WRC Rallye de Finlande

Les mots de Lappi après son crash : "Heureusement, on est en vie"

Esapekka Lappi est heureux d'être en vie avec son coéquipier Janne Ferm après une violente sortie de route au Rallye de Finlande.

Esapekka Lappi, Hyundai World Rally Team

Esapekka Lappi et Janne Ferm se sont fait une belle frayeur au Rallye de Finlande. Faisant partie des régionaux de l'étape, Lappi est parti à la faute dans des conditions pluvieuses lors de l'ES5, sa Hyundai percutant un arbre de plein fouet avant de s'immobiliser contre un autre. Il ne reprendra probablement pas le volant ce week-end, mais l'essentiel est que les deux hommes soient  quasiment indemnes.

"OK, c'est embêtant [d'abandonner], mais la première phrase qui est sortie de ma bouche quand j'ai vu Janne était 'heureusement, on est en vie', car c'était vraiment effrayant quand j'ai vu les arbres", confie Lappi. "Je vais bien. Ma cheville est un peu enflée, mais elle n'est pas cassée. Janne est en train de passer une radio des côtes à l'hôpital – rien d'exceptionnel, juste par précaution."

Le Finlandais, vainqueur sur place en 2017, a expliqué sa faute : "C'était juste une erreur de notes, trop optimiste pour le virage à droite. L'angle n'était pas le bon. Dans le gauche avant, j'ai un peu perdu l'arrière, alors je n'avais pas vraiment une bonne trajectoire. Mais je n'avais aucune chance de prendre le droite, alors on est sortis direct."

Auparavant, Lappi occupait la quatrième place avec neuf secondes de retard sur le leader Rovanperä, lui aussi accidenté par la suite. "Je me sentais à l'aise, mais la vitesse n'était pas ce que je voulais. On avait l'impression de tout faire comme il faut, et on était proches de la limite. Dans les premières spéciales, j'ai essayé d'être malin et de ne pas trop attaquer, et les chronos n'étaient pas là. Dans la quatrième spéciale, j'ai attaqué vraiment fort et je me suis fait des frayeurs, et le chrono n'était toujours pas vraiment là."

"Les Toyota étaient simplement trop rapides. Je ne suis pas venu ici pour me battre pour la troisième place. Je n'ai pas de réponses. Je croyais qu'on était à un bon niveau, mais on dirait qu'on est derrière", conclut-il.

Les derniers représentants de Hyundai en lice, Thierry Neuville et Teemu Suninen, ne sont pour l'instant pas au niveau d'Elfyn Evans, qui compte une dizaine de secondes d'avance sur le Belge.

Lire aussi :

Propos recueillis par Tom Howard

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Rovanperä en tonneau, Evans nouveau leader !
Article suivant Evans émerge d'un vendredi chaotique en leader

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France