MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
4 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
3 jours
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
Losail
24 oct.
-
26 oct.
SBK EL1 dans
3 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
18 jours
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
32 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
88 jours

Alonso dans la dernière ligne droite pour préparer le Dakar

partages
commentaires
Alonso dans la dernière ligne droite pour préparer le Dakar
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
10 oct. 2019 à 08:30

Fernando Alonso et Toyota ont déjà planifié la préparation qu'ils mèneront dans les prochains mois, avant que le pilote ne confirme sa décision de prendre part au Dakar. Son expérience sur le Rallye du Maroc lui a permis d'identifier ce qu'il devait encore améliorer.

La première expérience de Fernando Alonso sur un rallye-raid international a pris fin mercredi, avec une huitième place d'étape lors de la dernière journée du Rallye du Maroc, remporté par Giniel de Villiers et Alex Haro. Un résultat final qui permet au pilote espagnol de terminer sur une note positive après sa casse de suspension au cours de la troisième étape et alors qu'il s'est classé 26e au général. Après la mésaventure qui les a fait plonger au classement, Alonso et son copilote Marc Coma ont continué à emmagasiner de l'expérience sur cette épreuve et reconnaissaient à l'arrivée qu'il leur reste beaucoup à apprendre dans cette discipline.

Lire aussi :

"Je suis ravi d'avoir terminé", commente l'ancien pilote de F1. "C'est sûrement l'un des rallyes les plus difficile au calendrier et nous sommes venus ici en tant que débutants. Ravi de l'avoir fini. Il y a clairement encore de la marge de progression de ma part et j'essaye d'apprendre chaque jour. J'ai aimé cela, surtout [le dernier jour] qui était très beau, avec de très bonnes routes, beaucoup de sites très compliqués pour le pilotage."

Alonso s'est classé dans le top 10 des trois étapes qu'il a pu terminer sans problèmes majeurs, mais trois crevaisons et une roue cassée au cours de la première journée, puis sa casse de suspension le troisième jour ont eu raison de ses ambitions au général. Lui-même admet donc qu'il lui reste beaucoup améliorer : "Beaucoup de choses. Lire le terrain, les obstacles, savoir où passer parfois. Nous traversons beaucoup de rivières, au moins au Maroc, et parfois mon instinct me dit d'aller d'un côté mais toutes les traces vont de l'autre. Logiquement, ils en savent beaucoup plus que moi et je suis les traces."

"Les dunes aussi. Il faut que j'aie plus de rythme, plus de vitesse et que je ne reste pas coincé", poursuit Alonso. "Et puis dans la voiture. Avec Marc, plus on fait de kilomètres, mieux on se trouve l'un avec l'autre, car c'est nouveau aussi pour lui. Ça n'est pas comme s'il avait des années et des années d'expérience en tant que copilote, alors petit à petit nous nous améliorons tous les deux."

Direction l'Arabie Saoudite à présent

Désormais, place à la suite. Les routes qui mènent peu à peu Alonso vers le Dakar 2020 sont d'ores et déjà tracées. L'équipe Gazoo Racing South Africa maintient la feuille de route définie il y a plusieurs mois, bien que des ajustements y aient été apportés compte tenu de différentes circonstances.

D'après les informations de Motorsport.com, après ce Rallye du Maroc qui faisait office de premier véritable test pour lui dans le monde des rallye-raids, l'ancien Champion du monde de F1 aura deux séance d'essais à son programme afin de continuer à emmagasiner des kilomètres et de l'expérience, et évaluer les différentes configurations du Toyota Hilux. Certains de ces tests concerneront l'assise du pilote, à la recherche du meilleur confort possible et des meilleures conditions de sécurité sur la base de l'expérience acquise durant les cinq jours de course au Maroc. Il a déjà échangé à ce sujet avec Carlos Sainz durant les vérifications menées le premier jour du rallye, chacun ayant comparé et testé la position de l'autre.

Toyota Gazoo Racing Toyota Hilux: Fernando Alonso, Marc Coma

Après deux semaines d'essais, Alonso, Coma et leur équipe se rendront en Arabie Saoudite pour disputer une course du championnat national des rallye-raids. Selon nos informations, il existe deux options. La première, serait de disputer le Rallye Ula, qui se court du 4 au 9 novembre au nord-ouest du pays, à 325 km de Médine, grande ville de l'ouest. Et la seconde serait de s'aligner au départ de la Baja Shargiya, disputée au 5 au 7 décembre à l'ouest du pays, à 400 km de Médine. Il resterait ensuite un dernier événement dans ce calendrier, une autre Baja courue cette fois à Riyad, mais ses dates (du 19 au 21 décembre), trop proches de celles du Dakar, rendent cette éventualité trop compliquée en termes de logistique.

Lire aussi :

Il s'agira quoi qu'il soit d'un test très intéressant pour Alonso et pour les autres pilotes et équipes qui évaluent cette option, car il s'agit de la seule façon d'arpenter ce type de terrain qui se retrouvera lors du Dakar 2020, le premier à se courir en Arabie Saoudite, alors que l'ASO a interdit aux participants de réaliser des séances d'essais dans le pays. Par ailleurs, Gazoo Racing South Africa construit un tout nouvel HIlux que le pilote espagnol pourrait prendre en main pour la première fois à cette occasion.

Une décision imminente ?

Tout est donc planifié et l'annonce définitive de la participation de Fernando Alonso au Dakar est attendue avant la fin du mois d'octobre. Le pilote espagnol a fait plusieurs fois référence à l'avenir durant la semaine marocaine et il ne reste plus qu'à attendre une officialisation de sa décision.

"Je ne sais pas", souligne-t-il en évoquant le légendaire rallye-raid. "Maintenant que le rallye est terminé, d'ici quelques jours je vais y penser et parler à l'équipe et nous allons prendre la meilleure décision. Il faut aussi voir comment seront les prochains mois, quelle préparation devra être menée afin que nous arrivions prêts à 100% et que nous soyons aussi compétitifs que possible dans le cas où nous irions sur le Dakar. Il reste deux mois et demi, il y a une voiture, donc il va falloir voir [ce qu'il en sera] jusqu'en décembre ou janvier."

"Cela a été une année très chargée jusqu'à présent et j'aime ces défis d'essayer de conquérir certaines des courses les plus importantes en sport auto. Maintenant nous allons voir ce que sera le plan pour le prochain mois et surtout pour l'année prochaine", conclut Fernando Alonso.

Article suivant
Alonso parmi les "loups" et sans le confort de la F1

Article précédent

Alonso parmi les "loups" et sans le confort de la F1

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Rallye-Raid , Dakar
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Marc Coma
Équipes Toyota Racing , Gazoo Racing
Auteur Sergio Lillo