ES8 à 10 - Solide leader, Neuville évite tous les pièges

Après les trois premières spéciales disputées ce samedi sur le Safari Rally Kenya, Thierry Neuville a conforté sa marge au classement général en repoussant son plus proche adversaire à plus de 28".

Longue de 132,08 km, la troisième journée du Safari Rally Kenya est tracée cette fois au nord de Naivasha, autour du lac salé Elmenteita. Trois nouvelles spéciales, considérées comme "plus cassantes" que celles de la veille, sont au programme ce samedi pour les 47 équipages encore en course. Parmi eux, plusieurs grands perdants de la deuxième journée sont de retour sur les spéciales. À commencer par Dani Sordo, qui ouvre la route quatre minutes devant Elfyn EvansLorenzo Bertelli et Kalle Rovanperä roulent également tandis qu'Oliver Solberg a définitivement abandonné suite aux dégâts irréversibles subis par le châssis de sa i20 Coupe WRC.

Tant redoutée, la matinée a été finalement calme au Kenya pour Thierry Neuville. Malgré de nombreuses pierres, des zèbres et des girafes à éviter, le Belge a réussi à accroître son avance en tête du classement général face à Takamoto Katsuta. À 28"1 de l'i20 Coupe WRC, le Japonais n'a pris aucun risque en affirmant qu'il était bien conscient du "travail qu'il avait à accomplir" ce samedi.

Sur la dernière marche du podium provisoire, Ott Tänak a grappillé quelques secondes face au pilote du team Toyota Gazoo Racing sans pour autant l'inquiéter outre mesure. L'écart restant supérieur à 28" en faveur de Katsuta.

Lire aussi :

Pointant à plus d'une minute du leader depuis ses problèmes d'amortisseur (ES3), Sébastien Ogier ne s'est pas laissé déconcentrer par quelques rencontres fortuites. Grâce à deux nouveaux meilleurs temps, il a repris 16" en trois spéciales à Tänak pour recoller à 37"6 du podium toujours dans sa ligne de mire.

 

Adrien Fourmaux s'est quant à lui attaché à suivre son tableau de marche au sixième rang. Dans les spéciales cassantes, le pilote originaire de la région lilloise a préservé au maximum sa Ford Fiesta WRC, à l'image de son huitième temps dans l'ES8. À l'inverse, il a haussé le rythme sur les profils plus roulants avec notamment un deuxième temps (à 4"2 du scratch) dans le tronçon suivant. Toujours en quête d'expérience au plus haut niveau, il a finalement été servi en fin de matinée. La trappe de toit s'étant désolidarisée sur sa Fiesta, il a dû, avec son copilote Renaud Jamoul, parcourir quelques dizaines de kilomètres dans une atmosphère suffocante à cause de l'épaisse poussière présente dans l'habitacle.

La troisième étape se poursuit ce samedi, à partir de 13h05 en France, avec le second passage dans la spéciale d'Elmenteita. Le Safari Rally Kenya sera à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES8 : Belgium T. Neuville

ES9 : France S. Ogier

ES10 : France S. Ogier

Kenya Safari Rally Kenya - Classement après l'ES10

partages
commentaires
Le "douloureux" retrait d'Evans lié à une "erreur maladroite"

Article précédent

Le "douloureux" retrait d'Evans lié à une "erreur maladroite"

Article suivant

Ogier : "C'est difficile de remonter à la régulière"

Ogier : "C'est difficile de remonter à la régulière"
Charger les commentaires