Porsche ouvre la porte des 24 Heures du Mans à Vettel pour le futur

Porsche est ouvert à la possibilité que Sebastian Vettel rejoigne l'équipe aux 24 Heures du Mans à l'avenir, bien que le quadruple Champion de Formule 1 ne dispute pas l'épreuve de cette année.

Sebastian Vettel va tester la Porsche 963

Sebastian Vettel est apparu comme un candidat tardif pour piloter la troisième 963 LMDh de Porsche Penske Motorsport dans la Sarthe, après des essais réussis à Aragon en mars, au cours desquels il a parcouru environ 600 km. Le constructeur allemand a retardé l'annonce de son programme complet pour Le Mans, initialement prévue pour la fin du mois de mars, car il évaluait Vettel pour l'une des deux places restantes dans son programme de trois voitures d'usine.

Mais après de longues délibérations, il a laissé passer l'occasion de signer Vettel, préférant retenir Felipe Nasr et Nick Tandy pour accompagner Mathieu Jaminet, précédemment nommé, dans la voiture #4 qui sera exploitée par l'équipe d'IMSA de PPM. Même si Vettel n'aura pas l'occasion de faire ses débuts au Mans en 2024, Porsche garde la porte ouverte pour que le pilote de 36 ans représente la marque dans la classique d'Endurance française dans les années à venir.

"Pour un constructeur comme Porsche, pour une entreprise comme Porsche, cela doit rester un sujet, cela va de soi", a déclaré Urs Kuratle, directeur de Porsche LMDh, à Motorsport-Total.com, le média frère de Motorsport.com. "Pour Sebastian aussi, je pense qu'il est prêt pour cela, il l'a dit lui-même après le test. Ce sera un sujet, mais il reste à savoir quand et sous quelle forme il sera abordé. Rien n'a été finalisé pour l'instant."

Porsche s'était déjà montré timide quant aux chances de Vettel de piloter sa voiture additionnelle LMDh pour la manche reine du Championnat du monde d'Endurance, se contentant de dire qu'aucune décision n'avait été prise à ce stade. Interrogé avant la manche à Spa ce week-end sur les raisons pour lesquelles Vettel n'a pas été engagé par l'équipe, Kuratle a déclaré : "La situation ne s'est pas présentée. Il n'y a pas de coupable sur ce sujet. [...] Ca ne s'est pas fait."

Pendant l'ère LMP1 du WEC, Porsche a engagé un autre pilote allemand, Nico Hülkenberg, pour sa troisième voiture au Mans, alors qu'il était encore actif en F1 avec Force India. Hülkenberg a ensuite remporté une victoire mémorable pour Porsche en 2015 dans la 919 Hybrid qu'il partageait avec Tandy et Earl Bamber, la première pour la marque basée à Stuttgart depuis son retour en WEC l'année précédente et la 17e de son histoire aux 24 Heures du Mans.

Cependant, les voitures LMDh modernes qui concourent dans la catégorie Hypercar sont beaucoup plus lentes que leurs devancières de LMP1, dont les performances n'étaient pas très éloignées de celles des voitures de Grand Prix de l'époque. Kuratle explique qu'il est beaucoup plus difficile pour les pilotes de F1 de s'adapter au WEC en 2024 qu'il y a une dizaine d'années, les voitures LMDh et LMH d'aujourd'hui pesant plus de 1 000 kg.

"La plus grande différence à l'heure actuelle est probablement le poids", a-t-il déclaré. "Les voitures sont toutes deux très complexes, elles sont simplement différentes en termes de conception. Je pense que la plus grande différence, comme on l'entend souvent, c'est cela. Une autre grande différence est le fait que nous conduisons de nuit et que nous avons des différences de vitesse importantes par rapport à toutes les catégories que vous rencontrez sur la piste. Ce sont les plus grandes différences."

"Je ne pense pas que c'était le cas avant. Cela signifie qu'il [Vettel] a besoin d'un peu plus de temps pour s'y habituer que par le passé."

Avec Rachit Thukral et Heiko Stritzke

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La première Hyperpole d'Alpine, une "guérison" après Imola selon Milesi
Article suivant Un énorme crash interrompt les 6H de Spa, la course rallongée de 1h30

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France