Zarco, Spies, Kocinski : les pilotes qui ont le plus marqué Poncharal

Olivier Jacque et Andrea Dovizioso figurent également parmi ceux qui ont le plus compté pour Hervé Poncharal, mais certains l'ont particulièrement frappé par leur talent pur.

Zarco, Spies, Kocinski : les pilotes qui ont le plus marqué Poncharal

En 30 ans d'engagement en Championnat du monde, le team Tech3 a accueilli, formé et poussé au succès bien des pilotes. Impossible pour Hervé Poncharal d'en citer un seul qui l'ait marqué, tant l'aventure a été riche, d'abord en 250cc puis en 500cc et MotoGP, avant un retour à la catégorie intermédiaire avec la création du Moto2 en 2010 et une arrivée plus récente en Moto3.

Le patron de l'équipe française a toutefois son panthéon personnel et il a notamment déjà fait part de son admiration pour Andrea Dovizioso, qu'il a fait courir en 2012. "Ça fait 40 ans que je fais cela, j'ai eu beaucoup de pilotes et Andrea était au top à tout point de vue. En tant qu'homme, car c'est un vrai gentleman, avec des valeurs humaines, humble, et puis il est très intelligent en tant que technicien et pour organiser sa stratégie et construire un week-end. Il est trois fois vice-Champion du monde et ça n'est pas par hasard. J'ai beaucoup de respect pour Andrea", a-t-il déclaré récemment lors du dernier épisode en date du GP Round Table.

Lire aussi :

Mais d'autres noms figurent également en bonne place dans les souvenirs du patron de Tech3, et lorsqu'il lui est demandé de citer celui qui sortirait du lot et serait à ses yeux le plus talentueux de tous, Hervé Poncharal a du mal à arrêter un choix. "C'est toujours très difficile de citer un seul pilote parmi les plus talentueux", concède-t-il. "Olivier Jacque était très talentueux dès le début. Mais si nous parlons de pilotes MotoGP, je dirais que Ben Spies était incroyable", souligne-t-il, évoquant le pilote texan qu'il a accueilli en 2010 après son unique saison en WorldSBK, auréolée d'un titre incontestable.

"Je me souviens que son tout premier tour sur une MotoGP a été très impressionnant et durant toute l'année ce pilote nous a montré des choses incroyables", souligne le team manager. Et pour cause : dès son premier Grand Prix avec l'équipe française (il avait fait quelques wild-cards auparavant), Spies se classait cinquième, puis il allait obtenir une pole et deux podiums, et la sixième place finale au championnat avant d'être promu dans l'équipe officielle l'année suivante. Sa carrière allait toutefois s'arrêter prématurément en 2013, sur blessure, avec une seule victoire à son palmarès. "Je suis très triste et perplexe de voir qu'il n'a pas pu faire de meilleure carrière en MotoGP", souligne Hervé Poncharal.

"Je pense que ce que Johann Zarco nous a montré a également été incroyable", poursuit-il en égrenant la liste, "parce qu'en 2017, alors qu'il arrivait tout juste du Moto2, pendant sa première journée à Valence, il n'était qu'à quelques dixièmes de Valentino. OK, c'était un test, mais sa rapidité d'adaptation a été incroyable. Mais je suis également perplexe qu'en ayant montré tout cela il n'ait pas fait mieux jusqu'à présent dans sa carrière MotoGP."

Tech3 et les pilotes français :

Et puis il en est un qui occupe une place à part dans les souvenirs d'Hervé Poncharal. "Le plus difficile est sans doute aussi le plus talentueux de tous… Le gars le plus difficile avec lequel j'ai travaillé était John Kocinski, parce qu'il était impossible de construire une véritable relation humaine, une véritable confiance avec lui, mais ce qu'il faisait sur la moto et la manière dont il pilotait, c'était peut-être un peu comme ce que les techniciens du HRC voient sur les données de Marc Márquez."

Lire aussi :

Si l'on manie l'euphémisme, on rappellera que John Kocinski était réputé pour ses extravagances. Il était surtout capable du meilleur en piste, comme du pire dans son comportement, pour le moins instable. Champion du monde 250cc avec l'équipe dirigée par Kenny Roberts en 1990, il a fait quelques va-et-vient entre la catégorie reine et la catégorie intermédiaire, et c'est là qu'il a rejoint Tech3, en 1993. L'équipe de Bormes-les-Mimosas était alors la structure d'usine de Suzuki et deux podiums ont été rapidement obtenus, cependant le dernier allait passer à la postérité pour la réaction de Kocinski, troisième, qui passa ses nerfs sur le moteur de sa machine. Fin de l'histoire.

"Pour moi, John était surréaliste. Le problème, c'est que… je ne sais pas ! Kenny a essayé et il a laissé tomber. Nous avons essayé, mais Suzuki et le management de Lucky Strike lui ont demandé de rester chez lui après ce qui s'est passé à Assen. Mais même si nous n'avons pas pu atteindre ce que nous voulions atteindre, à savoir gagner le titre, John est peut-être le plus talentueux de tous les pilotes avec lesquels j'ai travaillé. Franchement, ce gars est un extra-terrestre", conclut Hervé Poncharal.

partages
commentaires
Petrucci aimerait aller chez KTM après Ducati

Article précédent

Petrucci aimerait aller chez KTM après Ducati

Article suivant

Ducati n'écarte pas un contrat d'un an pour Dovizioso

Ducati n'écarte pas un contrat d'un an pour Dovizioso
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021