Alonso : "Hamilton ne pouvait pas disparaître"

Après l'incident entre Max Verstappen et Lewis Hamilton lors du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 de F1, Fernando Alonso et Charles Leclerc ont estimé que l'accrochage était un incident de course.

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 de Formule 1 a vu, dans le premier tour de sa course, un accrochage spectaculaire mais heureusement sans conséquences graves entre les deux rivaux pour le titre mondial, Max Verstappen et Lewis Hamilton. Abordant quasiment côte à côte le rapide virage de Copse, les deux pilotes sont entrés en contact, ce qui a envoyé la Red Bull du Néerlandais dans les graviers puis violemment dans un mur de pneus.

Étudiée par les commissaires, la collision a entraîné pour Hamilton, qui a pu continuer au volant d'une Mercedes peu endommagée, une pénalité de dix secondes à purger lors de son arrêt ainsi que deux points de pénalité sur sa Super Licence. Cela ne l'a toutefois pas empêché, au prix d'une fin de course haletante face au leader Charles Leclerc, de l'emporter pour signer son 99e succès en carrière, le quatrième de la saison. La course au titre a également été relancée avec un rapproché significatif au classement pilotes.

Forcément, d'autres pilotes que les principaux protagonistes ont été amenés à donner leur avis sur la situation. Parmi eux, Fernando Alonso, double Champion du monde de la discipline, qui penche du côté de l'incident de course. "L'incident est difficile, je trouve, de l'extérieur. Ça avait l'air très serré."

"Je pense que Lewis avait plus de la moitié d'une voiture à côté de Max. Donc, d'une certaine manière, Lewis ne pouvait pas disparaître de la trajectoire intérieure, vous savez, ce n'est pas comme si vous pouviez vous évaporer. Je ne pense donc pas que c'était… C'était un moment malheureux de la course, mais rien d'intentionnel, pas de mauvaise manœuvre de l'un ou l'autre des deux pilotes à mon avis, c'était pas de chance."

Lire aussi :

Même son de cloche du côté de celui qui a été spectateur privilégié, et aussi principal bénéficiaire de la situation qui l'a propulsé en tête du GP pendant 49 des 52 tours de course, à savoir Charles Leclerc : "C'est très difficile à juger depuis la voiture, nous sommes très bas, donc il est difficile de tout voir et c'est allé très vite. Je pouvais voir qu'il se passait beaucoup de choses devant moi."

"Je pense que c'est un incident de course. Il est assez difficile de rejeter la faute sur l'un ou l'autre. De toute évidence, il y avait de l'espace à l'intérieur. Peut-être que Lewis n'était pas complètement à la corde, mais c'est vrai aussi que Max était assez agressif à l'extérieur. Ce sont des choses qui arrivent, mais je pense que le plus important aujourd'hui est que Max est indemne et qu'il va bien."

Après un passage par le centre médical puis un hôpital pour des examens de contrôle, Verstappen a quitté l'hôpital dans la soirée ce dimanche, sans blessure grave.

partages
commentaires
Max Verstappen a quitté l'hôpital

Article précédent

Max Verstappen a quitté l'hôpital

Article suivant

Ricciardo : Hamilton "y est allé trop fort" sur Verstappen

Ricciardo : Hamilton "y est allé trop fort" sur Verstappen
Charger les commentaires
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021
Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader Prime

Pourquoi Alfa Romeo a choisi Bottas comme leader

Valtteri Bottas a beau avoir perdu son baquet chez Mercedes, sa carrière en Formule 1 ne va pas s'arrêter là. La victoire va s'éloigner, mais le Finlandais va pouvoir se dédier à un nouveau projet passionnant où il va prendre de l'envergure : celui d'Alfa Romeo Racing, dont le directeur Frédéric Vasseur nous explique le rôle que va jouer son nouveau pilote.

Formule 1
7 sept. 2021