Test Losail, J2 - Quartararo replace Yamaha au top, chute pour Márquez

Après le doublé Suzuki qui a marqué la première journée de tests à Losail, ce sont les pilotes Yamaha qui se sont mis en évidence ce dimanche, dans un groupe seulement troublé par la présence d'une… Suzuki.

Test Losail, J2 - Quartararo replace Yamaha au top, chute pour Márquez

À l'instar de la première journée, il a fallu une longue attente avant de voir la piste s'animer ce dimanche, pour l'avant-dernier jour des tests de pré-saison. Si Quartararo et Rins avaient quitté la pitlane au bout d'une demi-heure, d'autres comme Rossi, Aleix Espargaró ou Rabat allaient mettre quasiment trois heures avant de se lancer. Il faut dire que le créneau horaire qui intéresse le plus les pilotes lors de cette séance est celui qui se rapproche de l'heure à laquelle seront disputées les qualifications et la course dans deux semaines (18h-18h40).

Lire aussi :

Premier leader parmi les top pilotes, Álex Rins n'a réalisé qu'un court run pour entamer sa journée, si bien qu'au bout d'une heure Fabio Quartararo, auteur d'une série plus longue, lui avait chipé les commandes et Pol Espargaró en avait profité pour s'intercaler entre eux. Sixième hier, Marc Márquez s'est joint à la quinzaine de pilotes en piste au bout d'environ deux heures, sans toutefois rivaliser avec les chronos de Quartararo. Le Français, qui avait déjà abaissé son temps, a été le premier à passer sous la barre des 1'55 (1'54"974), prenant à ce stade 0"345 d'avance sur Pol Espargaró, toujours deuxième.

C'est dans la troisième heure que les hommes les plus en vue hier sont venus à leur tour pointer leur museau dans le groupe de tête, Joan Mir se hissant d'abord à la deuxième position (1'55"110), puis Maverick Viñales à la troisième (1'55"197). Ils allaient bientôt être séparés par Jack Miller, trois millièmes plus rapide que le pilote Yamaha, mais c'est à la mi-séance que le haut du classement s'est bien plus animé. Franco Morbidelli a pris à son tour la tête de la hiérarchie avec une très légère amélioration (1'54"954), bientôt imité par Danilo Petrucci (1'54"852). Pol Espargaró s'est intercalé entre eux avec un chrono de 1'54"890 qu'il n'allait par la suite plus améliorer. À ce stade, ils étaient désormais quatre en 1'54 et l'on pouvait noter que Márquez et Rossi apparaissaient très distancés, respectivement 12e et 13e à plus de sept dixièmes.

Trois chutes coup sur coup

Aux alentours de 17h, trois chutes sont survenues quasi simultanément. Aleix Espargaró est d'abord tombé au virage 4, puis cela a été au tour de deux Honda, celle de Marc Márquez au virage 9 et celle de Cal Crutchlow au virage 2. Le pilote anglais en a été quitte pour un passage par la Clinica Mobile et n'a plus roulé par la suite. Márquez, quant à lui, a beau avoir détruit sa RC213V, il a repris la piste au bout d'une quarantaine de minutes, au même titre que le pilote Aprilia. Le #93 a vite oublié cet accroc puisqu'il a amélioré son chrono très rapidement, et Espargaró allait faire de même dans la dernière heure.

Lire aussi :

Ces chutes sont survenues au début du créneau qui s'avérait être le plus intéressant pour préparer les qualifications et la course, dont le départ passera cette année de 20h à 18h. Jusqu'à 18h30 environ les pneus neufs ont fleuri sur les machines et nombreux ont été les pilotes à se lancer à l'assaut du chrono. On a ainsi pu observer plusieurs changements de leader, avec tout d'abord la prise de pouvoir de Maverick Viñales en 1'54"767, et sa confirmation immédiate avec un 1'54"658, ce qui le plaçait deux dixièmes devant Petrucci.

Ce fut ensuite au tour de Joan Mir de retrouver la première place (1'54"612), mais le classement a aussi beaucoup évolué dans les rangs suivants. On a ainsi pu voir Johann Zarco grimper d'abord en 14e puis en 11e position, avant de rétrograder sous le coup des améliorations venues de la concurrence. En fin de séance, le Français a réussi à se propulser à la sixième place qu'il a ensuite conservée au classement final, cette fois avec un temps de 1'54"565.

Discret au classement depuis la reprise des essais ce mois-ci, Andrea Dovizioso a momentanément réussi à passer Álex Rins pour ce qui était alors la huitième place, moins de quatre dixièmes derrière Mir, leader à cet instant, puis le pilote Ducati s'est hissé à la troisième place en réduisant son retard à 50 millièmes. Mais c'est un autre pilote Ducati qui a réussi à déloger Mir de la tête, en l'occurrence Pecco Bagnaia (1'54"520). L'Italien n'a toutefois été qu'un bref leader, victime de la réplique de Viñales (1'54"2646).

Dernière réplique pour Quartararo

Le dernier mot est revenu à Quartararo, qui a repris les commandes en 1'54"038. Ce chrono représentait une amélioration de 0"226 par rapport au temps du pilote officiel Yamaha, et un gain de 0"424 par rapport à la référence d'hier, et la salve de meilleurs temps s'est arrêtée là. Dans la dernière demi-heure, Rins a tenté une dernière attaque en se confrontant à l'exercice du time attack, qui ne lui réussissait pas vraiment l'année dernière : cette fois, les signaux positifs entrevus hier sont confirmés, car cela lui a permis de passer en deuxième position et de terminer la journée à 0"162 du leader, seul pilote à avoir pu priver Yamaha d'un triplé.

Lire aussi :

Franco Morbidelli accompagne en effet Quartararo et Viñales dans la partie haute du classement, après avoir bouclé pas moins de 70 tours aujourd'hui. Mir quant à lui doit se contenter du septième temps, sa journée s'étant arrêtée sur une chute alors qu'il était lancé dans un tour rapide. Il devance de peu Dovizioso et Rossi, puis Nakagami qui complète le top 10. Aleix Espargaró a beau n'avoir bouclé que 33 tours, il manque la dixième place pour trois millièmes seulement.

Tout le monde n'a toutefois pas cédé aux sirènes du time attack et ce classement est aussi peu représentatif que peut l'être une hiérarchie de tests. Aussi on notera que Petrucci, Pol Espargaró, Marc Márquez et Miller, entre autres, figurent en dehors du top 10. Crutchlow quant à lui n'est que 21e après une journée écourtée donc, et qui n'a pas de quoi le rassurer après les problèmes qu'il déplorait déjà hier.

Qatar Test Losail, J2 - Classement à 20h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Fabio Quartararo Yamaha 1'54"038 65
2 Álex Rins Suzuki +0"162 53
3 Maverick Viñales Yamaha +0"226 68
4 Franco Morbidelli Yamaha +0"443 70
5 Francesco Bagnaia Ducati +0"482 52
6 Johann Zarco Ducati +0"527 56
7 Joan Mir Suzuki +0"574 52
8 Andrea Dovizioso Ducati +0"624 60
9 Valentino Rossi Yamaha +0"702 52
10 Takaaki Nakagami Honda +0"721 43
11 Aleix Espargaró Aprilia +0"724 33
12 Danilo Petrucci Ducati +0"814 49
13 Pol Espargaró KTM +0"852 54
14 Marc Márquez Honda +1"055 46
15 Jack Miller Ducati +1"156 42
16 Tito Rabat Ducati +1"314 54
17 Miguel Oliveira KTM +1"562 53
18 Iker Lecuona (r) KTM +1"606 53
19 Álex Márquez (r) Honda +1"687 48
20 Brad Binder (r) KTM +1"892 57
21 Cal Crutchlow Honda +2"140 27
22 Bradley Smith Aprilia +2"369 52

(r) rookie

partages
commentaires
Crutchlow 19e : "Peut-être ce qu'il faut pour que l'on se réveille"

Article précédent

Crutchlow 19e : "Peut-être ce qu'il faut pour que l'on se réveille"

Article suivant

Aprilia : "Iannone nous manque, nous voulons le récupérer"

Aprilia : "Iannone nous manque, nous voulons le récupérer"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test de Losail
Catégorie Dimanche
Lieu Losail International Circuit
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021