

Article suivant

Testez gratuitement Motorsport.com sans pub et avec plus de contenu !

Testez gratuitement Motorsport.com sans pub et avec plus de contenu !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021