Ferrari et Porsche assurent l'avenir du GTE Pro

Ferrari et Porsche ont décidé de prolonger leur engagement dans la catégorie GTE Pro du Championnat du monde d'Endurance (WEC) jusqu'à la fin de la saison 2022, assurant ainsi l'avenir à court terme de la catégorie.

Ferrari et Porsche assurent l'avenir du GTE Pro

À la suite du retrait d'Aston Martin à la fin de l'année 2020, seuls Ferrari et Porsche constituent le peloton de la catégorie GTE Pro du WEC en 2021. Bien que cela ne représente que quatre voitures au total, les deux constructeurs choisissent de poursuivre l'aventure pour une année supplémentaire et restent liés au WEC jusqu'à la fin de la saison 2022.

Une décision en accord avec le positionnement de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO), promoteur du Championnat du monde, et de la FIA. Tous deux ont déclaré qu'il n'y avait aucune intention de trouver un remplaçant à la catégorie avant 2023 au plus tôt.

"Nous allons continuer en 2022 avec le même programme que cette année, ce qui signifie un engagement usine et deux voitures", révèle un porte-parole de Porsche à Motorsport.com. Ferrari a fait une déclaration similaire, précisant "continuer en GTE Pro en 2021 et 2022".

Cette saison, Ferrari et Porsche engagent deux voitures dans des programmes complets, avec les équipes AF Corse et Manthey, respectivement. Les deux marques au cheval cabré seront rejointes par Chevrolet, via Corvette Racing, pour certaines épreuves dont les 24 Heures du Mans. Les équipes Porsche WeatherTech et HubAuto Racing, dirigées par Proton Competition, courront également dans la Sarthe en GTE Pro.

Corvette devrait revoir à la hausse sa participation en WEC la saison prochaine, après l'arrêt de la catégorie GT Le Mans dans le WeatherTech SportsCar Championship, remplacée en 2022 par le nouveau GT Daytona Pro réservé aux GT3.

Pour l'heure, Chevrolet évalue les "futures opportunités" pour sa Corvette C8.R à moteur central introduite au début de l'année 2020. Le constructeur américain a également confirmé l'engagement d'une seule voiture le 1er mai à Spa-Francorchamps, en lever de rideau de la saison 2021 du Championnat du monde d'Endurance.

Lire aussi :

L'avenir de la réglementation GTE au-delà de 2022, une fois que Ferrari et Porsche auront migré dans la catégorie Hypercar, est beaucoup plus incertain. Un porte-parole de Ferrari a expliqué que la firme se "concentrera sur son programme Hypercar" en 2023. Du côté de Stuttgart, Porsche a décrit la saison 2023 comme "un sujet différent parce que nous allons courir avec notre LMDh et, dans le planning actuel, il y aura une équipe d'usine."

Le constructeur allemand semble exclure toute forme d'engagement officiel en Grand Tourisme au-delà de 2022 si l'ACO et la FIA suivent l'exemple de l'IMSA en adoptant un règlement GT3. "Fritz Enzinger [directeur de Porsche Motorsport, ndlr] a clairement dit que, pour nous, le GT3 est une catégorie réservée aux [équipes] clients", commente le porte-parole.

Dans un communiqué commun, l'ACO et la FIA déclarent qu'aucune décision n'a été prise concernant le GTE pour 2023. "Le règlement LMGTE permet une forte participation annuelle en WEC dans les catégories Pro et Am. Les voitures, dépourvues d'aides à la conduite, sont très populaires parmi les concurrents", peut-on lire. "L'avenir reste ouvert, la décision n'est pas imminente et les voitures LMGTE participeront au WEC jusqu'à la fin de la saison 2022 minimum. Une stratégie à plus long terme sera discutée et décidée lors des réunions du Comité d'Endurance de la FIA, plus tard dans l'année."

À travers la voix de son porte-parole, Ferrari a fait part de son souhait de voir "une sorte de catégorie GT plus" continuer à prospérer au sein du WEC et du championnat jumeau, l'European Le Mans Series. "Il y a beaucoup de gentlemen drivers qui pilotent nos voitures, ce sont des clients importants pour nous", poursuit-il.

Ferrari et Porsche ont révélé qu'une nouvelle voiture est en cours de développement pour l'entrée en vigueur de nouvelles règles GT3, en 2023. 

partages
commentaires

Voir aussi :

Porsche complète ses équipages pour Portimão et Le Mans

Article précédent

Porsche complète ses équipages pour Portimão et Le Mans

Article suivant

Glickenhaus manquera la première manche du WEC à Spa

Glickenhaus manquera la première manche du WEC à Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries ELMS , WEC
Équipes AF Corse , Team Manthey
Auteur Gary Watkins
Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021