WRC Rallye de Croatie

Au bout du suspense, Rovanperä s'adjuge le Rallye de Croatie !

Kalle Rovanperä a livré une formidable prestation sur la Power Stage pour remporter la troisième manche de la saison face à Ott Tänak.

Kalle Rovanperä, Jonne Halttunen, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota GR Yaris Rally1

Coup double pour Kalle Rovanperä ! Le Finlandais vient de décrocher sa deuxième victoire de la saison après celle obtenue en Suède il y a un peu moins de deux mois, après un somptueux duel face à Ott Tänak.

Le pilote Toyota a dû s'employer lors de l'ultime spéciale de l'épreuve, dont il avait pris le départ avec 1"4 de retard sur son rival estonien. Mais au terme d'une formidable prestation, il est finalement parvenu à reprendre plus de 5" pour reprendre in extremis un leadership qu'il n'avait délaissé qu'à l'issue de la pénultième spéciale, disputée en fin de matinée.

C'est une belle revanche prise par Rovanperä, qui avait été contraint à l'abandon dès le premier parcours chronométré l'an dernier en Croatie, et une bonne confirmation du niveau de compétitivité de la Yaris cette saison, qui après la neige suédoise a réussi à triompher sur le premier rallye tout asphalte du calendrier.

La victoire du Finlandais s'est forgée progressivement au cours du week-end, avec notamment une première étape parfaitement maîtrisée au cours de laquelle le vainqueur de l'épreuve avait déjà lancé un signal fort à ses adversaires en signant six des huit premiers scratchs.

Avec plus d'une minute d'avance sur son plus proche adversaire au soir de la première journée, on pensait alors que la partie serait facile pour le pilote Toyota. Mais ce dernier a, comme beaucoup de ses concurrents, été victime d'une crevaison samedi matin, relançant l'intérêt du rallye alors que Tänak revenait à grandes enjambées au classement provisoire.

Un mano a mano s'est dès lors engagé entre les deux opposants, qui plus est dans des conditions difficiles marquées par des routes détrempées et très glissantes, le tout aggravé par l'omniprésence de brouillard rendant hasardeuse l'évolution des pilotes sur les spéciales croates – les organisateurs ont ainsi jugé bon d'annuler purement et simplement l'avant-dernière spéciale prévue hier pour raisons de sécurité.

Une troisième place contre vents et marées pour Neuville

Thierry Neuville aurait pu quant à lui se mêler à la lutte pour la victoire, si divers coups du sort ne l'avaient pas frappé en cours de route. Le Belge est passé par toutes les vicissitudes au cours de ces trois jours de compétition.

Cela a commencé le vendredi par une panne d'alternateur à l'issue de la première boucle, forçant le pilote Hyundai à pousser son i20 N pour rallier l'assistance, après avoir multiplié les excès de vitesse pour éviter d'arriver en retard au contrôle horaire. Peine perdue et double peine pour le natif d'outre-Quiévrain, qui sera par la suite pénalisé d'un total de 1'40, le mettant de facto sur la touche dans la course à la victoire.

Problème de désembuage le vendredi après-midi, perte de puissance moteur le samedi matin, puis sortie de route ce dimanche lors de la Power Stage provoquant de multiples crevaisons : Neuville a du mérite d'avoir vu le bout de ce rallye, qui plus est en troisième position.

Il devance Craig Breen, qui a longtemps tenu la corde pour le gain de la troisième place. Auteur d'une prestation globale sans fioriture mais sans coup d'éclat non plus, l'Irlandais peut se satisfaire d'une épreuve rondement menée où il a su éviter les embûches malgré un duel perdu face à Neuville en fin de parcours.

Elfyn Evans boucle quant à lui ce rallye en cinquième position avec scratchs à son actif. Le Gallois aurait pu viser plus haut s'il n'avait lui aussi été victime d'une crevaison lors de la première journée. Il termine devant Takamoto Katsuta, qui a livré une bonne copie du côté de Zagreb.

Victoire de Rossel en WRC2

Le Japonais a fini devant le Français Yohan Rossel, septième au général et premier de la catégorie WRC2. Le Nîmois fait mieux que sauver les meubles dans le clan tricolore sur ce rallye, alors que Pierre-Louis Loubet, qui faisant son retour à la compétition en WRC chez M-Sport, ainsi qu'Adrien Fourmaux ont été contraints à l'abandon lors de la première journée.

Le WRC va désormais prendre la direction du Portugal le mois prochain, pour ce qui constituera la quatrième manche du championnat.

Lire aussi:

Scratchs de la journée

ES17 : Finland E. Lappi

ES18 : Belgium T. Neuville

ES19 : Estonia O. Tänak

ES20 : Finland K. Rovanperä

Croatia (Hrvatska) WRC Rallye de Croatie - Classement après l'ES20 :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent ES17 à 19 - Tänak prend la tête à l'approche de la Power Stage !
Article suivant Championnat - Rovanperä fait le break

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France