MotoGP
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Zarco en quête de confiance mais satisfait

partages
commentaires
Zarco en quête de confiance mais satisfait
Par :
25 oct. 2019 à 07:33

Johann Zarco s'est montré satisfait à l'issue de sa première journée de retour en MotoGP à Phillip Island, bien qu'il cherche encore la confiance avec la Honda RC213V.

Cette fois-ci, c'est la bonne, pour la première fois depuis le 15 septembre et le Grand Prix de Saint-Marin, nous avons pu revoir Johann Zarco sur une machine de MotoGP. Pour sa première prise de contact avec la Honda RC213V du Team LCR, le Français n'a pas été gâté, avec des Essais Libres 1 disputés sur une piste franchement humide, et sous la pluie.

Là où beaucoup de pilotes auraient préféré un tarmac parfaitement sec afin de commencer à comprendre les subtilités d'une nouvelle moto, le Cannois s'est montré satisfait de ces premiers tours en gommes rainurées. Le circuit de Phillip Island étant l'un des plus rapides de la saison, il est peut-être en effet préférable de devoir rouler à une allure plus réduite, en raison de la pluie !

Lire aussi :

"Les EL1 étaient sur le mouillé, c'était pas mal pour tester la moto pour la première fois. Ce n'était pas simple car c'est difficile de trouver la confiance sur le mouillé, mais quand il pleut on va moins vite. J'avais donc plus de temps pour m'adapter à la moto. Je n'étais pas super lent, content d'être prudent mais d'avoir des temps corrects", a-t-il expliqué au site officiel du MotoGP. "Dans ces conditions, très froides, ça faisait un peu peur, mais même comme ça je n'étais pas très lent, donc c'est positif."

Après une 13e place au classement lors des EL1, Zarco a terminé la deuxième séance au quinzième rang, celle-ci ayant été disputée sur piste sèche. Le numéro 5 a connu plus de difficultés dans les premières minutes des EL2, mais se montre satisfait de voir son niveau de confiance augmenter à chaque tour du tracé australien sur la Honda de 2018.

"L'après-midi sur le sec, les conditions étaient bonnes pour vraiment essayer la moto et avoir de vraies informations. J'ai vu que ça n'était pas simple, et j'ai dû prendre la confiance pas-à-pas sur cette piste qui est très rapide. Il faut vraiment faire confiance à la moto, et je pouvais voir que je n'allais pas aussi vite que les autres dans les virages. Pas à pas, j'ai pu m'améliorer, pas assez pour être dans le top 10, mais comme j'ai démarré de si loin, j'ai pu reprendre un peu de temps. Et avec cette séance pour tester les pneus, j'étais directement dans un meilleur rythme", explique-t-il, faisant référence à la séance supplémentaire pour tester les constructions 2020 de Michelin.

"Pas à pas, j'ai retrouvé de la confiance et j'ai vu que je dois donner beaucoup d'énergie pour retrouver la confiance que j'avais avant. Je suis repassé au-dessus des 300 km/h, ce qui est toujours spécial, et encore plus sur ce circuit car on va vite dans chaque virage. Je suis content de voir qu'il y a une grosse marge de progression, et il va falloir rester concentré tout le week-end. Il sera difficile de trouver la limite de cette moto."

Lire aussi :

Après des mois de galère au guidon de la KTM RC16, Johann Zarco apprécie de retrouver une moto visiblement moins difficile à cerner, ne demandant que de la confiance : "Je ne veux pas comparer [la Honda à la KTM]. Ce dont je suis content, c'est qu'en tant que pilote, il faut juste que je retrouve la confiance, et ça sera l'objectif de ce week-end. Si je retrouve cette confiance, je serai automatiquement rapide. Je ne suis pas quelqu'un qui pilote physiquement, donc je pense que c'est possible de gérer rien qu'avec la confiance, pour économiser le corps", explique-t-il. Ses performances sont elles une confirmation du fait que la Honda de 2018 peut terminer facilement dans le top 10 ?

"Oui c'est une confirmation. Je le vois, je ne me sens pas très bien car il me manque de la confiance, et même comme ça je ne suis pas si loin du top 10. La confiance ne viendra pas immédiatement, mais pas à pas, mais au plus j'aurai de confiance, le plus facile le travail sera."

Quant à son absence de trois Grands Prix, elle n'a absolument rien changé : "On dirait que je ne suis jamais parti. C'est vrai, j'ai loupé trois Grands Prix, mais beaucoup de pilotes en loupent à cause de blessures par exemple. Comme je l'ai dit, revenir à 300 km/h sur ce circuit, c'est toujours incroyable, mais c'est ce que j'aime."

"Je reste concentré sur ce que j'ai à faire. Mon objectif est de trouver la confiance pour ne pas être un bon pilote, mais devenir un top pilote."

Article suivant
Quartararo : "De la douleur mais rien de cassé"

Article précédent

Quartararo : "De la douleur mais rien de cassé"

Article suivant

Márquez initialement "en colère" contre Lorenzo

Márquez initialement "en colère" contre Lorenzo
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie EL2
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Johann Zarco
Équipes Team LCR
Auteur Michaël Duforest