MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Stoner révèle souffrir de problèmes de fatigue chronique

partages
commentaires
Stoner révèle souffrir de problèmes de fatigue chronique
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
3 déc. 2019 à 09:00

L'ancien pilote MotoGP peine actuellement à pratiquer la moindre activité physique, en proie à des ennuis de santé.

Casey Stoner est à nouveau engagé dans une bataille contre une fatigue chronique, qui actuellement l'empêche de pratiquer toute activité physique et notamment de faire de la moto. Le double Champion du monde MotoGP, parti à la retraite à 27 ans, a révélé son état dans le dernier épisode du podcast australien Rusty's Garage, expliquant qu'il prenait actuellement des médicaments pour traiter une grave crise.

En 2009 déjà, celui qui courait à l'époque pour Ducati, avec qui il avait été titré deux ans plus tôt, avait dû manquer trois courses pour un état de fatigue chronique qui avait fini par être diagnostiqué comme étant la conséquence d'une intolérance au lactose. Cette fois, ce nouveau mal est selon lui suffisamment sérieux pour que la simple pratique de sports de loisir, comme le karting ou le tir à l'arc, lui soit actuellement impossible.

"Je n'ai plus fait de karting depuis plus d'un an", explique Casey Stoner. "Je n'ai plus l'énergie pour y aller. Je n'ai pas l'énergie pour aller faire ça toute la journée, ça va me clouer sur le canapé pour une semaine. Ces derniers jours, je n'ai pas fait les choses que j'adore faire. C'est un peu frustrant. Je n'ai pas tiré à l'arc depuis probablement dix mois, voire plus."

Lire aussi :

"En gros, ce qui se passe, c'est qu'avec cette fatigue chronique, je n'arrive pas à me maintenir en forme et en bonne santé. J'ai un problème qui fait que mes côtes sortent souvent, or elles sont reliées aux vertèbres. Elles se déplacent et ça me met le dos en l'air", poursuit l'ancien pilote. "J'ai déjà des épanchements au niveau des disques, cela met donc de la pression sur le disque et un peu de liquide se dégage, puis cela met de la pression sur les nerfs et cela engendre alors un spasme. Ensuite, il faut une bonne semaine avant que de pouvoir correctement recommencer à prendre appui dessus."

Cette fatigue chronique a également tenu Casey Stoner à l'écart de toute activité moto, lui qui n'a plus piloté une MotoGP depuis le test auquel il a participé pour Ducati en janvier 2018, à Sepang. "La première fois que j'ai pris le guidon d'une moto de route depuis un test en janvier de l'année dernière, c'était il y a à peine quelques semaines, à l'occasion d'un événement pour Alpinestars alors que j'étais aux États-Unis pour mon anniversaire", explique-t-il, évoquant un roulage qu'il a notamment partagé avec Ben Spies à Willow Springs. "On a un peu roulé avec quelques gars. On n'a pas poussé ou quoi que ce soit, mais ça m'a suffi."

Stoner ajoute : "Ces derniers mois, ça s'est un peu amélioré grâce à de nouveaux médicaments que je prends, mais je suis encore loin de pouvoir m'entraîner, sortir et faire des choses. Sinon, ça me cloue sur le canapé pour une bonne semaine, ou au moins quatre ou cinq jours, et c'est dur pour ma femme."

Article suivant
Nakagami espère pouvoir reprendre le guidon fin janvier

Article précédent

Nakagami espère pouvoir reprendre le guidon fin janvier

Article suivant

Fréquentation des Grands Prix MotoGP : les pertes et les gains 2019

Fréquentation des Grands Prix MotoGP : les pertes et les gains 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Casey Stoner
Auteur Andrew van Leeuwen