Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
32 jours
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

WorldSSP300 - Carrasco passe le témoin à González !

partages
commentaires
WorldSSP300 - Carrasco passe le témoin à González !
Par :
1 oct. 2019 à 14:17

La course au titre du Championnat du monde Supersport 300 a connu son épilogue lors de la manche de Magny-Cours, où une véritable passation de pouvoir a eu lieu entre la tenante du titre, Ana Carrasco, et son successeur, Manuel González.

La manche portugaise avait laissé un mince espoir aux adversaires de Manuel González, à commencer par Scott Deroue qui se savait contraint à la victoire en France pour tenter de contrer le pilote espagnol au classement général. Bien que leader en début de course, le Néerlandais n'a pas été en mesure de se mettre à l'abri et, bien vite, il a dû faire face aux attaques de la concurrence. Ana Carrasco et Manuel González lui ont tous deux succédé aux commandes, puis plus tard le Français Andy Verdoïa, mais sans qu'aucun ne parvienne à se détacher.

Deroue aura tout tenté, cependant c'est à la troisième place qu'il est passé sous le drapeau à damier, alors que González réalisait la manœuvre parfaite à l'approche de l'arrivée pour monter sur la deuxième marche du podium derrière Carrasco. La jeune Espagnole s'est ainsi imposée pour la deuxième fois cette saison, tandis que son compatriote a inscrit les points salvateurs lui permettant de sécuriser le titre.

Lire aussi :

Leader depuis sa victoire lors de la première manche du championnat, le pilote du Kawasaki ParkinGO Team a su gérer sa position grâce à sa régularité au fil des mois, lui qui a notamment remporté trois courses et terminé trois fois à la deuxième place. À seulement 17 ans, Manuel González succède à Marc Garcia et Ana Carrasco au palmarès d'une série dominée donc depuis sa création par les pilotes espagnols et dont il établit un record de précocité.

"Cela a été une saison quasiment parfaite", se réjouit le nouveau Champion. "Nous sommes montés sur le podium quasiment à chaque course cette année, nous avons remporté plusieurs victoires et n'avons encaissé qu'un seul zéro. Je n'ai pas de mots pour décrire cela. Ça a été incroyable ! Merci à ma famille pour tous les sacrifices accomplis et merci à tous ceux qui ont été là pour moi, mon équipe et Kawasaki. Merci infiniment !"

Après l'épreuve de Magny-Cours, l'avant-dernière de la saison, Ana Carrasco remonte à la deuxième place du championnat à égalité mathématique avec Scott Deroue, alors qu'Andy Verdoïa renforce sa quatrième place, 17 points derrière eux.

Le top 5 de la course :

  1. A. Carrasco
  2. M. González +0"233
  3. S. Deroue +0"430
  4. A. Verdoïa +0"586
  5. G. Hendra Pratama +4"130
Manuel Gonzalez, Kawasaki

La manche de Magny-Cours vue par MHP Racing :

En plus de Guillaume Pot, que le team MHP Racing-Tech Solutions engageait en 600cc à Magny-Cours, les quatre pilotes habituels de l'équipe étaient au rendez-vous dans la Nièvre en catégorie Supersport 300. Alors que Romain Doré, Matéo Pédeneau et Kyrian Hartmann se sont arrêtés à la course de repêchage organisée samedi, après deux jours marqués par l'instabilité de la météo, seul Enzo De La Vega a toutefois pu prendre le départ dimanche. Il s'est cependant élancé depuis la pitlane après avoir été pénalisé à la suite d'une casse moteur le samedi, alors qu'il avait obtenu la 12e place lors des qualifications, et n'a pu se classer que 29e.

Enzo De La Vega (29e, +38"597) : "Je suis parti des stands car les organisateurs ont estimé que j'utilisais un quatrième moteur cette année, ce qui n'est pas le cas puisque j'ai changé d'écurie entre-temps et mon deuxième moteur alloué à cette époque a été utilisé par un autre. Cela ne me semble pas très juste, mais vient couronner une saison compliquée moralement et financièrement. J'ai tout de même la satisfaction d'avoir signé une 11e place, la meilleure performance du MHP cette saison, et je remercie Jean-Paul Boinet de m'avoir fait confiance. Mes objectifs étaient plus élevés cette année et j'espérais même entrer dans le top 5 dimanche avant que la décision de me faire partir de la pitlane soit prise. J'avais réalisé ma meilleure qualification de la saison (12e). À Portimão, en partant du fond de la grille, je suis arrivé proche des points, mais de si loin, c'était injouable."

Romain Doré (8e de la Last Chance Race, +12"024) : "Il n'aura pas manqué grand-chose ! Je suis parti 13e, j'ai très rapidement rejoint le groupe de tête puis j'ai fait une erreur et j’ai perdu dix mètres que je n’ai pas pu récupérer. Je roulais dans le même temps, mais je n'avais pas un rythme supérieur. J'ai forcé pendant la moitié de la course pour revenir, puis j'ai vu qu'il n'y avait personne derrière moi alors j'ai assuré ma position. L'erreur initiale a été faite pendant les qualifications mais il est vrai que la piste était vraiment aléatoire. Sur le sec on avait le rythme pour être devant !"

Matéo Pédeneau (9e de la Last Chance Race, +12"975) : "Je suis parti 21e et je devais gagner rapidement des places dans les premiers tours. Mais avec mon groupe on n'a fait que se doubler et se redoubler et l'écart avec les pilotes de tête s'est agrandi. J'ai réussi à m'échapper mais il était trop tard. Je termine avec sept secondes de retard sur le dernier qualifié. Vendredi je n'ai fait que deux tours sur une piste mixte. On voulait garder le bon rythme démontré pendant les essais privés sur le sec. Hélas, le soleil attendu samedi n'était pas au rendez-vous ! Je n'ai pas retrouvé mes marques alors que la couleur du goudron laissait imaginer par moments qu'il s'agissait de zones humides ! Je suis déçu, je pensais terminer la saison d'une autre manière."

Kyrian Hartmann (16e de la Last Chance Race, +29"185) : "J'ai fait tous les essais sous la pluie et, quand on a dû rouler sur le sec, je n'avais pas le bon rythme. L'an passé, il y avait une quarantaine de pilotes contre soixante cette fois et le niveau a énormément progressé. Je suis content des bons moments passés cette saison. J'imaginais que j'aurais pu faire plus de courses le dimanche."

Jean-Paul Boinet (président MHP Racing) : "Nous avions trois débutants qui ont connu des fortunes diverses. Mateo Pédeneau, Kyrian Hartmann et Romain Doré. Mateo a bien démarré la saison en marquant des points dès la première course en Aragón, un circuit qu'il connaissait, mais ensuite il a dû élever le niveau, a chuté beaucoup et a perdu le moral. Le reste de la saison a été un peu compliqué mais dorénavant il connait les circuits il est classé 29e sur 41 au Championnat et devrait rebondir l'an prochain dans de meilleures conditions. Il a 16 ans et je pense qu'il a du talent. Kyrian a peut-être eu plus de mal à gérer le stress. Il a pas mal chuté aussi. Cela a été difficile pour lui avec l'apprentissage des circuits et le peu de temps dévolu aux essais libres, deux fois une demi-heure le vendredi et quinze minutes le samedi avant les qualifications. Quant à Romain, il lui faut du temps pour se mettre dans le rythme. Il a réussi à se qualifier une seule fois, à Donington sous la pluie. Enfin, Enzo De La Vega participait quant à lui à sa troisième saison en 300cc. Cette année, il a débuté dans une écurie concurrente avant de nous rejoindre à Jerez. Depuis il a pratiquement marqué des points partout (21e au classement général) sauf à Portimão et ici, à Magny-Cours, pour une histoire d'allocation moteur."

Enzo de la Vega, Yamaha

Enzo de la Vega, Yamaha

Article suivant
Yamaha officialise l'arrivée de Razgatlioglu

Article précédent

Yamaha officialise l'arrivée de Razgatlioglu

Article suivant

Leon Haslam va quitter Kawasaki à la fin de la saison

Leon Haslam va quitter Kawasaki à la fin de la saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Lieu Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Ana Carrasco
Auteur Léna Buffa