Résumé d'étape
Dakar Dakar

Autos, 5e étape - Al-Attiyah domine, Loeb perd volontairement du temps

Nasser Al-Attiyah a remporté la cinquième étape du Dakar, qui marquait l'entrée dans le désert du Quart Vide. Sébastien Loeb a sciemment lâché vingt minutes pour avoir une bonne position sur la route lors de l'étape marathon qui débutera jeudi.

Cette étape entre Al-Hofuf et Shubaytah était la plus courte de ce Dakar, hors Prologue, avec seulement 118 km chronométrés, mais elle est devenue très stratégique. Les pilotes sont partis très tôt pour une longue liaison avant d'entrer dans le Quart Vide, l'un des plus grands déserts de la planète. Ils ont ainsi eu un avant-goût de ce qui les attend à la veille du lancement de l'étape "48H chrono", étalée sur deux jours avec un bivouac réduit au strict minimum entre les deux, en entrant dans un décor fait de dunes monumentales.

Pour certains pilotes, la priorité du jour n'était pourtant pas la performance pure puisque jeudi, ils s'élanceront dans l'ordre du classement de cette cinquième étape et en suivant un parcours différent de celui des motards, ce qui signifie qu'ils ne pourront pas s'aider d'une trace déjà faite. Remporter l'étape pouvait donc être considéré comme un désavantage mais cela n'a pas freiné Nasser Al-Attiyah, qui a passé toute la journée en tête.

Les écarts sont restés faibles aux deux premiers points de passage et ont grandi dans la dernière partie de la spéciale. Sixième vainqueur différent en autant de journées, Al-Attiyah a finalement conclu l'étape devant six pilotes Toyota : Guerlain Chicherit a été le mieux palcé d'entre eux, à 1'51, avec moins de dix secondes d'avance sur Juan Cruz Yacopini et Yazeed Al Rajhi, toujours leader de l'épreuve.

Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel

Photo de: A.S.O.

Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel

Seth Guintero, exclu de la course à la victoire après les problèmes rencontrés mardi, a pris la quatrième place devant Guillaume de Mevius, Giniel de Villiers et Mattias Ekström, meilleur représentant d'Audi, au quatrième rang.

Les deux autres pilotes de la marque, Carlos Sainz et Stéphane Peterhansel, ont lâché près de dix minutes, Peterhansel s'arrêtant même cinq minutes pour s'assurer de perdre du temps, mais ce n'est rien à côté de Sébastien Loeb. L'Alsacien a fait partie de ceux qui voulaient à tout prix éviter les premières places ratant même volontairement un waypoint, un point de passage GPS imposé, pour prendre 15 minutes de pénalité.

Au final, Loeb a lâché 21'13 sur la journée mais s'est assuré une position de départ beaucoup très favorable pour l'étape 48H, dans une stratégie opposée à celle de son coéquipier chez Prodrive, Al-Attiyah.

Lire aussi :

Luca Moraes, vainqueur de la troisième étape lundi, a de son côté lâché beaucoup de temps en raison d'un problème mécanique dans les premiers kilomètres, ce qui lui a fait perdre sa cinquième place au classement général.

Dans ce général, Al Rajhi se donne de l'air et dispose maintenant de 9'03 d'avance sur son nouveau dauphin, Al-Attiyah. Sainz perd une place et voit son retard sur le leader presque tripler. Ekström reste cinquième devant Mathieu Serradori et Peterhansel. Loeb dégringole dans la hiérarchie, passant de la sixième à la neuvième place, avec près de trois quarts d'heure à combler. Il devance Moraes.

Classement général provisoire

  Pilote Auto Temps/Écart
1 Saudi Arabia Y. Al Rajhi Toyota 15h44'39
2 Qatar N. Al-Attiyah Prodrive +9'03
3 Spain C. Sainz Audi +11'33
4 Sweden M. Ekström Audi +22'58
5 France M. Serradori Century +31'00
6 France S. Peterhansel Audi +34'12
7 Lithuania V. Zala Mini +37'07
8 Belgium G. De Mévius Toyota +41'51
9 France S. Loeb Prodrive +43'03
10 Brazil L. Moraes Toyota +54'47

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Motos, 5e étape - Quintanilla prend sa revanche, Branch repasse en tête
Article suivant Loeb : "On perd beaucoup dans l'espoir de gagner beaucoup"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France