L'impeccable López place Toyota en pole à Monza

Déjà auteur du meilleur temps lors des deux séances d'essais libres du jour, José María López a signé la pole position des 6 Heures de Monza. Toyota s'offre même un doublé en qualifications.

L'impeccable López place Toyota en pole à Monza

Après trois séances d'essais libres qui ont permis de constater des écarts plutôt faibles, mais qui ont également tourné par trois fois à l'avantage de la Toyota #7, le temps était venu ce samedi soir de se consacrer aux qualifications des 6 Heures de Monza. Un exercice à l'importance toute relative en Endurance, on le sait, mais toujours plus révélateur du niveau de performance des uns et des autres. 

La catégorie Hypercar n'aura jamais été aussi fournie dans sa toute jeune histoire, avec deux Toyota, deux Glickenhaus et une Alpine. Le tout avec une BoP inchangée depuis Portimão entre les trois constructeurs impliqués et avec un format qualificatif qui, rappelons-le, est largement simplifié depuis cette année avec un seul pilote et un seul chrono retenu par équipage. 

La lutte pour la pole position s'est principalement jouée entre les deux Toyota, finalement séparées après un premier run de seulement 62 millièmes à l'avantage d'un José María López décidément intenable ce week-end. Brendon Hartley a ensuite signé son tour rapide mais n'a pas pu vaincre son coéquipier. Toujours proche mais légèrement en retrait, l'Alpine confiée à Nicolas Lapierre s'est octroyée la troisième place, devant des Glickenhaus discrètes, affichant un débours de 1"096 pour Pipo Derani et 2"424 pour Richard Westbrook. 

Lire aussi :

Un drapeau rouge est venu interrompre la séance à trois minutes du drapeau à damier, après l'accident de Stoffel Vandoorne à la sortie du deuxième Lesmo au volant de l'Oreca LMP2 du team JOTA. Cette interruption a bousculé les choses puisque la direction de course a relancé les débats une fois le prototype évacué, et nombreux sont ceux qui ont repris la piste pour aller chasser le chrono sur un tour.

C'est ce qu'ont fait Alpine et Glickenhaus, mais pas Toyota. La donne n'a pas changé, puisque seul Derani a amélioré, se rapprochant à moins de huit dixièmes de la pole sans toutefois gagner de position. Dans les rangs du LMP2, c'est finalement Charles Milesi qui a été le plus rapide, plaçant le Team WRT en tête devant United Autosports. 

Lors du passage des GTE auparavant, Kevin Estre a fait parler la poudre au volant de la Porsche #92, signant le meilleur temps en 1'45"412, seulement 65 millièmes devant la Ferrari #51 d'Alessandro Pier Guidi. En LMGTE Am, on retrouvera une Aston Martin en pole position, celle de TF Sport grâce au chrono établi par Ben Keating. 

Le départ des 6 Heures de Monza sera donné dimanche à midi.

Italy 6H de Monza - Qualifs Hypercar & LMP2

P. # Pilotes Voiture Classe Temps Écart
1 7 United Kingdom Mike Conway
Japan Kamui Kobayashi
Argentina José María López
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 1'35.899  
2 8 Switzerland Sébastien Buemi
Japan Kazuki Nakajima
New Zealand Brendon Hartley
Toyota GR010 - Hybrid HYPERCAR 1'35.961 0.062
3 36 Brazil André Negrao
France Nicolas Lapierre
France Matthieu Vaxiviere
Alpine A480 HYPERCAR 1'36.121 0.222
4 708 Brazil Pipo Derani
United States Gustavo Menezes
France Olivier Pla
Glickenhaus 007 LMH HYPERCAR 1'36.686 0.787
5 709 France Romain Dumas
France Franck Mailleux
United Kingdom Richard Westbrook
Glickenhaus 007 LMH HYPERCAR 1'38.323 2.424
6 31 Netherlands Robin Frijns
Austria Ferdinand Habsburg
France Charles Milesi
Oreca 07 LMP2 1'38.527 2.628
7 22 United Kingdom Philip Hanson
Switzerland Fabio Scherer
Portugal Filipe Albuquerque
Oreca 07 LMP2 1'38.557 2.658
8 21 Sweden Henrik Hedman
Colombia Juan Pablo Montoya
United Kingdom Ben Hanley
Oreca 07 LMP2 1'38.663 2.764
9 29 Netherlands Frits van Eerd
France Paul Loup Chatin
Netherlands Nyck de Vries
Oreca 07 LMP2 1'38.726 2.827
10 82 Ireland Ryan Cullen
United Kingdom Oliver Jarvis
Brazil Felipe Nasr
Oreca 07 LMP2 1'38.829 2.930
11 38 Mexico Roberto Gonzalez
Portugal António Félix da Costa
United Kingdom Anthony Davidson
Oreca 07 LMP2 1'38.890 2.991
12 70 Switzerland Esteban Garcia
France Loïc Duval
France Norman Nato
Oreca 07 LMP2 1'39.472 3.573
13 34 Poland Jakub Smiechowski
Netherlands Renger van der Zande
United Kingdom Alex Brundle
Oreca 07 LMP2 1'39.491 3.592
14 1 Colombia Tatiana Calderón
Germany Sophia Floersch
Oreca 07 LMP2 1'39.905 4.006
15 20 Denmark Jan Magnussen
Denmark Anders Fjordbach
Denmark Dennis Andersen
Oreca 07 LMP2 1'40.026 4.127
16 44 Slovakia Miro Konopka
United Kingdom Oliver Webb
Slovakia Matej Konopka
Ligier JSP 217 LMP2 1'40.413 4.514
17 28 Indonesia Sean Gelael
Belgium Stoffel Vandoorne
United Kingdom Tom Blomqvist
Oreca 07 LMP2    

Italy 6H de Monza - Qualifs LMGTE

P. # Pilotes Voiture Classe Temps Écart Intervalle
1 92 France Kévin Estre
Switzerland Neel Jani
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 1'45.412    
2 51 Italy Alessandro Pier Guidi
United Kingdom James Calado
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 1'45.477 0.065 0.065
3 91 Italy Gianmaria Bruni
Austria Richard Lietz
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE PRO 1'45.844 0.432 0.367
4 52 Brazil Daniel Serra
Spain Miguel Molina
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE PRO 1'46.214 0.802 0.370
5 33 United States Ben Keating
Dylan Pereira
Brazil Felipe Fraga
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 1'47.272 1.860 1.058
6 83 France François Perrodo
Denmark Nicklas Nielsen
Italy Alessio Rovera
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'47.541 2.129 0.269
7 47 Italy Roberto Lacorte
Italy Giorgio Sernagiotto
Italy Antonio Fuoco
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'47.950 2.538 0.409
8 56 Norway Egidio Perfetti
Italy Matteo Cairoli
Italy Riccardo Pera
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 1'48.057 2.645 0.107
9 61 Switzerland Chris Ulrich
France Simon Mann
Finland Toni Vilander
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'48.227 2.815 0.170
10 54 Switzerland Thomas Flohr
Italy Francesco Castellacci
Italy Giancarlo Fisichella
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'48.403 2.991 0.176
11 85 Switzerland Rahel Frey
Denmark Michelle Gatting
Belgium Sarah Bovy
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'48.437 3.025 0.034
12 98 Canada Paul Dalla Lana
Brazil Augusto Farfus
Brazil Marcos Gomes
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 1'48.457 3.045 0.020
13 388 Germany Pierre Ehret
Germany Christian Hook
Netherlands Jeroen Bleekemolen
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM 1'48.700 3.288 0.243
14 77 Germany Christian Ried
Australia Jaxon Evans
Australia Matt Campbell
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 1'48.766 3.354 0.066
15 777 Japan Satoshi Hoshino
Japan Tomonobu Fujii
United Kingdom Andrew Watson
Aston Martin Vantage AMR LMGTE AM 1'49.128 3.716 0.362
16 88 Indonesia Andrew Haryanto
Germany Marco Seefried
Belgium Alessio Picariello
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 1'49.211 3.799 0.083
17 86 United Kingdom Michael Wainwright
United Kingdom Ben Barker
United Kingdom Tom Gamble
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 1'49.244 3.832 0.033
18 46 Norway Dennis Olsen
Norway Anders Buchardt
United States Maxwell Root
Porsche 911 RSR - 19 LMGTE AM 1'51.051 5.639 1.807
19 60 Italy Claudio Schiavoni
Italy Andrea Piccini
Italy Matteo Cressoni
Ferrari 488 GTE EVO LMGTE AM      

partages
commentaires
EL3 - La passe de trois pour la Toyota #7

Article précédent

EL3 - La passe de trois pour la Toyota #7

Article suivant

"Les progrès de Glickenhaus sont impressionnants" à Monza

"Les progrès de Glickenhaus sont impressionnants" à Monza
Charger les commentaires
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021