Razgatlioglu décroche le titre malgré la victoire de Rea

Toprak Razgatlioglu a mis fin au règne de Jonathan Rea sur le WorldSBK en prenant la deuxième place de la Course 1 de Mandalika, pourtant remportée par son rival.

Razgatlioglu décroche le titre malgré la victoire de Rea

Toprak Razgatlioglu s'est assuré le titre avant même la dernière course de l'année, malgré une victoire de Jonathan Rea, dont la mainmise sur le WorldSBK prend donc fin après six saisons. Le pilote Yamaha était le grand favori en arrivant en Indonésie, grâce à une avance de 30 points sur son rival alors qu’il en restait 62 à prendre, puis seulement 50 quand la pluie tombée samedi a entraîné le report de la Course 1 à dimanche, en lieu et place de la Course Superpole, purement et simplement annulée.

Le Turc est le deuxième Champion du monde de vitesse avec Yamaha cette année, après Fabio Quartararo en MotoGP. Plus aucun pilote n'avait fait triompher la firme d'Iwata en WorldSBK depuis Ben Spies il y a 12 ans. Présent en WorldSBK à plein temps depuis 2018, Razgatlioglu a gravi les échelons chaque année pour devenir le seul véritable rival de Rea cette année.

Le pilote Kawasaki a débuté la saison sur une victoire et mené la première partie du championnat. Razgatlioglu a pris la tête une première fois à Donington et une seconde à Magny-Cours. Rea a brièvement repris l'avantage à Barcelone mais la saison de Razgatlioglu était lancée et la chute du sextuple Champion du monde à Portimão a scellé son avantage.

Courtisé par le MotoGP, celui qui n'a jamais roulé sur la scène des Grands Prix a donné sa préférence à la quête d'un titre en WorldSBK, chose désormais faite, mais n'a pas exclu de rejoindre la catégorie reine en 2023.

Rea remporte une manche animée

Jonathan Rea et Toprak Razgatlioglu

Jonathan Rea et Toprak Razgatlioglu

La course au titre s'est conclue sur une épreuve à l'image du duel entre Toprak Razgatlioglu et Jonathan Rea cette année. Comme samedi, la pluie est arrivée soudainement mais la course a pu se dérouler sans problème, même si elle été légèrement repoussée. Rea comptait profiter de ces conditions et il a pris la tête dès le départ, aux dépens de Razgatlioglu, parti depuis la pole. La pluie était faible dans les premiers tours et le pilote Yamaha a repris l'avantage sur son concurrent. Rea a même été débordé par Axel Bassani, qui avait déjà doublé Scott Redding.

Bassani, déjà très performant sur piste humide à Barcelone, s'est emparé de la tête dans la cinquième boucle et alors que la pluie s'intensifiait, Razgatlioglu semblait plus en difficulté. Dans ce même tour, Rea a doublé son adversaire et repris la première place à Bassani, qui a perdu des positions quand les gouttes de pluie sont devenues plus rares.

Les deux hommes forts de la saison étaient à nouveau en tête et se sont plusieurs fois échangé la première place, avec Redding derrière eux. Ce dernier a doublé Rea pour la deuxième place puis profité d'une erreur de Razgatlioglu pour s'emparer des commandes de la course, tandis que le #54 a glissé à la troisième position. Rea a doublé Redding et était alors dans une situation lui permettant de conserver une infime chance de titre, jusqu'à ce que Razgatlioglu reprenne l'avantage sur celui qui quittera Ducati pour BMW l'an prochain.

L'écart entre les deux leaders s'est réduit en fin d'épreuve mais Rea a pu conserver la première place devant Razgatlioglu, qui a néanmoins pris les points suffisants pour décrocher la couronne mondiale. Redding est venu compléter le podium.

Andrea Locatelli a dépassé Bassani pour voir l'arrivée à la quatrième place, tandis que Michael van der Mark s'est classé au sixième rang devant Álvaro Bautista. À quelques heures de sa retraite, Chaz Davies a pris la huitième position, devant Leandro Mercado et Tom Sykes, de retour après trois manches manquées. Garrett Gerloff a dû se contenter de la 11e place, devant Michael Ruben Rinaldi.

Même si le championnat des pilotes est joué, la saison n'est pas encore terminée puisqu'une dernière course attend les concurrents ce dimanche. L'un des derniers enjeux est l'attribution du titre constructeurs, bien parti pour revenir à Yamaha. La marque japonaise a 20 points d'avance sur Kawasaki, qui reste comme Rea sur six sacres consécutifs.

Lire aussi :

Indonesia Mandalika - Course 1

P. Pilote Moto Tours Écart Intervalle
1 United Kingdom Jonathan Rea Kawasaki 20    
2 Turkey Toprak Razgatlioglu Yamaha 20 0.670 0.670
3 United Kingdom Scott Redding Ducati 20 2.155 1.485
4 Italy Andrea Locatelli Yamaha 20 7.644 5.489
5 Italy Axel Bassani Ducati 20 8.133 0.489
6 Netherlands Michael van der Mark BMW 20 9.809 1.676
7 Spain Álvaro Bautista Honda 20 13.949 4.140
8 United Kingdom Chaz Davies Ducati 20 14.059 0.110
9 Argentina Leandro Mercado Honda 20 22.907 8.848
10 United Kingdom Tom Sykes BMW 20 25.525 2.618
11 United States Garrett Gerloff Yamaha 20 25.609 0.084
12 Italy Michael Rinaldi Ducati 20 26.267 0.658
13 Spain Isaac Viñales Kawasaki 20 27.168 0.901
14 Italy Samuele Cavalieri Ducati 20 43.748 16.580
15 Japan Kohta Nozane Yamaha 20 50.244 6.496
  France Christophe Ponsson Yamaha 14    
  Spain Tito Rabat Kawasaki 9    
  Oliver Konig Kawasaki 1    
partages
commentaires

Voir aussi :

Pas de course ce samedi à cause des orages à Mandalika
Article précédent

Pas de course ce samedi à cause des orages à Mandalika

Article suivant

Rea remporte son duel face à Redding sous la pluie

Rea remporte son duel face à Redding sous la pluie
Charger les commentaires