Zarco : le puzzle se met en place pour son arrivée chez Avintia

Le team Avintia a connu une importante mutation ces derniers jours et toutes les conditions sont à présent réunies pour que Johann Zarco fasse équipe avec Tito Rabat en 2020.

Zarco : le puzzle se met en place pour son arrivée chez Avintia

Les essais de Jerez se sont ouverts lundi sans Karel Abraham. Bien qu'arrivé chez Avintia cette année pour deux ans, le pilote tchèque a vu sa situation plonger précipitamment à la fin du championnat et, pendant le week-end, il a annoncé lui-même, sans masquer sa colère, qu'il ne serait plus aligné par l'équipe espagnole en 2020.

Lire aussi :

Interrogé par le site officiel du MotoGP, Ruben Xaus, directeur sportif de l'équipe, n'est pas véritablement entré dans les détails pour expliquer ce qui a mené la structure à se séparer de celui qui en portait les couleurs depuis un an, assurant simplement que tout avait été fait dans les règles. "Il n'y a pas grand-chose à dire. Nous avons été polis avec le pilote. Les contrats sont les contrats. Nous avons tout respecté, et de l'autre côté tout n'était pas clair. Beaucoup de conseils, beaucoup de situations. Je ne suis pas le propriétaire de l'équipe, Raul Romero l'est. Clairement, j'ai été mis de côté car je ne pouvais rien faire de plus", a-t-il déclaré.

"Nous avons donné à Karel tout ce que nous pouvions lui donner jusqu'au dernier jour du championnat. Et il était très clair que l'équipe avait besoin d'une situation sûre pour continuer à avancer, or elle ne l'était pas. J'ai donc suivi ce qu'a été la décision du propriétaire de l'équipe. Maintenant je comprends que Karel puisse être en colère, mais il y a eu beaucoup de réunions jusqu'à ce qu'il se passe cela", a ajouté Xaus.

En ce début de semaine en Andalousie, c'est par Eric Granado, pilote Avintia en MotoE, qu'est remplacé Karel Abraham pour les derniers essais de l'année. L'arrivée de Johann Zarco a beau désormais être imminente, Ruben Xaus n'en dit pas plus sur le sujet, affirmant que les détails ne sont pas encore définis au-delà de l'important accord passé avec Ducati pour qu'Avintia devienne une équipe satellite à part entière et non plus une équipe privée.

"Mon travail a toujours été de pousser pour obtenir le maximum de la part de Ducati et le maximum de la part de l'équipe", explique l'ancien pilote. "Nous avons fini par réussir à signer avec Ducati un nouveau contrat de deux ans, dans de meilleures conditions, qui nous rend très heureux, avec de grandes options pour l'avenir. Et c'était notre principal objectif. Nous avons fini [par connaître] cette situation avec Karel et nous devons maintenant regarder vers l'avant et voir ce qui est le mieux pour l'équipe."

"Ce qui va se passer l'année prochaine n'est pas encore clair. Ce que nous savons c'est que nous avons d'un côté un Tito heureux, avec du très bon matériel, et de l'autre nous avons aussi du très bon matériel, garanti par Ducati, et nous sommes prêts à accueillir quiconque nous donnera ce dont nous avons besoin en tant qu'équipe."

Une GP19 pour les deux pilotes

Parmi les différentes pistes évoquées, celle d'un accord direct entre Johann Zarco et Ducati semble aujourd'hui la plus probable, ce qui placerait le pilote français dans la même situation que Jack Miller et Pecco Bagnaia chez Pramac. "Il y a plusieurs options sur la table, et clairement c'est l'une des options", confirme Xaus. "Si cela se fait, clairement cela apportera une valeur différente à l'équipe, parce que la motivation est complètement différente, ainsi que pour les sponsors, les mécaniciens, la famille de l'équipe, le pilote lui-même. Alors nous verrons ce qui va se passer. Je vous le dis, je ne contrôle pas la situation à l'heure actuelle. Ce que nous faisons c'est juste que nous devenons une meilleure équipe dans tout ce que nous faisons, et à l'heure actuelle nous sommes clairement suspendus aux décisions d'autres personnes."

Lire aussi :

Concernant le matériel, les choses sont cette fois clairement définies. "Les deux pilotes auront une moto de 2019 avec les développements faits pendant la saison", affirme Ruben Xaus. "Cela ne dépend pas de quel pilote arrive. Nous avons une bonne base − et cela était très important − pour accueillir n'importe quel pilote de haut niveau. C'était le principal objectif. C'est l'évolution vers le haut que nous avons faite en tant qu'équipe, et nous allons voir ce qui va se passer ensuite. D'abord, une évolution technique, que nous faisons, puis nous allons voir ce qui se passe."

partages
commentaires
Márquez chute sur une plaque d'humidité et se déboîte une épaule

Article précédent

Márquez chute sur une plaque d'humidité et se déboîte une épaule

Article suivant

Marc Márquez doit être opéré à l'épaule

Marc Márquez doit être opéré à l'épaule
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021