Toyota résiste à Alpine dans la souffrance à Monza

Toyota a décroché le troisième succès de la saison avec sa GR010 au terme des 6 Heures de Monza, mais les Hypercars japonaises sont très loin d'avoir affiché une fiabilité rassurante.

Toyota résiste à Alpine dans la souffrance à Monza

Malgré un week-end jusque-là bien maîtrisé par Toyota, avec une première ligne verrouillée par les deux GR010 Hybrid, il fallait attendre la course pour savoir si les Hypercars japonaises seraient mises à l'épreuve par la concurrence. Une adversité renforcée par l'entrée en compétition de la deuxième Glickenhaus, dont les progrès "impressionnants" ont été remarqués et salués par Toyota, et par une Alpine ex-LMP1 particulièrement fiable et toujours prête à jouer son rôle de poil à gratter. 

En ce qui concerne les conditions, elles étaient celles d'une belle journée d'été dans le Temple de la vitesse, le mercure étant le principal ennemi avec une température dépassant allégrement les 30°C. 

Si le départ et le début de course ont été plutôt studieux, les premiers problèmes n'ont pas tardé à toucher la Glickenhaus #708, qui a perdu deux tours lors d'un arrêt au stand prématuré bien qu'effectué sous Full Course Yellow en raison de la sortie de piste de la Porsche #88. 

Au cours de la première heure, les deux Toyota ont creusé l'écart en tête, toujours à l'avantage de la #7. C'est après 1h30 de course que tout a basculé dans le clan japonais, quand Brendon Hartley s'est retrouvé au ralenti au volant de la #8. La GR010 a accumulé les problèmes techniques, nécessitant d'être rentrée dans son box pas moins de trois fois en une heure et ainsi de perdre toutes ses chances de bien figurer. 

Lire aussi :

La course a quant à elle été neutralisée à nouveau, cette fois par la voiture de sécurité, après l'explosion d'un pneu sur l'Aston Martin TF Sport. Quand les débats ont repris, on a surtout assisté à une énorme lutte entre l'Alpine et la Glickenhaus #709 qui, contrairement à la voiture sœur, a tourné à un rythme confirmant toutes les belles promesses entrevues jusqu'ici. Ce duel magnifique a également maintenu la pression sur la Toyota rescapée en tête, qui n'avait pas pris la poudre d'escampette après quatre des six heures de course.

Il fallait toutefois, pour l'Alpine, continuer à composer avec son point faible : la capacité de son réservoir, talon d'Achille contraignant le trio Lapierre-Negrão-Vaxiviere à boucler des relais plus courts que la concurrence. 

Toyota sauvé par une neutralisation

 

Tout a basculé à l'entrée de la quatrième heure, quand la Toyota #7 a rencontré un problème qui l'a quasiment immobilisée en piste. Après un "reset" électronique, elle a pu repartir finalement assez rapidement mais y a laissé des plumes. Sauf que dans les minutes qui ont suivi, c'est la Glickenhaus #709 qui a elle aussi rencontré des ennuis, s'arrêtant longuement à son box. 

Alpine est ainsi revenu dans le match pour la victoire, qui était toutefois difficile à atteindre en raison de l'avantage de consommation favorable à Toyota. Un avantage qui est devenu définitif lorsque la direction de course a neutralisé l'épreuve par un Full Course Yellow afin de nettoyer la piste et de réparer des vibreurs : l'occasion était parfaite d'observer un arrêt au stand "gratuit" pour la Toyota de Conway-Kobayashi-López.

Les trois hommes décrochent ainsi leur première victoire de la saison, devant l'Alpine qui quant à elle égale son meilleur résultat lors de cette ultime répétition avant les 24 Heures du Mans. La troisième marche du podium, malgré la belle remontée de la Glickenhaus en fin de course, revient au vainqueur de la catégorie LMP2, United Autosports, avec le trio Hanson-Scherer-Albuquerque.

En LMGTE Pro, la bataille a fait rage entre Porsche et Ferrari, et elle a tourné à l'avantage du clan allemand, qui s'est imposé grâce à Kévin Estre et Neel Jani. Du côté du LMGTE Am, c'est AF Corse qui a raflé la mise avec l'équipage formé par François Perrodo, Nicklas Nielsen et Alessio Rovera au volant d'une Ferrari 488. 

Italy 6 Heures de Monza 

P. # Pilotes Voiture Classe Tours Écart Stands
1 7 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 204   7
2 36 Brazil André Negrao
France Nicolas Lapierre
France Matthieu Vaxiviere
Alpine A480 HYPERCAR 204 1'00.908 7
3 22 United Kingdom Philip Hanson
Switzerland Fabio Scherer
Portugal Filipe Albuquerque
Oreca 07 LMP2 200   8
4 709 France Romain Dumas
France Franck Mailleux
United Kingdom Richard Westbrook
Glickenhaus 007 LMH HYPERCAR 200 4 Laps 6
5 31 Netherlands Robin Frijns
Austria Ferdinand Habsburg
France Charles Milesi
Oreca 07 LMP2 200 4 Laps 7
6 29 Netherlands Frits van Eerd
France Paul Loup Chatin
Netherlands Nyck de Vries
Oreca 07 LMP2 200 4 Laps 10
7 34 Poland Jakub Smiechowski
Netherlands Renger van der Zande
United Kingdom Alex Brundle
Oreca 07 LMP2 199   9
8 28 Indonesia Sean Gelael
Belgium Stoffel Vandoorne
United Kingdom Tom Blomqvist
Oreca 07 LMP2 199 5 Laps 8
9 21 Sweden Henrik Hedman
Colombia Juan Pablo Montoya
United Kingdom Ben Hanley
Oreca 07 LMP2 199 5 Laps 8
10 70 Switzerland Esteban Garcia
France Loïc Duval
France Norman Nato
Oreca 07 LMP2 198   8
11 1 Colombia Tatiana Calderón
Germany Sophia Floersch
Oreca 07 LMP2 198 6 Laps 8
12 20 Denmark Jan Magnussen
Denmark Anders Fjordbach
Denmark Dennis Andersen
Oreca 07 LMP2 197   9
13 82 Ireland Ryan Cullen
United Kingdom Oliver Jarvis
Brazil Felipe Nasr
Oreca 07 LMP2 196   10
14 44 Slovakia Miro Konopka
United Kingdom Oliver Webb
Slovakia Matej Konopka
Ligier JSP 217 LMP2 191   9
15 92 France Kévin Estre
Switzerland Neel Jani
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 190   6
16 51 Italy Alessandro Pier Guidi
United Kingdom James Calado
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 190 14 Laps 6
17 91 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 190 14 Laps 6
18 52 Brazil Daniel Serra
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 190 14 Laps 6
19 83 France François Perrodo
Denmark Nicklas Nielsen
Italy Alessio Rovera
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 187   6
20 98 Canada Paul Dalla Lana
Brazil Augusto Farfus
Brazil Marcos Gomes
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 187 17 Laps 6
21 777 Japan Satoshi Hoshino
Japan Tomonobu Fujii
United Kingdom Andrew Watson
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 187 17 Laps 6
22 56 Norway Egidio Perfetti
Italy Matteo Cairoli
Italy Riccardo Pera
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 187 17 Laps 5
23 77 Germany Christian Ried
Australia Jaxon Evans
Australia Matt Campbell
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 186   6
24 88 Indonesia Andrew Haryanto
Germany Marco Seefried
Belgium Alessio Picariello
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 186 18 Laps 6
25 54 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 186 18 Laps 6
26 85 Switzerland Rahel Frey
Denmark Michelle Gatting
Belgium Sarah Bovy
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 185   6
27 86 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Ben Barker
United Kingdom Tom Gamble
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 185 19 Laps 6
28 61 Switzerland Chris Ulrich
France Simon Mann
Finland Toni Vilander
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 185 19 Laps 6
29 47 Italy Roberto Lacorte
Italy Giorgio Sernagiotto
Italy Antonio Fuoco
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 184   6
30 388 Germany Pierre Ehret
Germany Christian Hook
Netherlands Jeroen Bleekemolen
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 184 20 Laps 5
31 46 Norway Dennis Olsen
Norway Anders Buchardt
United States Maxwell Root
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 183   5
32 33 United States Ben Keating
Dylan Pereira
Brazil Felipe Fraga
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 175   5
33 8 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 161   8
34 38 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 127   8
35 708 Brazil Pipo Derani
United States Gustavo Menezes
France Olivier Pla
Glickenhaus 007 LMH HYPERCAR 90   4
36 60 Italy Claudio Schiavoni
Italy Andrea Piccini
Italy Matteo Cressoni
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 37   6

partages
commentaires
"Les progrès de Glickenhaus sont impressionnants" à Monza

Article précédent

"Les progrès de Glickenhaus sont impressionnants" à Monza

Article suivant

Vergne propose des équipages mixtes en Endurance

Vergne propose des équipages mixtes en Endurance
Charger les commentaires
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche" Prime

Vergne : "Toujours se remettre en question, travailler sans relâche"

À 30 ans, Jean-Éric Vergne est à l'apogée de sa carrière. Le double champion de Formule E va partir en quête d'un troisième titre dans le championnat tout électrique et a été recruté par Peugeot Sport pour l'ère Hypercar à venir. Il s'est confié à Motorsport.com.

Formule E
11 févr. 2021