MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Syahrin : "Je ne veux pas me mettre de pression"

partages
commentaires
Syahrin : "Je ne veux pas me mettre de pression"
Par :
14 févr. 2019 à 10:30

Le pilote Tech3 souhaite se concentrer sur le moment présent et sur le développement de la KTM, plutôt que de réfléchir à son avenir à plus long terme dans la discipline.

Après 20 années à utiliser des Yamaha, l'équipe Tech3 connaît cette saison probablement l'un des changements les plus importants de son Histoire en passant chez KTM. Un tournant important, qui a jusqu'ici été accompagné par une chute dans la hiérarchie, après deux dernières campagnes passées à tutoyer le top 5, si ce n'est plus, notamment par l'intermédiaire de Johann Zarco, qui a pour sa part rejoint à l'intersaison l'équipe officielle autrichienne.

Néanmoins, il fait peu de doutes qu'il ne s'agit que d'une question de temps pour que Tech3 gravisse à nouveau le classement, et se rapproche des performances de l'équipe d'usine, surtout que les quatre RC16 alignées su la grille en 2019 bénéficieront toutes de la même spécification.

Lire aussi :

Laisser du temps à KTM

Pour Hafizh Syahrin, qui entamera cette année sa deuxième saison en MotoGP, il faut aussi laisser le temps à KTM de gagner en expérience, la marque autrichienne qui n'est arrivée dans la catégorie reine qu'une année avant lui. Difficile en effet d'en demander autant qu'aux autres constructeurs, présents depuis de plus nombreuses années dans la discipline.

"Pour l’instant, nous voyons que nous pouvons progresser plus mais nous croyons en cette KTM, et Tech3 est aussi derrière à travailler dur", a ainsi expliqué le pilote malaisien auprès de Motorsport.com. "Je travaille aussi beaucoup pour mener cette moto au top, mais cela prend du temps. Cela arrivera bien évidemment avec le temps."

"Cela ne fait que trois ans qu’ils sont en championnat du monde, alors que tous les autres constructeurs sont là depuis au moins cinq ans, voire plus de dix ans, ils savent donc comment prendre leur moto et c’est plus simple pour les autres de les piloter."

Lire aussi :

On le sait, KTM ne fait pas dans la demi-mesure au niveau du développement depuis son arrivée en MotoGP. Les essais hivernaux qui ont eu lieu jusqu'ici n'ont pas fait exception, ce dont a pu se rendre compte Syahrin en constatant les progrès de sa machine entre les tests qui s'étaient déroulés en terre espagnole l'an dernier et ceux de Sepang la semaine dernière.

"Il y a une grande différence depuis les tests de Valence et de Jerez", reprend-il. "Il y a une grosse amélioration, nous nous rapprochons des autres usines, mais nous avons encore besoin de progresser plus, pas à pas. Il est important de travailler dur et de faire le meilleur travail possible pour 2019."

Hafizh Syahrin, Red Bull KTM Tech 3

Profiter avec l'équipe

Si l'objectif de l'équipe Tech3 sera donc en 2019 de se rapprocher de sa grande sœur tout en participant activement aux évolutions techniques de la RC16, sur le plan personnel Syahrin ne souhaite pas se mettre pour le moment de pression inutile.

"Pour l’instant, je n’ai aucun objectif personnel car je ne veux pas mettre de pression", assure-t-il, lui qui veut davantage se focaliser sur son acclimatation à sa nouvelle machine avant de voir plus loin. "Pour l’instant [je me concentre sur] 2019, et nous allons essayer de donner le meilleur. En milieu de saison toutes les équipes feront leurs contrats pour 2020 mais pour l’instant je ne veux pas me concentrer là-dessus et juste profiter avec le team."

Lire aussi :

Arrivé au sein de l'équipe française début 2018 pour remplacer un Jonas Folger malade, beaucoup considéraient à l'époque le Malaisien comme n'étant pas à la hauteur des exigences du MotoGP. Ce dernier a su leur donner tort, un passage à vide en cours de saison mis à part, en s'adjugeant plusieurs bons résultats, avec en point d'orgue une neuvième place dès son deuxième Grand Prix en Argentine, ainsi qu'une mémorable dixième position chez lui, en Malaisie, en toute fin d'exercice.

S'il parvient à poursuivre sur cette pente ascendante cette année avec le style décontracté qui le caractérise, alors il pourrait bien en effet assurer sa présence sur le plus long terme dans la catégorie.

Propos recueillis par Gerald Dirnbeck

Avec Charlotte Guerdoux

Article suivant
Joan Mir, rookie mais impliqué auprès de Suzuki

Article précédent

Joan Mir, rookie mais impliqué auprès de Suzuki

Article suivant

Michelin : une nouvelle technologie qui pourrait aider Yamaha ?

Michelin : une nouvelle technologie qui pourrait aider Yamaha ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Hafizh Syahrin
Équipes Tech 3
Auteur Willy Zinck