Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
2 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
1 jour
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
29 jours
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WSBK
11 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
26 oct.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
8 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
64 jours

Alonso parmi les "loups" et sans le confort de la F1

partages
commentaires
Alonso parmi les "loups" et sans le confort de la F1
Par :
1 oct. 2019 à 09:50

L'ancien pilote de F1 affronte son premier véritable test avec le Rallye du Maroc, où il sera confronté aux références du rallye-raid.

Fernando Alonso fera du 5 au 9 octobre son baptême du feu en rallye-raid, avec le Rallye du Maroc. Les meilleurs pilotes de la discipline s'y retrouveront et l'Espagnol a clairement fait savoir que son objectif ne serait pas de se battre directement avec eux dès le départ. Lors d'une interview qu'il a donnée avant le week-end à un petit groupe de médias, parmi lesquels Motorsport.com, le Champion du monde de F1 et d'Endurance a indiqué qu'il souhaitait avant tout engranger des kilomètres et de l'expérience.

"Cela pourrait être un moment important, car jusqu'à présent je n'ai fait que des tests seul. Je fais maintenant quelques jours d'essais au Maroc, puis avec le rallye, cela fera huit ou neuf jours passés dans la voiture et beaucoup de kilomètres accumulés, beaucoup plus que ce que j'ai fait jusqu'à présent. L'idée la plus claire et la plus concrète de comment je me sens et de si je veux ou non [disputer le Dakar], je l'aurai après le Maroc", a-t-il déclaré.

Lire aussi :

"Je vais investir un monde totalement différent, un monde de loups, sur un terrain qu'ils connaissent très bien… Le Maroc est pour eux ce que les essais hivernaux de Barcelone sont pour nous [en F1]. Ils font tous leurs essais là-bas et tout à coup on arrive au Rallye du Maroc et je sais que je ne serai pas au niveau des meilleurs, mais dans le même temps j'espère continuer à apprendre, engranger beaucoup de kilomètres et je verrai quelles seront mes sensations."

Bien qu'il continue à cumuler les kilomètres en essais jusqu'à demain avant de disputer l'épreuve marocaine, Alonso insiste sur le fait qu'il se trouve en permanence en dehors de sa zone de confort avec cette discipline : "J'ai accompli des choses que je n'avais pas l'intention d'accomplir il y a quelques années lorsque j'étais en F1 et que je n'avais rien testé d'autre. Je pense que j'essaye d'exploiter à présent ma plus grande vertu, qui est de m'adapter à différentes voitures et à différents styles, mais je suis tout le temps en dehors de ma zone de confort et de mes qualités en tant que pilote, qui sont toujours celles de la F1."

"Non, je ne m'amuse pas plus qu'en F1. Vu de l'extérieur, on dirait qu'avec ces challenges je m'amuse ou je prends du bon temps, mais ils impliquent énormément de travail. Passer d'une voiture à l'autre entre les 24H de Daytona en janvier, la préparation de l'Indy, les simulateurs, les voyages, Le Mans… et maintenant, par exemple, le manuel d'utilisation de la voiture qu'il nous faut étudier fait 78 pages", souligne-t-il. "La semaine dernière, j'ai pris une demi-pause et j'ai dû le lire, l'étudier, partager mes doutes avec Marc [Coma] et les mécaniciens. Pendant les essais du Maroc, il faut que l'on monte et démonte la voiture par nous-mêmes… Il y a beaucoup de travail derrière les résultats et le fait est que ça n'est pas si amusant que ça."

Indy, l'objectif prioritaire

Alonso, qui n'a pas encore confirmé s'il disputerait ou non le Dakar au début de l'année prochaine, souligne que ce qui l'attire dans l'idée de s'aligner au départ du rallye-raid le plus difficile qui soit est de vivre une "voir ce qui peut être fait [et de] vivre l'expérience". Il explique : "Tout le monde m'a dit que c'est inoubliable de passer autant de jours dans le désert, d'avoir à faire parfois ses propres réparations, de vivre la course de l'intérieur et de manière un peu sauvage, sans la précision ni même le confort de la F1. J'ai envie de tout cela, mais en ce qui concerne l'objectif en termes de compétitivité, je ne peux pas dire car je n'ai aucune référence."

Lire aussi :

Ce qui est clair à 100% pour Fernando Alonso, en revanche, c'est qu'un retour en F1 n'entre pas dans ses plans à court terme. L'Espagnol, qui a quitté les Grands Prix en 2018, a adressé un clin d'œil au règlement 2021 début septembre, néanmoins il souligne aussi les problèmes que rencontre la discipline pour trouver un accord en ce sens.

"La F1 ne me vient pas à l'esprit à présent, mais à l'avenir je ne sais pas. Dans la voiture, j'ai mis un 'à bientôt' mais si je ne revenais pas ce ne serait pas non plus une surprise. Il faut aussi changer la F1, le règlement. En 2021 il semble y avoir une opportunité avec de nouvelles règles, mais certaines représentent un retour en arrière… Il y a encore le temps. L'année prochaine, il y aura d'autres challenges, et en particulier les 500 Miles d'Indianapolis, qui restent mon objectif prioritaire, mais qui sait", conclut-il.

L'expérience de Fernando Alonso en rallye-raid :

Diapo
Liste

1/39

2/39

3/39

4/39

5/39

6/39

Photo de: Toyota Racing

7/39

Photo de: Toyota

8/39

Photo de: Toyota Racing

9/39

10/39

Photo de: Toyota Racing

11/39

12/39

Photo de: Toyota Racing

13/39

Photo de: Toyota Racing

14/39

15/39

Photo de: Toyota Racing

16/39

Photo de: Toyota Racing

17/39

Photo de: Toyota Racing

18/39

Photo de: Toyota Racing

19/39

Photo de: Toyota Gazoo Racing South Africa

20/39

Photo de: Toyota Gazoo Racing South Africa

21/39

Photo de: Toyota Racing

22/39

Photo de: Toyota Racing

23/39

Photo de: Toyota Racing

24/39

Photo de: Toyota Racing

25/39

Photo de: Toyota Racing

26/39

Photo de: Toyota Racing

27/39

Photo de: Toyota Racing

28/39

Photo de: Toyota Racing

29/39

Photo de: Toyota Racing

30/39

Photo de: Toyota Racing

31/39

Photo de: Toyota Racing

32/39

Photo de: Toyota Racing

33/39

Photo de: Toyota Racing

34/39

Photo de: Toyota Racing

35/39

Photo de: Toyota Racing

36/39

Photo de: Toyota Racing

37/39

Photo de: Toyota Racing

38/39

Photo de: Toyota Racing

39/39

Photo de: Toyota Racing

Article suivant
Un tonneau et une première mouvementée pour Alonso

Article précédent

Un tonneau et une première mouvementée pour Alonso

Article suivant

Alonso dans la dernière ligne droite pour préparer le Dakar

Alonso dans la dernière ligne droite pour préparer le Dakar
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Rallye-Raid , Dakar
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Marc Coma
Équipes Toyota Racing , Gazoo Racing
Auteur Sergio Lillo