La Finlande et ses spéciales de nuit : "Pas de place pour les erreurs"

Les pilotes du Championnat du Monde des Rallyes s'attendent à ce que les spéciales disputées de nuit ce week-end en Finlande constituent un tout nouveau défi qui ne laissera aucune marge d'erreur.

La Finlande et ses spéciales de nuit : "Pas de place pour les erreurs"

Des spéciales disputées de nuit seront programmées pour la première fois au Rallye de Finlande depuis 1994. Inédite, cette situation découle directement de la décision de déplacer, en raison de la crise sanitaire, l'épreuve de sa date estivale habituelle à un créneau d'automne aux journées forcément plus courtes.

En conséquence, l'épreuve ultra-rapide sur terre, qui célèbre son 70e anniversaire, comportera deux spéciales dans l'obscurité. Oittila et ses 19,75 km clôturera le programme de la première journée avant d'être imité le lendemain par Harju et ses 2,31 km. À l'unanimité, les pilotes du WRC ont déjà désigné la dernière spéciale du vendredi (Oittila) comme étant la plus difficile du parcours.

Craig Breen pense qu'elle présentera un défi différent à relever pour les équipages, avec une visibilité réduite en raison des nombreux sauts. "Faire les spéciales dans l'obscurité va être un élément totalement nouveau", a déclaré le pilote Hyundai. "Nous avons l'habitude de le faire en Suède et à l'Arctic, mais lorsque vous n'avez pas la référence pour éteindre les phares, c'est un tout autre défi. Lorsque vous allumez les feux dans un espace ouvert, c'est incroyablement délicat. Dans les sections forestières, c'est plus facile car vous avez les arbres comme référence."

Dans le cadre de sa préparation pour le rallye, Toyota a effectué un test de nuit avec ses pilotes pour faciliter leur adaptation, mais même le favori Kalle Rovanperä admet qu'il n'y aura pas de place pour les erreurs vendredi soir.

"Conduire dans l'obscurité est complètement différent, même si vous connaissez la spéciale", a rappelé le Finlandais. "Je pense que dans un rallye rapide comme celui-ci, avec beaucoup de crêtes et de virages rapides, il n'est pas facile de se fier aux notes dans l'obscurité parce que vous ne pouvez pas tout voir, même si nous avons de très bons feux sur la voiture. Je pense que ce sera une spéciale très difficile dans la nuit, il n'y a pas de place pour les erreurs."

Sébastien Ogier, sept fois Champion du monde et leader du championnat, estime que ces tests ont donné au moins une première idée des conditions, tandis que son coéquipier Elfyn Evans pense que des notes précises seront cruciales.

"Je vois l'ES6 de vendredi soir comme probablement la plus difficile du week-end à cause de la nuit. C'est sûr que ça va être difficile et au moins le test l'a confirmé et nous a donné une idée de ce à quoi nous devions nous attendre. C'était bien que l'équipe puisse organiser ça pour nous", a remarqué Ogier avant que son coéquipier n'ajoute. "Nous avons vu les spéciales que nous allons parcourir dans l'obscurité et ce sont probablement les spéciales les plus nerveuses du rallye, donc les notes vont être d'une importance vitale."

Lire aussi :

partages
commentaires
Le Rallye de Finlande inscrit au calendrier WRC jusqu'en 2023

Article précédent

Le Rallye de Finlande inscrit au calendrier WRC jusqu'en 2023

Article suivant

ES1 à 3 - Tänak et Breen imposent le rythme

ES1 à 3 - Tänak et Breen imposent le rythme
Charger les commentaires