Ceux qui ont fait le succès de Cupra en piste

À tous les niveaux du sport automobile, il y a derrière chaque succès en piste une équipe qui travaille dur en coulisses pour y parvenir.

Ceux qui ont fait le succès de Cupra en piste

Xavi Serra dirige Cupra Racing et s'occupe des équipes de la marque espagnole en FIA World Touring Car Cup ainsi qu'en Pure ETCR, le nouveau championnat de tourisme 100% électrique. 

Il n'y a pas que les pilotes, comme Mikel Azcona et Jordi Gené, qui mènent un programme double entre WTCR et Pure ETCR. Il y a aussi les membres de Cupra. 

"Mon rôle au sein de l'équipe est de diriger à la fois la recherche et le développement ainsi que les équipes en piste dans tous les championnats auxquels nous participons", explique Serra, qui a supervisé le succès en Pure ETCR de Mattias Ekström

Cupra Racing est allié à la structure hongroise Zengo Motorsport pour aligner quatre pilotes dans chaque catégorie. Ce soutien opérationnel est particulièrement important lorsque les deux championnats courent simultanément lors du même meeting, comme c'est arrivé à trois reprises cette année, dont à Pau-Arnos le week-end dernier. 

Par exemple, six ingénieurs et neuf mécaniciens, dont les techniciens pneumatiques et un spécialiste électrique, travaillent sur les autos de Pure ETCR. Les ingénieurs doivent gérer des moteurs à combustion en WTCR et des moteurs électriques de 500 kW (670 ch) en Pure ETCR.

Cupra Racing team members

Aitor Lago est ingénieur de course pour Cupra Racing. "Je suis en lien avec les pilotes donc nous parlons de réglages et de stratégie, de quoi faire pendant la course", détaille-t-il. "Je m'occupe aussi de la radio pendant la course. Lorsque les voitures sont en piste, je suis l'un de ceux qui prennent des décisions, donc je dois réfléchir vite."

"C'est assez différent entre chaque championnat. Parfois, on a un plan mais il y a des surprises et il faut réagir. Dans ces moments-là, toute l'équipe vous regarde donc il faut décider, et il y a une grosse pression. En WTCR, on prend les séances les unes après les autres, on essaie de développer la voiture et de trouver le meilleur set-up. À la radio, on dit au pilote combien de tours il y a à faire, s'il doit économiser ses pneus pour la dernière partie de la course ou s'il doit être à l'attaque."

Cupra Racing team members

"Le Pure ETCR est beaucoup plus compliqué. Ça pourrait paraître plus simple parce qu'il y a moins de voitures, mais ça ne l'est pas. Par exemple, il y a la fonction Power-Up et, en Super Finale, il y a deux pilotes donc il faut penser à la stratégie avec les deux autos, en utiliser une pour défendre et l'autre pour attaquer."

"Pour moi, le Pure ETCR est un peu plus stressant !"

partages
commentaires
Ekström encense Cupra Racing après son titre en Pure ETCR
Article précédent

Ekström encense Cupra Racing après son titre en Pure ETCR

Article suivant

Gabriele Tarquini annonce sa retraite

Gabriele Tarquini annonce sa retraite
Charger les commentaires