Ogier accordera moins de valeur au titre 2020 après un "mini-championnat"

Après une saison écourtée en raison du coronavirus, Sébastien Ogier estime que le titre 2020 aura moins de valeur que les précédents s'il le remporte ce week-end, au Rallye de Monza. Le Français aborde cette épreuve "sans aucune pression", estimant qu'il n'a "rien à perdre" face à Elfyn Evans.

Ogier accordera moins de valeur au titre 2020 après un "mini-championnat"

La saison 2020 du WRC va se conclure ce week-end avec le Rallye de Monza, ajouté tardivement au calendrier pour pallier l'annulation de nombreuses épreuves en raison de la pandémie de coronavirus. La saison 2020 n'aura finalement vu les pilotes s'affronter que sur sept manches, le plus faible total depuis la création du Championnat du monde. Avec si peu de rallyes disputés cette année, le Champion 2020 sera-il légitime ?

"C'est dur de répondre", a reconnu Sébastien Ogier à Motorsport.com. Avec 14 points de retard sur son équipier Elfyn Evans, le Français conserve ses chances mais il reconnaît qu'un septième sacre cette année aurait moins de saveur que les précédents : "Au final, nous avons tous eu les mêmes chances de nous battre dans ce mini-championnat, et celui qui sera leader à la fin sera le vainqueur de la saison. Dans quelle mesure peut-on parler de [champion] ? Il restera un vainqueur du WRC. Mais c'est sûr que si je suis devant après le Rallye de Monza, je n'accorderai pas la même valeur à ce titre qu'aux précédents."

"Mais au final, nous avons dû composer avec une situation particulière [le COVID-19] et je dirais que c'est dommage de ne pas avoir pu faire plus de rallyes, d'en avoir organisé huit ou neufs, parce que cela aurait plus ressemblé à un championnat, mais c'est un autre débat."

Lire aussi :

Distancé par Elfyn Evans, c'est sans stress particulier que Sébastien Ogier aborde cette lutte pour le titre au Rallye de Monza : "J'ai le sentiment que je n'ai rien à perdre, donc je ne ressens aucune pression et je fais juste de mon mieux pour être le mieux préparé possible",  annonce-t-il.

Ce rallye sera en grande partie disputé sur le circuit habituellement visité par la F1 même si samedi, les pilotes emprunteront des routes montagneuses et peut-être enneigées, dans les contreforts des Alpes italiennes. Ogier s'attend à une épreuve difficile, d'autant plus que certaines spéciales seront sur un terrain mixte.

"Monza sera un nouveau challenge. Je suis heureux de reprendre le volant de la voiture et d'avoir une dernière chance pour le championnat. Bien sûr, c'est mieux de finir comme ça que de rester à la maison. Je n'ai jamais participé à ce rallye auparavant, mais j'ai regardé des vidéos et je pense que les spéciales sur le circuit ne seront pas aussi simples qu'elles semblent l'être. Il y a des portions sur terre, ou même sur de l'herbe ou dans la boue, et avec une voiture réglée pour l'asphalte, ce n'est jamais facile."

"Les spéciales du samedi semblent plutôt chouettes sur les routes de montagne. Elles pourraient aussi être très difficiles en fonction des conditions climatiques. Nous n'avons pas vraiment piloté avec la voiture sur l'asphalte depuis le Monte-Carlo, alors les essais [de la semaine dernière] ont été très importants pour emmagasiner autant d'expérience que possible."

L'annulation de la majorité des rallyes initialement prévus au calendrier et le faible nombre de séances d'essais cette année privent en effet Sébastien Ogier de références avec la Yaris, mais le sextuple Champion du WRC est satisfait des performances de sa voiture et la saison 2020 lui a quand même permis de prendre une expérience utile, puisqu'il a décidé de disputer une saison supplémentaire dans la catégorie, repoussant sa retraite d'un an.

Lire aussi :

"Dans l'ensemble, je suis content de la Yaris, il n'y a pas de gros souci ni de changements radicaux à faire sur la voiture. Cette saison, nous n'avons pas pu faire beaucoup de kilomètres, seulement six rallyes et quelques séances d'essais pour le moment, donc c'est vraiment bien de pouvoir faire une saison entière, une vraie saison, avec la même voiture. Cela me permettra d'arriver mieux préparé et de trouver des réglages qui me conviennent mieux parce que jusqu'à présent, il m'a manqué [une certaine compréhension] et je ne savais pas quels réglages adopter sur la voiture pour qu'elle me convienne à la perfection."

"Évidemment, ce sera un peu plus facile l'an prochain. Il n'y a pas de gros problème que je souhaite corriger. Dans l'ensemble, c'est une très bonne voiture et l'équipe essaie de l'améliorer. Je pense qu'on travaille sur tous les aspects de la voiture. Nous faisons des ajustements et nous progressons."

Avec Jason Craig et Basile Davoine

partages
commentaires
Volkswagen cesse définitivement toute forme de sport automobile
Article précédent

Volkswagen cesse définitivement toute forme de sport automobile

Article suivant

Rallye de Monza : la neige s'invite, Michelin fournira des pneus adaptés

Rallye de Monza : la neige s'invite, Michelin fournira des pneus adaptés
Charger les commentaires
La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs Prime

La légende Sébastien Ogier vue par ses pairs

Après avoir remporté un huitième titre mondial, Sébastien Ogier va cesser son engagement à plein temps en WRC. Pour comprendre l'héritage qu'il laisse, plusieurs de ses anciens adversaires, coéquipiers ou collègues témoignent de cette carrière riche en succès.

WRC
30 nov. 2021
Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende Prime

Ogier est sorti de l'ombre de Loeb pour écrire sa propre légende

Sébastien Ogier quitte son rôle de pilote WRC à plein temps de la plus belle des manières, avec un huitième titre mondial en poche. Comparé tout au long de sa carrière au nonuple Champion du monde Sébastien Loeb, il a démontré de manière convaincante qu'il pouvait lui-même être considéré comme l'un des plus grands pilotes de rallye de l'Histoire.

WRC
23 nov. 2021
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises " Prime

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Ce week-end, le Rallye de Monza marque la fin d'une ère en WRC : Sébastien Ogier s'apprête à mettre un terme à sa présence à temps plein dans le championnat et vise avant cela un huitième titre mondial. Malgré sa longévité, le pilote Toyota révèle dans une interview exclusive que l'incertitude persistante l'a poussé dans une quête incessante de perfection.

WRC
19 nov. 2021
McRae, la troisième génération Prime

McRae, la troisième génération

Le patronyme McRae est ancré dans l'histoire du rallye, partageant huit titres britanniques entre Jimmy, Colin et Alister, auxquels il faut ajouter le sacre de 1995 en WRC. Le prochain sur la liste est le fils d'Alister, Max McRae, qui à 17 ans va tenter de se faire un prénom.

WRC
13 nov. 2021
Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ? Prime

Neuville a-t-il raison de critiquer le futur réglement ?

Les critiques de Thierry Neuville contre les futures Rally1 (ces voitures qui inaugureront la nouvelle ère hybride du WRC) sortent de l'ordinaire, à une époque où les pilotes sont généralement réticents à exprimer leurs opinions en public. Mais les inquiétudes du Belge concernant la vitesse, la sécurité et le coût sont-elles tout à fait justifiées ?

WRC
17 sept. 2021
Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ? Prime

Qui est celui qui veut perpétuer l'héritage de Loeb et Ogier ?

Les pilotes français ont dominé le WRC ces deux dernières années : Sébastien Loeb et Sébastien Ogier ont accumulé les titres de manière impressionnante. Alors que le second mettra fin à sa présence à plein temps dans le championnat à l'issue de la saison, la France fera reposer ses espoirs sur le rookie Adrien Fourmaux, à qui semble promis un avenir brillant.

WRC
11 août 2021
Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles Prime

Comment la carrière de Loeb a été façonnée par des débuts difficiles

Avant de conquérir neuf titres en WRC, Sébastien Loeb a dû faire face à plusieurs coups durs qui ont failli le priver d'une carrière au plus haut niveau. Dans une interview exclusive, l'Alsacien se remémore les étapes qui ont mené à sa domination sur les routes.

WRC
22 févr. 2021
Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire Prime

Pourquoi la fin de saison atypique du WRC était nécessaire

La saison 2020 du WRC a connu un dénouement inhabituel dans le cadre du Rallye de Monza. Même si elle était loin d'être idéale, cette épreuve a peut-être épargné au Championnat du monde de sérieux problèmes en offrant une vitrine lui permettant d'assurer la présence de plusieurs acteurs à long terme.

WRC
9 déc. 2020