MotoGP
26 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Yamaha s'engage jusqu'en 2026 mais doit choisir son team satellite

Yamaha a annoncé son implication en MotoGP jusqu'à la saison 2026. Le constructeur japonais doit encore décider quelle sera son équipe satellite à partir de 2022, entre Petronas et VR46, la structure de Valentino Rossi, qui pourrait renforcer sa présence dans la catégorie.

Yamaha s'engage jusqu'en 2026 mais doit choisir son team satellite

La Dorna continue la signature de contrats avec les constructeurs afin d'assurer leur présence sur le cycle 2022-2026. Après KTM, Ducati et Honda côté constructeurs, Gresini et LCR côté équipes indépendantes, et l'IRTA, qui représente les équipes, c'est l'accord avec Yamaha qui a été prolongé, comme l'a annoncé Lin Jarvis en marge de la présentation de l'équipe officielle ce lundi.

"Yamaha célèbre ses 60 ans en Grands Prix", a rappelé le patron de Yamaha Motor Racing. "Nous avons débuté en 1961, cinq ou six ans après la création de l'entreprise. Donc nous avons un engagement fort en MotoGP et dans la compétition en général. [...] Je suis très heureux de la prolongation et cela montre notre volonté."

Lire aussi :

"Avant tout, je tiens à profiter de cette opportunité pour exprimer ma gratitude envers Carmelo Ezpeleta et la Dorna, ainsi qu'à tout le personnel de Yamaha qui a rendu possible nos succès au plus haut niveau de la compétition sur deux roues", a ajouté Toyoshi Nishida, directeur général de Yamaha. "Chez Yamaha, la compétition en Grand Prix est une grande fierté. Nous sommes ravis de pouvoir confirmer le renouvellement du contrat pour cinq années supplémentaires, au début d'une saison importante pour notre entreprise."

Quatre des six constructeurs actuellement impliqués ont prolongé leur implication, ce qui réjouit Carmelo Ezpeleta : "Je tiens à remercier M. Nishida et tous les membres de Yamaha pour cette collaboration dans la durée", souligne le promoteur du championnat. "À la Dorna, nous sommes ravis de prolonger notre accord avec Yamaha. Nous sommes impatients d'assister à ce nouveau chapitre de la marque japonaise, qui célèbre ses 60 ans en compétition, une usine qui a toujours manifesté un fort engagement envers le Championnat du monde de MotoGP et qui sera confrontée à de nouveaux défis passionnant au cours des prochaines années."

Les dernières marques à devoir s'engager pour le prochain cycle du MotoGP sont Suzuki, qui a précisé la semaine dernière que seuls des détails administratifs restaient à régler, et Aprilia, dont l'engagement auprès de Gresini reste incertain puisque l'équipe a annoncé qu'elle ne sera plus en charge du programme officiel du constructeur de Noale à partir de la saison 2022.

Quelle équipe satellite pour Yamaha ?

Si la présence de Yamaha à long terme est désormais officielle, la marque doit encore choisir quelle sera son équipe satellite à partir de 2022. Les accords entre constructeurs et équipes indépendantes courent également jusqu'à fin 2021 et un renouvellement avec le team SRT, très performant avec six succès la saison passée, n'est pas assuré car VR46 pourrait s'engager pleinement en MotoGP après un premier pas dans le championnat cette année à travers un partenariat avec le team Avintia, autour de la moto de Luca Marini. Il n'est donc pas exclu que Yamaha quitte le team Petronas pour s'associer à l'équipe de Valentino Rossi, dont la marque est très proche.

"Nous avons un accord avec l'équipe Petronas, qui expire à la fin de cette année", a précisé Jarvis. "Comme vous l'avez vu dans l'annonce de la semaine dernière avec l'IRTA et la Dorna, les équipes indépendantes ont signé pour cette période, comme les constructeurs. Donc ce sera une année de renégociations avec les équipes satellites, dans leur ensemble, et je crois que Yamaha ne sera pas le seul [constructeur] au cœur de négociations. Aprilia va-t-il changer et avoir une équipe satellite ? Suzuki aura-t-il une équipe satellite ? Ducati aura-t-il encore deux équipes satellites ? Que feront Yamaha et Honda ? KTM est dans une situation claire avec un engagement fort auprès de Tech3."

Lire aussi :

Les discussions avec Petronas et VR46 devraient débuter au printemps selon Jarvis : "En ce qui nous concerne, l'équipe Petronas Yamaha a été extrêmement bonne depuis nos débuts avec eux. Ils ont eu deux saisons, ils ont gagné six courses l'an dernier et ils ont pris la deuxième place du championnat des pilotes. Il n'y a aucun doute sur leurs capacités et sur celles de l'équipe."

"Est-ce que VR46 va faire son arrivée ou pas ? C'est la question. D'après ce que j'ai compris, ils ont une option qui expire à un certain moment, et je crois qu'ils envisagent sérieusement une arrivée. Yamaha discutera avec les candidats possibles, qui seront probablement Petronas et, s'ils viennent, VR46, en raison de la relation de longue date entre notre entreprise et Valentino. Donc rien n'a encore débuté. Il n'y a pas de négociations en cours à ce stade, mais ça débutera en avril ou en mai."

Avec Lewis Duncan

partages
commentaires

Voir aussi :

Les couleurs de la Yamaha de Quartararo et Viñales dévoilées

Article précédent

Les couleurs de la Yamaha de Quartararo et Viñales dévoilées

Article suivant

Fabio Quartararo veut se détacher d'un titre attendu par la France

Fabio Quartararo veut se détacher d'un titre attendu par la France
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Yamaha Factory Racing , Petronas SRT , Team VR46
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020