Suzuki n'a pas utilisé le holeshot device à Silverstone

Suzuki a renoncé à utiliser son nouveau holeshot device à l'arrière de ses machines au GP de Grande-Bretagne. Le système n'était pas encore suffisamment développé pour être efficace sur le tracé de Silverstone et aurait fait perdre du temps aux pilotes.

Suzuki n'a pas utilisé le holeshot device à Silverstone

Au Red Bull Ring, Joan Mir était dithyrambique au moment d'évoquer le holeshot device apparu à l'arrière de sa Suzuki. L'Espagnol a pu se battre pour la victoire dans la première course et il a joué le podium dans la seconde, deux bons résultats dus selon lui à un dispositif qui a remis son équipe sur un "pied d'égalité" avec ses rivales. Cette évolution attendue durant plusieurs mois n'a pourtant pas été utilisée au cours du week-end de Silverstone. Le circuit anglais offre peu de virages lents et donc peu de grosses accélérations où la mouture actuelle du holeshot device aurait pu faire la différence.

"Comme je l'ai dit en Autriche, ce n'est que la première version du système, et il a besoin d'être travaillé", a expliqué Mir. "Il faut encore une évolution. À Silverstone, il n'y a pas beaucoup d'endroits où on peut l'utiliser et le déficit serait supérieur au gain. Donc je ne l'ai pas utilisé pour cette raison. J'ai eu quelques soucis en Autriche, mais j'avais un gain à l'accélération. [En Grande-Bretagne], je pense qu'on peut s'en servir à certains endroits, en sortant des virages 6 et 10. Ça peut donner un avantage mais pour nous, ça serait un gain de deux ou trois dixièmes [au tour] et on perdrait plus de temps si on l'utilisait."

Pecco Bagnaia connaît bien le holeshot device puisqu'il est apparu sur la Ducati avant les autres machines. Il comprend le choix fait par l'équipe Championne du monde puisque le système n'est pas encore aussi peaufiné que sur sa Desmosedici : "Suzuki l'a introduit à la dernière course et ils doivent peut-être le développer un peu plus, parce que dans la première manche, leur moto s'abaissait très vite, et [à Silverstone] ça peut créer des mouvements", a expliqué l'Italien. "Je pense qu'on a le meilleur [holeshot device] sur notre moto et ce n'est pas un souci de l'utiliser. Ça aide aussi au freinage donc ce n'est pas un problème."

Lire aussi :

Au Red Bull Ring, le rapport était en faveur du holeshot device puisque Joan Mir sentait un gain dans ses temps au tour malgré des freinages rendus plus difficiles par le changement de position de la moto. L'Espagnol confirme les propos de Bagnaia : il n'arrivait pas à afficher le même rythme que son rival en sortant de certains virages de Silverstone mais le système de Suzuki n'était de toute façon pas encore suffisamment au point.

"En Autriche, il y avait beaucoup de freinages et d'accélérations mais j'avais du mal. L'an dernier j'étais vraiment nettement meilleur au freinage. Cette fois, je n'ai pu faire aucun dépassement au freinage. J'avais besoin de beaucoup de place pour ralentir la moto et c'était visible. Et [à Silverstone], il n'y a beaucoup de grosses accélérations. Je crois que je perds cinq dixièmes sur Bagnaia dans le deuxième secteur, à la sortie du virage 6. C'est ça dans certains virages, pas tous, mais dans des courbes comme ça, le dispositif peut aider. Mais à ce stade, il n'est pas prêt à être utilisé sur une piste de ce type. Notre moto fonctionne bien, on a d'autres points positifs et j'espère avoir un nouveau dispositif rapidement."

Le holeshot device était redouté par certains pilotes au départ à Silverstone, après la mésaventure de Jack Miller en 2019. Le système est conçu pour que la moto remonte automatiquement quand le pilote freine mais le virage de Copse ne marque pas un freinage appuyé et la machine de Miller était restée en position basse. Aucun problème n'a été signalé dimanche.

Lire aussi :

partages
commentaires
Maverick Viñales rejoindra Aprilia au GP d'Aragón

Article précédent

Maverick Viñales rejoindra Aprilia au GP d'Aragón

Article suivant

Viñales avait "une pression gigantesque" avant de piloter l'Aprilia

Viñales avait "une pression gigantesque" avant de piloter l'Aprilia
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021