Après le départ de Honda, Ten Kate est en faillite

partages
commentaires
Après le départ de Honda, Ten Kate est en faillite
Par : Lewis Duncan
Co-auteur: Léna Buffa
27 nov. 2018 à 18:30

Ten Kate, partenaire officiel et indissociable de Honda en World Superbike durant de nombreuses années, a été déclaré en faillite et va cesser ses activités en compétition avec effet immédiat.

L'équipe Ten Kate a soutenu le programme de Honda en World Superbike et en World Supersport au cours des 18 dernières années, remportant au passage dix titres dans les deux catégories, et notamment celui de James Toseland en 2007, qui est encore à ce jour le dernier sacre de Honda en WSBK. Mais le partenariat si emblématique entre les deux groupes a pris fin brutalement quelques jours après la fin de la saison 2018.

L'année prochaine, pour la première fois depuis 2002, le HRC fera en effet son retour en WSBK en tant que constructeur, associé pour cela à Althea et Moriwaki. Une décision qui a pris Ten Kate par surprise, l'équipe indiquant dans un communiqué qu'elle s'attendait à prolonger son partenariat avec Honda.

Lire aussi :

Par ailleurs, n'étant été informée que le 30 octobre, la structure néerlandaise n'a pas été en mesure de trouver de partenaire pour la saison 2019 et a par conséquent été contrainte de déclarer faillite.

"Cette triste situation est le résultat direct de la nouvelle, transmise très tardivement à Ten Kate Racing, selon laquelle Honda souhaitait mettre un terme à son association avec la firme néerlandaise", indique un long communiqué de l'équipe.

"Honda a fait savoir en revanche son souhait de poursuivre ses activités avec deux autres compagnies qui vont prendre la responsabilité des besoins techniques et logistiques de la marque en WSBK."

"Le management de Ten Kate Racing en a été informé le 30 octobre 2018, sans autre indication préalable ni explication."

"Jusqu'à la dernière course de la saison 2018 du WSBK, le 27 octobre au Qatar, la relation entre Honda et Ten Kate Racing était la même que d'habitude, avec des discussions approfondies quant au recrutement, au développement technique, aux essais hivernaux et à tous les autres aspects des opérations de l'équipe pour la saison suivante, et la plupart des décisions importantes déjà prises."

52-James Toseland-Honda CBR 1000-Hannspree Ten Kate Honda

Le titre de James Toseland en 2007

Ten Kate se tourne vers la justice

Le communiqué ajoute qu'une "compréhension claire" entre les deux parties stipulait que tout souhait éventuel de Honda de mettre un terme à ce partenariat devait être clairement émis avant la pause estivale afin de permettre à Ten Kate d'étudier d'autres options pour l'année suivante.

"Ces dernières années, une compréhension claire entre le management de Ten Kate Honda et Honda établissait que toute notification d'un désir de mettre fin à la collaboration entre les deux parties devrait être fait tôt", est-il indiqué. "Cela devait permettre à Ten Kate Racing d'étudier des opportunités afin de coopérer avec d'autres constructeurs et, dans le pire des scénarios, de gérer les ressources humaines et les licenciements au sein de l'équipe."

Lire aussi :

Ten Kate admet avoir reçu des marques de "très grand" intérêt de la part d'autres constructeurs désireux de sceller un partenariat, mais précise que "le timing était mauvais". Le communiqué confirme par ailleurs que des procédures légales vont être lancées, arguant que Honda a "consciemment" mis l'équipe dans une position qui allait la conduire à une impasse.

"Bien qu'il ait été clair qu'il existait un véritable et très grand intérêt de la part d'un certain nombre de constructeurs, le timing était mauvais. Par conséquent, il apparait que Ten Kate Racing a été consciemment mis en échec par le plus grand constructeur moto au monde."

"Dans l'attente de procédures légales liées à cette situation, Ten Kate ne fera pas d'autres commentaires pour le moment. Le management de l'équipe va toutefois continuer à travailler sur des projets pour courir en championnat du monde, idéalement pour (une partie de) la saison 2019 mais sinon pour 2020."

Article suivant
Laverty rejoint l'équipe Go Eleven

Article précédent

Laverty rejoint l'équipe Go Eleven

Article suivant

Essais Jerez - Rea boucle l'année en tête, Bautista devance Davies

Essais Jerez - Rea boucle l'année en tête, Bautista devance Davies
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Équipes Ten Kate
Auteur Lewis Duncan