Stoner : Le manque d'écoute de Ducati rend Dovizioso "malheureux"

Casey Stoner, double Champion du monde MotoGP, se dit "assez déçu" de Ducati, compte tenu du départ imminent d'Andrea Dovizioso.

Stoner : Le manque d'écoute de Ducati rend Dovizioso "malheureux"

Andrea Dovizioso et Ducati ont confirmé leur séparation à la fin de la saison 2020 lors du week-end du Grand Prix d'Autriche, bien que les détails de leur divorce aient jusqu'à présent été étroitement gardés secrets par toutes les parties.

Casey Stoner, qui a remporté le titre mondial en 2007 avec Ducati, a quitté son rôle de pilote d'essai avec la marque italienne en 2018 car il avait le sentiment que celle-ci n'écoutait pas ses commentaires. L'Australien avait déjà quitté Ducati pour Honda en 2011 après avoir ressenti un manque d'amour similaire. S'exprimant dans le podcast du Grand Prix d'Australie, Stoner a exprimé sa déception à l'égard de Ducati et a critiqué son apparente incapacité à "vraiment s'occuper des pilotes".

"Oui, je suis assez déçu par Ducati", a déclaré Stoner au podcast lors d'une longue interview, lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il pensait du départ de Dovizioso de l'équipe italienne. "On pourrait penser qu'après toutes ces années, ils auraient appris à vraiment s'occuper des pilotes."

Lire aussi :

Selon Stoner, le pilier de Ducati n'est pas suffisamment écouté et il s'agit-là de l'une des raisons pour lesquelles l'Italien a fini par tomber en désamour du projet proposé pour le futur, en dépit de neuf saisons passées dans ce qui était devenu sa seconde famille. "Andrea a essayé de faire le boulot, comme moi, et une des raisons pour lesquelles j'ai quitté Ducati en tant que pilote d'essai était que nous ne pouvions pas leur faire comprendre les changements requis pour le pilote."

"S'ils ne le voyaient pas dans les données, ils ne le voyaient pas vraiment comme pertinent", regrette l'Australien. "Tout ce qui concerne une moto, c'est une question de sensations pour le pilote. Ce n'est pas comme une voiture, où vous êtes attaché et que vous n'avez devant vous que certains éléments, comme la direction, le frein et l'accélérateur. Sur la moto, s'il y a juste une petite différence dans la position de pilotage, cela va changer la façon dont la moto se déplace et les sensations qu'elle procure, donc tout se répercute sur le pilote."

Le manque d'écoute, "ce qui rend Dovizioso malheureux"

Récemment, Ducati avait peiné à se laisser convaincre de réaliser des changements pour faciliter l'appréhension du pilotage de la moto par Jorge Lorenzo. Mais l'association avait fini par signer une paire de succès une fois ce confort de pilotage ressenti par l'Espagnol. C'est néanmoins alors au cœur d'un cycle de contre-performances et alors que celui-ci trouvait encore sa confiance en sa monture que la décision de ne pas poursuivre avec lui avait été prise par la marque italienne, un poil trop tôt, et qu'il avait été ensuite décidé de le remplacer par Danilo Petrucci.

"Quand ils ont quelqu'un de bon pour relayer cette information comme Andrea, alors ils doivent l'écouter, et c'est une grande partie de ce qui rend Andrea malheureux", poursuit Stoner, certain que l'équipe italienne aurait eu beaucoup à gagner à laisser Dovizioso prendre autant de place dans le développement de la Panigale que n'en a Marc Márquez chez Honda.

Lire aussi:

"Cela fait des années et des années maintenant que tout passe par les données ; tout ce qui concerne le moteur et l'aérodynamique, et c'est à peu près une seule personne qui prend la décision. Désormais, elle est très proche d'être une moto fantastique, mais il lui manque toujours ce point fondamental qui est le virage, et c'est quelque chose qui vient du pilote et de son feeling avec le châssis. C'est juste quelque chose qui a toujours manqué."

Stoner a utilisé les médias sociaux immédiatement après l'annonce du départ de Dovizioso pour déclarer que Ducati "ne pouvait pas se permettre" de perdre un pilote du calibre de l'Italien. Dovizioso, qui n'est actuellement qu'à trois points des commandes du Championnat du monde 2020, admet ne pas encore avoir de "plan B" pour 2021.

 

partages
commentaires
Les duels entre coéquipiers MotoGP après les 5 premiers Grands Prix

Article précédent

Les duels entre coéquipiers MotoGP après les 5 premiers Grands Prix

Article suivant

Quartararo, héritier du style de Lorenzo, pas de son caractère

Quartararo, héritier du style de Lorenzo, pas de son caractère
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021