Pour Stoner "Ducati a fait le bon choix" avec Miller

Le double Champion du monde voit son jeune compatriote suivre ses pas et se dit convaincu qu'il mérite sa promotion pour 2021.

Pour Stoner "Ducati a fait le bon choix" avec Miller

En signant avec l'équipe officielle Ducati, Jack Miller s'inscrit dans la lignée de Troy Bayliss et Casey Stoner, les deux autres pilotes australiens qui ont occupé ce poste par le passé. Tous deux ont connu le succès, mais Stoner a surtout placé la barre très haut en rapportant à Borgo Panigale le seul titre MotoGP qui figure encore aujourd'hui dans la salle des trophées du constructeur italien.

Treize ans plus tard, le pilote passé à la postérité avec son numéro 27 flanqué du drapeau australien se dit convaincu que Ducati a fait le bon choix en optant pour son jeune compatriote, devenu l'an dernier le premier Australien à monter sur le podium de Phillip Island depuis sa propre série de six victoires sur place. "Je pense qu'il fera du super boulot là-bas", assure-t-il dans le programme Under the visor, où il a été interviewé par Chris Vermeulen. "Je pense que Ducati a fait le bon choix. Maintenant, il faut voir quel pilote Ducati sera son coéquipier. Ça peut paraître évident pour certains, mais il pourrait bien y avoir un choc, alors on ne sait vraiment pas !"

Lire aussi :

"En tout cas, je pense que c'est fantastique pour Jack qu'il ait eu cette opportunité, il la mérite complètement. Il a travaillé dur et les résultats sont arrivés", poursuit Stoner, qui a lui-même couru quatre ans pour l'équipe officielle Ducati, remportant 23 courses. "J'espère qu'il pourra obtenir ce qu'il veut de la moto officielle. L'une des choses qu'il doit comprendre c'est que cela représentera un énorme pas en avant par rapport à la moto qu'il pilote actuellement. Avec Ducati, il n'y a pas d'énorme différence entre les motos satellites et les motos officielles, mais ce qui sera différent c'est le soutien qu'il va recevoir. Ils vont écouter chacun de ses mots et le développement pourrait suivre la direction qu'il veut, ce qui est très bon à voir."

Lorsqu'il a rejoint Borgo Panigale, Stoner n'avait que 21 ans et n'avait disputé qu'une seule saison en MotoGP, au guidon d'une Honda du team LCR − une expérience qu'il partage là aussi avec Miller. D'emblée, l'Australien avait connu la victoire, au Qatar, puis il avait déroulé le fil d'un championnat parmi les plus impressionnants qu'il nous ait été donné de voir en MotoGP, ne manquant le podium que quatre fois et n'abandonnant jamais.

Lorsqu'il lui est demandé s'il aurait une recommandation pour Miller, celui qui conserve une place à part dans le cœur des membres de l'équipe Ducati peine à trouver des zones perfectibles chez son compatriote. "Je ne sais pas si j'ai un quelconque conseil à lui donner", répond-il. "Peut-être que j'aimerais encore le voir travailler mieux en pneus durs", souligne-t-il toutefois, "faire en sorte que sa moto fonctionne un peu mieux en hard, qu'il puisse aborder une course sans avoir peur de la dégradation, surtout que ça semble se produire avec le manufacturier actuel."

Lire aussi :

Mais c'est avant tout de l'admiration que ressent l'ancien pilote pour celui qui tente aujourd'hui de suivre ses pas : "Je pense que Jack a bien mûri ces dernières années. J'aime la façon dont il s'est structuré et dont il a avancé. On le voit dans ses résultats et dans sa manière de travailler. On voit sa concentration et sa motivation, année après année cela semble grandir de plus en plus. Ses résultats ont été réguliers ces dernières années."

"Je vais aimer voir ce qu'il pourra faire l'année prochaine. J'espère que cette situation avec le COVID va vraiment s'apaiser, que les choses vont revenir à la normale la saison prochaine et qu'il pourra avoir une saison complète. Ce sera très intéressant. Je suis vraiment content pour Jack, et content pour l'Australie que l'on ait quelqu'un d'autre sur une moto officielle", conclut Casey Stoner.

partages
commentaires
Remplacer Espargaró ? KTM ne discute qu'avec des pilotes en activité

Article précédent

Remplacer Espargaró ? KTM ne discute qu'avec des pilotes en activité

Article suivant

13 Grands Prix confirmés au calendrier, quatre en sursis

13 Grands Prix confirmés au calendrier, quatre en sursis
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021