Porsche "travaille sans relâche" sur son projet LMDh

Porsche travaille actuellement "dans tous les domaines" pour préparer au mieux son arrivée en LMDh, à l'horizon 2023.

Porsche "travaille sans relâche" sur son projet LMDh

Moins de deux ans. C'est le temps qu'il reste à Porsche pour préparer son retour au sommet de l'Endurance. Le constructeur allemand a annoncé en décembre qu'il saisissait l'opportunité de la future réglementation LMDh avec l'intention d'alimenter un programme bien fourni, puisque ses prototypes seront engagés à la fois en WEC et en IMSA, comme le permettra cette nouvelle catégorie. L'objectif annoncé est d'être sur la grille de départ des 24 Heures de Daytona en janvier 2023 pour ouvrir cette nouvelle ère dans l'histoire sportive d'une marque déjà légendaire.

Lire aussi :

Après avoir travaillé sur une étude approfondie pendant plusieurs mois, Porsche a donc sauté le pas avec la bénédiction du groupe Volkswagen, en même temps qu'Audi. Maintenant que la marque est appelée à concrétiser le fruit de ses recherches, elle met les bouchées doubles dans les préparatifs. Il lui faut notamment définir quel constructeur lui fournira le châssis, parmi les quatre habilités à le faire (Oreca, Ligier, Dallara et Multimatic, ce dernier ayant la faveur des pronostics). Côte motorisation, il s'agira évidemment d'un bloc Porsche, qui a d'ores et déjà identifié l'heureux élu parmi des concepts déjà existants et maîtrisés.

"Tout le monde travaille sans relâche, car Daytona 2023, c'est dans longtemps, mais honnêtement, ça laisse aussi une courte période de temps", confie Pascal Zurlinden, responsable de la compétition, dans les colonnes de Racer. "Et nous travaillons dans tous les domaines. Nous travaillons pour finaliser notre partenariat châssis, tout comme nous avons un catalogue de plusieurs moteurs dans la branche des voitures de route, qui pourraient constituer une option. Nous avons choisi lequel. C'est quelque chose que nous gardons pour nous, mais la décision est prise et ce sera quelque chose de génial, j'en suis convaincu. Sinon, nous travaillons pour tout mettre en place."

Outre la partie technique, Porsche doit aussi échafauder sa stratégie, à la fois pour constituer son équipe, mais également pour étudier la possibilité de confier l'exploitation de son futur prototype LMDh à des structures clientes, voire d'engager des partenariats allant plus loin.

"C'est une question que nous nous posons", admet Pascal Zurlinden. "Comme vous pouvez l'imaginer, depuis l'annonce, nous avons eu de nombreux coups de téléphone de personnes intéressées, et je crois que nous pourrions construire plusieurs voitures, mais il faut voir ce qui est réaliste. Nous devons d'abord faire notre travail, car nous n'en sommes qu'au début. C'est difficile de dire combien de voitures il pourrait y avoir dans chaque championnat, mais le nombre de requêtes que nous avons est plus important que ce à quoi nous nous attendions."

"À chaque fois qu'une nouvelle catégorie arrive, qu'il y a de nouvelles voitures et que rien n'est fixé à 100% pour les constructeurs et les équipes, tout le monde étudie ce qu'il est possible de faire avec des partenaires. Je dirais que chacun sait que tout le monde parle avec tout le monde."

partages
commentaires
La Glickenhaus "requiert le même style de pilotage qu'en LMP1"

Article précédent

La Glickenhaus "requiert le même style de pilotage qu'en LMP1"

Article suivant

Glickenhaus ne garantit pas sa présence aux 6H de Spa

Glickenhaus ne garantit pas sa présence aux 6H de Spa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries 24 Heures du Mans , WEC , IMSA
Équipes Porsche Team
Tags pascal zurlinden , lmdh
Auteur Basile Davoine
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021
L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ? Prime

L'avenir de la F1 va-t-il passer par l'hydrogène ?

Alors que les discussions sont en cours pour la prochaine formule moteur de la F1 au-delà de l'horizon 2025, la question de l'orientation à long terme se pose, avec deux options principales évoquées jusqu'ici.

Formule 1
1 févr. 2021
Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer Prime

Le GTE agonise : les trois scénarios qui pourraient tout changer

La catégorie GTE donne le sentiment de s'effondrer comme un château de cartes, et le WEC va devoir réagir. Trois scénarios peuvent être imaginés pour l'avenir du GT en Championnat du monde d'Endurance et aux 24 Heures du Mans. Les voici.

24 Heures du Mans
30 janv. 2021
Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen Prime

Le nouveau départ qui pourrait couronner de succès Kevin Magnussen

Après avoir passé plus de sept ans sans victoire chez McLaren, Renault et Haas en Formule 1, Kevin Magnussen pourrait renouer en IMSA avec ce qu'il désire le plus : une chance de gagner.

IMSA
29 janv. 2021
Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance Prime

Hypercar Toyota : la révolution masquée de l'Endurance

La Toyota GR010 conçue pour la nouvelle ère Hypercar du WEC a peu de choses en commun avec la TS050 LMP1 qui l'a précédée. Mais en dépit des restrictions qui accompagnent la nouvelle réglementation, elle ne sera pas moins redoutable.

WEC
27 janv. 2021