Formule 1 GP d'Australie

Albon s'offre un point inespéré après un relais de 57 tours

Profitant d'une stratégie audacieuse de son écurie et d'un excellent rythme en fin de course, Alex Albon s'est offert un top 10 quasiment inespéré au Grand Prix d'Australie 2022 de F1.

Disqualifié au terme des qualifications la veille et donc contraint à un départ depuis la dernière position sur la grille ce dimanche, Alex Albon semblait parti pour une course galère. En réalité, une stratégie audacieuse et un premier relais de 57 tours en pneus durs lui ont permis d'accrocher l'ultime point en jeu en se classant dixième, après être remonté jusqu'au septième rang sur un rythme de plus en plus intéressant, avant de s'arrêter au début de l'ultime tour, pour finir en gommes tendres.

Albon a expliqué qu'il avait économisé ses pneus en début de course, car "quand on part en dernier, on peut se permettre de le faire" et a amélioré son rythme au fil des tours pour marquer le premier point depuis son retour en F1.

"C'est juste allé de mieux en mieux et à la fin, j'avais l'impression de faire des tours de qualifications lors des 25 dernières boucles", a déclaré Albon lorsque Motorsport.com lui a demandé de commenter sa course. "Évidemment, c'est complètement inattendu, mais cela souligne vraiment tout le travail qui a été fait à l'usine et ici sur le circuit. C'est ça la détermination et la motivation, c'est là que ça vous mène. C'était une journée incroyable et je suis heureux d'avoir pu obtenir ce résultat pour l'équipe."

Lire aussi :

Le Thaïlandais a reconnu avoir été surpris de ne jamais être appelé au stand lors des différentes périodes de Safety Car et Virtual Safety Car, et s'attendait à être avalé par le peloton quand il est resté en piste alors que la Haas de Kevin Magnussen avait fait le choix inverse en étant partie sur les mêmes pneus. Mais son rythme pendant le dernier relais a donné raison à la stratégie Williams, et Albon admet que l'équipe doit comprendre pourquoi la FW44 semble mieux adaptée à la gomme dure. "

J'ai pensé, 'OK, ils savent quelque chose que je ne sais pas'. L'une des Haas est entrée au stand devant moi et c'est à ce moment-là que j'ai pensé, 'OK, ça va être une course difficile maintenant', parce que le DRS me protégeait du peloton derrière. Mais une fois que nous avons eu de l'air propre, nous sommes partis, nous avions des pneus beaucoup plus vieux que les gars autour de nous et nous gardions plus ou moins le rythme des McLaren. À la fin, on s'est détaché des Alpine."

"Ce qui est intéressant, c'est que les pneus C2 conviennent vraiment à notre voiture. Nous avons presque besoin de comprendre pourquoi parce que c'est un peu inattendu, clairement, ce résultat. Peut-être que nous devons nous qualifier, courir, tout faire avec ce pneu. Apporter 10 trains pour tout [le week-end] !".

Albon a ajouté que le résultat est "aussi agréable" que ses deux podiums avec Red Bull lors des Grands Prix de Toscane et de Bahreïn en 2020, après un début de saison difficile pour Williams.

"C'est un résultat dont nous avions bien besoin", a-t-il ajouté. "J'ai l'impression que lorsque l'on connaît un début de saison difficile, on veut changer cette dynamique et avoir de la positivité dans ce que l'on fait. C'est dur quand on n'a pas de bons résultats, c'est un moment difficile mais ça me motive, ça motive l'équipe d'avoir ce point au compteur et désormais nous en voulons plus."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Hamilton explique son commentaire radio des derniers tours
Article suivant Week-end à oublier pour Vettel : "Ça ne peut pas être pire"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France