Résumé d'étape
WRC Rallye de Sardaigne

Ogier piégé par la pluie en Sardaigne, Neuville dans un fauteuil

Alors qu'il était en tête, Sébastien Ogier a été piégé par les conditions humides dans la 14e spéciale du Rallye de Sardaigne et a perdu toute chance de l'emporter. Thierry Neuville est désormais leader à une spéciale de la fin de la journée.

Sébastien Ogier, Vincent Landais, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota GR Yaris Rally1

Lancé sur un excellent rythme lors de l'ES12 qui ouvrait la boucle de l'après-midi, Sébastien Ogier semblait en position de signer le temps scratch. Toutefois, au moment de traverser le gué qui a entraîné l'élimination de Takamoto Katsuta dans la matinée, la Toyota a un peu trop plongé et la sanction a été immédiate : non seulement le moteur s'est un temps étouffé, mais des dégâts sont apparus sur le capot, le pare-choc et la grille à l'avant.

Esapekka Lappi, lui, n'a pas connu de difficultés et s'est adjugé le temps scratch dans cette spéciale. Plus important, avec les difficultés d'Ogier sur la fin, le Finlandais reprenait 7,7 secondes à son rival, pour réduire l'écart à 10,5 secondes. Surtout, il allait falloir effectuer des réparations de fortune sur la Toyota.

Dans la seconde spéciale de l'après-midi, la pluie a commencé à s'en mêler. Dans ces conditions, Thierry Neuville a poursuivi sur sa lancée de la matinée en signant un nouveau temps scratch, reprenant d'un coup d'un seul 12,6 secondes à Ogier. Le Français, visiblement contrarié, a également perdu six secondes sur Lappi, le Finlandais ayant pourtant vécu six derniers kilomètres "horribles" dans cette spéciale très compliquée. L'avance du pilote Toyota sur les deux pensionnaires Hyundai n'était alors plus que de 4,3 et 7,4 secondes à deux spéciales de la fin de cette troisième étape.

Lire aussi :

Ogier perd tout dans l'ES14

Le tournant de la journée et du Rallye de Sardaigne a eu lieu dans l'ES14, courue dans des conditions humides et boueuses également. Le début de spéciale a vu Ogier commettre une erreur dans un virage à gauche en montée, où il a sous-viré vers l'extérieur, avant que la Toyota ne se pose en équilibre sur une végétation assez dense, au bord d'un ravin. Indemne, tout comme son copilote Vincent Landais, mais dans l'impossibilité de se relancer, l'octuple Champion du monde perdait là toute chance de l'emporter.

Ses adversaires directs n'en demandaient pas tant. Et à ce petit jeu, Neuville n'a certes pas réussi de nouveau meilleur temps, cet honneur revenant à Dani Sordo, mais il s'est aisément hissé en première place du général au détriment d'un Lappi bien plus emprunté et qui a quasiment concédé une demi-seconde au Belge, lui offrant une avance de 24 secondes à cinq spéciales de la fin de l'épreuve.

Dans la dernière spéciale du jour, l'ES15, Neuville a assommé à nouveau la concurrence en repoussant tout le monde à plus de dix secondes et en creusant un écart de 36 secondes au général.

Scratchs de samedi

ES8Belgium T. Neuville

ES9Belgium T. Neuville

ES10France S. Ogier

ES11 : Belgium T. Neuville

ES12 : Finland E. Lappi

ES13 : Belgium T. Neuville

ES14 : Spain D. Sordo

ES15 : Belgium T. Neuville

Italy Rallye de Sardaigne - Classement après l'ES15

  Pilote Équipe Temps/Écart
1 Belgium T. Neuville Hyundai

3h03'13"8

2 Finland E. Lappi Hyundai +36"4
3 Finland K. Rovanperä Toyota +1'50"7
4 United Kingdom E. Evans Toyota +5'36"5
5 Spain D. Sordo Hyundai +6'27"9

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Ogier se défait de Lappi au milieu d'une hécatombe
Article suivant Neuville remporte un Rallye de Sardaigne dantesque

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France