Calendrier WEC : vers une course supplémentaire en Europe avant le Mans

La course supplémentaire qui doit rejoindre le calendrier du WEC l'année prochaine se déroulera en Europe avant les 24 Heures du Mans planifiées au mois de juin.

#709 Glickenhaus Racing Glickenhaus 007 LMH: Ryan Briscoe, Romain Dumas, Richard Westbrook

Frédéric Lequien, directeur général du WEC, a confirmé que l'épreuve supplémentaire qui enrichira le programme en 2023 se déroulera en Europe et que son placement dans la première moitié de la saison vise à produire ce qu'il appelle "un bon équilibre" dans le calendrier du championnat.

Pour qu'une course supplémentaire de six heures soit ajoutée au calendrier en Europe, celle-ci devra avoir lieu en avril, entre l'ouverture de la saison aux 1000 Miles de Sebring en mars et la traditionnelle tenue des 6 Heures de Spa début mai.

Un retour sur le circuit de l'Algarve près de Portimão, où une première manche WEC s'est tenue l'année dernière, semble faire partie des possibilités. Mais sans vouloir spéculer sur les destinations possibles, le patron du championnat a indiqué à Motorsport.com que le lieu de cette septième manche était "encore ouvert et en cours de négociation".

Frédéric Lequien a par ailleurs confirmé que le calendrier 2023 du WEC comprendrait à nouveau un déplacement à Monza au mois de juillet, après les 24 Heures du Mans et avant la tournée asiatique qui mènera le championnat à Fuji et Bahreïn.

Les conflits WEC/FE désormais inévitables

Le patron du championnat a laissé entendre qu'un conflit de dates entre Spa et l'épreuve de Formule E de Monaco, prévue le 6 mai selon le calendrier provisoire 2022/23 publié le mois dernier, serait inévitable. "La situation est en cours de discussion entre tous les partenaires, mais nous devons faire face à ce genre de réalité avec l'expansion des calendriers", a-t-il déclaré à Monza le week-end dernier. "Assembler les calendriers ensemble, c'est un casse-tête chinois."

Avant le début de la première saison de Formule E, en 2014/2015, un accord avait été passé entre la nouvelle série électrique et le WEC pour tenter d'éviter de tels conflits de dates. Le dernier clash entre les deux championnats remonte à 2017, année où les 6 Heures du Nürburgring se sont déroulées le même week-end que le premier E-Prix de New York.

Un autre conflit se profile cependant dans l'optique de la saison 2023, entre la Journée Test des 24 Heures du Mans le 4 juin et l'épreuve de Formule E de Jakarta, destinée à devenir l'année prochaine un double meeting avec des courses à la fois le samedi et le dimanche. Cette année, déjà, sept pilotes, parmi lesquels Sébastien Buemi et Alexander Sims, ont voyagé de nuit pour rejoindre la Journée Test au Mans en provenance de l'épreuve indonésienne, qui se tenait uniquement sur la journée du samedi.

Ce nouveau conflit à prévoir n'empêchera cependant pas les pilotes engagés dans un double programme en WEC et en Formule E de courir au Mans l'an prochain, à condition qu'ils soient classés Platine dans le système de la FIA.

La volonté d'expansion du calendrier rentre dans le cadre du plan présenté en début d'année par Frédéric Lequien visant à refaire passer le WEC de six courses (réduction mise en place à la suite de la pandémie de COVID-19 en 2021) à son nombre traditionnel de huit manches. Le WEC souhaite en effet qu'une huitième épreuve soit organisée hors d'Europe, cependant les plans sont compliqués par les incertitudes liées aux coûts et aux délais d'expédition des voitures et des équipements. "Nous devrons voir comment la situation du fret évolue. Cela pourrait s'améliorer, cela pourrait se dégrader", a souligné le responsable.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Cadillac sur le point de finaliser son line-up 2023 pour le WEC et l'IMSA
Article suivant Peugeot ouvre la porte à la fourniture de 9X8 clientes

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France