WRC Rallye d'Estonie

"Inacceptable" : après la pénalité de Tänak, la FIA concède une faille

Andrew Wheatley, directeur des rallyes pour la FIA, estime que l'application brutale de la règle sur l'utilisation limitée des moteurs en Estonie a mis en lumière les limites du système tel qu'il est actuellement réglementé.

Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport Ford World Rally Team Ford Puma Rally1

La FIA va revoir la réglementation sur les pénalités pour changement de moteur en Championnat du monde des Rallyes suite à la sanction d'Ott Tänak au Rallye d'Estonie, qualifiée de sévère par ses adversaires.

Tänak a reçu une pénalité de cinq minutes lorsque son équipe M-Sport a été contrainte de changer le moteur de sa Ford Puma après une défaillance importante lors du shakedown de jeudi, juste avant le début du rallye.

Selon le règlement actuel, les équipes du WRC sont limitées à deux moteurs par châssis tout au long de la saison, ce qui fait partie des mesures d'économie prises dans le cadre du règlement du Rally1, introduit l'année dernière.

Le règlement dispose également que si un changement de moteur est nécessaire, le concurrent recevra une pénalité de cinq minutes, et ce, quel que soit le moment du changement, et même s'il reste une unité de puissance dans l'allocation de la saison.

Tänak a utilisé en Estonie le deuxième moteur de sa réserve, qui devra maintenant durer jusqu'à la fin de la saison. Un nouveau changement entraînerait une nouvelle pénalité de cinq minutes.

Le Champion du monde en titre et actuel leader du championnat, Kalle Rovanperä, n’a pas tardé à se montrer solidaire de son rival, qualifiant cette sanction de "sévère" et "dommageable" pendant le Rallye d'Estonie.

Lire aussi :

La pénalité est "inacceptable" si un moteur explose avant un rallye

La FIA a confirmé qu'elle allait revoir le règlement à la suite de cet incident, mais insiste sur le fait qu'il doit y avoir une pénalité pour les pilotes si plus de deux moteurs sont utilisés au cours d'une saison. 

"Chaque fois qu'il y a un problème comme celui-ci, nous devons passer [les choses] en revue et comprendre, mais il est clair qu'il y aura une pénalité pour les pilotes qui utilisent plus de deux moteurs [par saison]", a commenté Andrew Wheatley, directeur des rallyes de la FIA pour Motorsport.com.

"Nous allons absolument revoir cette question particulière, à 100% ! Mais le fait que vous receviez une pénalité de cinq minutes si vous dépassez les deux moteurs sera toujours présent [à l'avenir]. Il est évident que nous devons revoir la situation et je suis désespérément désolé pour Ott et le reste de l'équipe", a poursuivi celui qui a auparavant travaillé près d’une vingtaine d’années pour M-Sport.

"Je pense que nous devons nous demander […] si nous avons encore besoin du règlement qui dispose qu'entre les vérifications techniques et le départ du rallye, vous recevez une pénalité de cinq minutes. Je suis sûr que nous pouvons trouver une meilleure façon de gérer cela. Si un moteur explose alors que vous êtes en tête, c'est un peu différent, mais s'il explose avant le rallye, c'est tout simplement inacceptable."

Richard Millener, directeur de l'équipe M-Sport, espère qu'une discussion sur le sujet aura lieu à la suite de l'épreuve estonienne.

"Je pense que c'est quelque chose dont le sport devrait discuter [...] et que nous pourrions peut-être modifier", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Il devrait toujours y avoir une pénalité, vous ne pouvez pas avoir des moteurs à l'infini. Je pense que si vous n'avez utilisé qu'un seul moteur pour ce châssis et que le rallye n'a pas commencé, on peut dire que vous pouvez monter ce moteur sans pénalité si vous en avez besoin ? [Tandis que] si vous en êtes à votre deuxième moteur et que vous devez en monter un troisième, il devrait y avoir une pénalité…"

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Kalle Rovanperä écrase le Rallye d'Estonie
Article suivant Le Rallye Monte-Carlo 2024 dévoile la première version de son parcours

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France