Le WRC envisage un retour en Australie dans la région d'Adélaïde

Le Championnat du monde des Rallyes pourrait faire son retour dans les prochaines années en Australie, en alternance avec la Nouvelle-Zélande.

All the WRC cars entered for Rally Australia 2018, lined up for a group photo on the beach

Alors que le calendrier de la saison 2023 du WRC a été dévoilé il y a une dizaine de jours, des tractations sont en cours pour un retour de l'Australie au programme de la discipline dans un proche avenir. La dernière inscription du pays remonte à 2019, année où l'épreuve, localisée à Coffs Harbour en Nouvelle-Galles du Sud, avait finalement été annulée en raison d'importants incendies sévissant alors dans la région.

Si ce retour venait à se confirmer, il est en revanche peu probable que la course australienne maintienne ses quartiers à cet emplacement, ces lieux étant impopulaires auprès des équipes en raison de leur éloignement par rapport à Sydney. Une translation du rallye à Adélaïde, en Australie méridionale, pourrait ainsi avoir lieu.

"Nous avons entamé des discussions préliminaires avec les autorités locales", a ainsi déclaré le directeur des manches du WRC, Simon Larkin, auprès de Motorsport.com. Celui-ci a par ailleurs confirmé qu'un retour de l'Australie au calendrier, s'il devait se concrétiser, ne se déroulerait effectivement pas en Nouvelle-Galles du Sud.

Le WRC avait déjà tenté ces dernières années de déménager l'épreuve à Bathurst, mais le projet avait achoppé en raison de la pandémie de COVID. "La Nouvelle-Galles du Sud ne fait pas partie des plans", reprend Larkin. "Nous explorons d'autres possibilités."

La Nouvelle-Zélande, qui a fait un retour éphémère en WRC cette année, pourrait à terme retrouver la discipline en alternance avec l'Australie.

La Nouvelle-Zélande, qui a fait un retour éphémère en WRC cette année, pourrait à terme retrouver la discipline en alternance avec l'Australie.

Pas de retour avant 2025

Ce dernier a par ailleurs confirmé que l'Australie ne ferait pas son retour au calendrier avant 2025, et que le pays partagerait probablement un ticket avec une autre contrée océanique : la Nouvelle-Zélande. "L'objectif est fixé à 2025, pas avant. Nous faisons preuve de pragmatisme et nous nous voulons rationnels, étant donné que nous avons déjà beaucoup de demandes pour intégrer le calendrier. Mais nous visons l'Australasie [région englobant l'Australie et la Nouvelle-Zélande]. Des discussions sont également en cours avec la Nouvelle-Zélande."

Le pays du long nuage blanc a pour sa part fait son retour en WRC cette année après une décennie d'absence. Un comeback de très courte durée puisque l'épreuve a de suite perdu sa place au programme 2023 faute de soutien de la part de son gouvernement. Mais un retour pourrait être envisagé conjointement avec l'Australie, les deux pays qui accueilleraient alors la course à tour de rôle.

En revanche, la présence simultanée des deux États reste inenvisageable. "Nous ne sommes pas dans la situation où nous pouvons enchaîner les deux épreuves", souligne Larkin. "Et nous avons déjà des contrats avec le Japon, sans compter le Chili et le Kenya."

Un feu vert pour l'organisation d'un Rallye d'Australie à Adélaïde marquerait le retour des sports mécaniques dans la ville pour la première fois depuis le Grand Prix d'Australie de F1, qui s'y est tenu de 1985 à 1995.

Lire aussi :
Neuville à l'attaque lors du Rallye de Nouvelle-Zélande 2022.

Neuville à l'attaque lors du Rallye de Nouvelle-Zélande 2022.

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Vettel, Verstappen et Hamilton au palmarès des Autosport Awards
Article suivant Tänak de retour chez M-Sport en 2023

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France