MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Tests : Michelin et les teams factory sont déjà en 2020

partages
commentaires
Tests : Michelin et les teams factory sont déjà en 2020
Par :
25 oct. 2019 à 15:00

Trois équipes ont mis en place des programmes de tests privés cette semaine, tandis que Michelin a testé sa construction pneumatique avec le plateau MotoGP ce vendredi, en Austalie.

Les trois équipes d'usine KTM, Aprilia et Ducati ont envoyé leurs pilotes d'essais respectifs en Aragón et à Valence dans le courant de la semaine séparant les Grands Prix du Japon et d'Australie pour mener à bien leurs programmes privés.

En amont du rendez-vous de Phillip Island, Dani Pedrosa (Red Bull KTM Factory Racing), Bradley Smith (Aprilia Racing Team Gresini) et Michele Pirro (Ducati Team) ont réalisé du temps de piste précieux.

Smith, qui fait également partie du plateau MotoE, a réalisé un test du 21 au 23 octobre au guidon de la RS-GP sur le tracé de MotorLand Aragón. Dani Pedrosa, de son côté, s'est trouvé sur la même piste avec la KTM pour une séance ayant débuté ce jeudi et prenant fin samedi. Dans le même temps, Michele Pirro lime le bitume du tracé Ricardo Tomo de Valence avec la Ducati factory : l'Italien y a roulé hier et avant-hier et achève sa séance ce vendredi. Sa prochaine apparition en piste en tant que wild-card se fera justement sur le Grand Prix de Valence, dernière épreuve de la saison MotoGP 2019, en novembre.

Lire aussi :

Aussi des tests 2020 chez Michelin à Phillip Island

Outre les tests privés, les caractéristiques de Phillip Island mettant les pneus à rude épreuve ont poussé Michelin à proposer aux pilotes MotoGP de tester exceptionnellement une nouvelle construction envisagée pour la saison 2020 au cours de ce week-end australien, qui demandait à être validée après de premières évaluations cette année lors des tests de Barcelone, Brno et Misano. C'est après les sorties en time attack en vue des qualifications et en ayant donc un point de référence clair que le plateau a brièvement passé les gommes françaises sur piste sèche lors d'une séance spéciale de 20 minutes, qui s'est déroulée quelques instants après les EL2.

"Nous nous sommes ajouté la responsabilité d'un test unique pour les propositions de pneu arrière 2020", décrit Piero Taramasso, responsable Michelin en MotoGP. "Le retour technique a été positif jusqu'à présent, mais il nous fallait évaluer cela sur un circuit à forte demande, tel qu'ici [à Phillip Island], au Sachsenring ou à Termas. Il n'était pas possible de réaliser de test complet sur aucune de ces venues et nous avions une courte période pour tester en week-end de course. Nous sommes donc reconnaissants à l'égard des pilotes, de la Dorna et de l'IRTA pour avoir rendu cela possible. Il s'agissait d'un test très important, qui marque la prochaine évolution de nos pneumatiques."

Rappelons par ailleurs que les pneumatiques employés ce week-end pour le Grand Prix ont été spécialement pensés par Bibendum pour la course australienne : le tendre, le medium et le dur avant comme arrière disposent de constructions asymétriques. Les pneus pluie sont quant à eux symétriques à l'avant et asymétriques à l'arrière.

Article suivant
Viñales un cran devant la concurrence

Article précédent

Viñales un cran devant la concurrence

Article suivant

EL3 - Viñales brave des éléments hostiles

EL3 - Viñales brave des éléments hostiles
Charger les commentaires