Un accrochage met fin au récital d'Alesi au GP de Monaco Historique

Jean Alesi a abandonné lors du GP de Monaco Historique après un accrochage avec Marco Werner, triple vainqueur des 24 Heures du Mans.

Un accrochage met fin au récital d'Alesi au GP de Monaco Historique

Jean Alesi pilotait la Ferrari 312B3 et Marco Werner la Lotus 77 dans l'une des courses de la journée au Grand Prix de Monaco Historique, réservée aux monoplaces de F1 conçues entre 1973 et 1976. Les deux hommes se sont livrés un duel titanesque, malheureusement conclu par un accrochage au début de la "ligne droite" de départ/arrivée à trois tours du but, qui a envoyé le Français dans le mur. Werner a franchi la ligne d'arrivée en tête par la suite mais a été déclassé en troisième position après une pénalité pour l'incident.

Lire aussi :

Alesi avait démarré en seconde place d'une grille de 16 voitures et avait signé un départ excellent pour s'emparer des commandes. Toutefois, il était clair que Werner, auteur de la pole avec deux secondes d'avance, était bien plus rapide. À la manière du fameux duel Ayrton Senna-Nigel Mansell sur la même piste en 1992, les deux pilotes se sont livrés une passe d'armes intense.

 

Mais Alesi, qui a signé trois podiums à Monaco durant sa carrière en F1, a maintenu sa position en dépit de sa monoplace, qui était la plus vieille du groupe de tête. Au volant de la McLaren M26 et de la March 761, Michael Lyons (par ailleurs vainqueur de la course réservée aux F1 de 1966 à 1972) et Julien Andlauer ont en effet pu rester au contact en première partie d'épreuve.

Dans ses nombreuses tentatives de dépassement, Werner a manqué plusieurs fois de toucher la Ferrari. Cela aura donc tenu jusqu'à un contact entre les deux pilotes, qui a envoyé la 312B3 dans le mur sur la droite de la piste. En dépit de la pénalité, la question se pose d'un possible ralentissement juste avant le contact de la part d'Alesi.

La course a par la suite été interrompue au drapeau rouge dans le dernier tour, notamment en raison d'un autre accident pour une Surtees. Après la pénalité infligée à Werner, qui a refusé de se tenir sur le podium à la suite de cette décision, c'est Lyons qui a hérité de la victoire. Toutefois, ce dernier a symboliquement été déposer la coupe de la victoire sur la Lotus noire et or de Werner.

partages
commentaires
Le Mans Classic n'aura pas lieu en 2021 en raison du COVID

Article précédent

Le Mans Classic n'aura pas lieu en 2021 en raison du COVID

Article suivant

L'histoire derrière l'incroyable vidéo d'Alesi dans la Ferrari à Monaco

L'histoire derrière l'incroyable vidéo d'Alesi dans la Ferrari à Monaco
Charger les commentaires