Zarco aimerait que les conditions restent humides

Johann Zarco était heureux d'avoir pu prendre des repères sur piste humide au guidon de la Ducati en ce début de week-end manceau.

Zarco aimerait que les conditions restent humides
Charger le lecteur audio

Deuxième temps de la première séance d'Essais Libres du week-end du Grand Prix de France au cours de la matinée, sur une piste humidifiée par la pluie, Johann Zarco a par la suite conservé de bonnes sensations lors de la seconde séance de la journée, plus rapide, lors de laquelle le plateau MotoGP a trouvé une piste séchante. Initialement classé cinquième, le Français a vu son meilleur temps annulé pour finalement figurer en dixième position, ce qui lui donne momentanément un accès direct à la Q2. Néanmoins, les meilleures conditions de piste attendues demain matin devraient imposer une remise en question des temps de l'ensemble des concurrents. 

Lire aussi :

Comment s'est passée ta journée de vendredi au Mans sur piste humide ?

C'était super d'avoir les premiers Essais Libres sous la pluie et d'apprendre le comportement de la moto sur le mouillé, voir comment je me porte. J'étais content de voir que j'étais capable de pousser en fin de séance et de terminer deuxième. Il s'agit d'une piste piégeuse et sur le mouillé, il n'est pas évident de trouver pas mal d'adhérence : c'est assez glissant. Il faut faire attention, mais les pneus fonctionnent assez bien donc ça va.

Dans l'après-midi, j'ai décidé de partir de nouveau avec les pneus pluie et d'être aussi rapide que possible en quelques tours juste au cas où il pleuvrait, car je pensais que c'était trop risqué avec les slicks sur les flaques et je me sentais mieux avec des pneus pluie. Mais il ne pleuvait pas et ceux qui avaient les slicks ont fini par être les plus rapides avec. Je suis donc sorti [à mon tour] avec les slicks et j'ai eu un petit problème technique − je pense d'ordre électronique −, mais j'ai pu ramener la moto au garage et le team a assez bien travaillé, parce que la deuxième moto était totalement réglée pour la pluie et il a fallu faire les réglages pour le sec. Mais ça s'est bien passé et j'ai pu améliorer les temps au tour dans les dernières minutes.

J'étais proche de Jack [Miller] et ça m'a permis de mieux progresser que si j'avais été seul ; je suis heureux d'être dans le bon groupe mais clairement, s'il fait sec demain, il faudra être dans le bas des 1'32" et c'est encore un autre pas : il faudra être en pleine confiance pour aller plus vite.

Peux-tu décrire ce problème technique sur ta moto ? Que s'est-il passé exactement ?

Je ne sais toujours pas et on regarde. On ne sait pas vraiment si c'est électronique, mais je pense que ce n'est pas un gros problème et que nous ne perdrons pas le moteur à cause de cet ennui.

As-tu des plans pour demain en EL3 ?

Tout dépend des conditions. J'aimerais que ce soit mouillé, comme ça je saurais que je suis déjà qualifié pour la Q2 et que je pourrais malgré tout faire progresser mes capacités sur le mouillé. Ce serait super pour avoir moins de stress, mais si c'est sec je pense qu'il faudra aller dans les 1'32" pour être compétitif.

As-tu déjà une idée des pneus que tu veux utiliser en course ?

Par ces conditions très fraîches, je pense qu'il n'y a pas d'autre option que de prendre le tendre [avant] et le tendre [arrière]. Je pense que ce sont les meilleurs pneus à utiliser et du fait que ce sont les seuls que nous utilisons ce week-end, il nous faut faire attention à la manière dont nous les consommons. Le fait d'avoir eu des tests sur le mouillé ce matin fait qu'on a pu en économiser.

Qu'est-ce que ça fait d'être au Mans sans le public et toutes les sollicitations que tu as d'habitude ici ?

Comme chaque course, finalement : on est en mode paddock et ça permet de bien rester dans sa concentration et son boulot, avec moins de sollicitations. Ça fait comme si on allait à l'entraînement ! Pour ma phase de progression, ça ne me déplaît pas. Mais clairement, je reçois des messages des fans qui aimeraient être là et je comprends leur envie. Espérons que cela pourra évoluer pour l'année prochaine !

Lire aussi :

partages
commentaires
Quartararo évite "toute erreur stupide" pouvant ruiner son championnat
Article précédent

Quartararo évite "toute erreur stupide" pouvant ruiner son championnat

Article suivant

EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas

EL3 - Les Français passent en Q2 ; Rins et Bagnaia n'y parviennent pas
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021